Rentrée scolaire. Et si vous changiez votre façon de consommer ?

A LA UNE

Entre le début juillet et la fin septembre 2019, les ventes de fournitures scolaires ont représenté en France un chiffre d’affaires global d’environ 600 millions d’euros (source Gfk). Au-delà du poids économique, ce sont plusieurs dizaines de millions de produits, fournitures et équipements divers qui sont produits, acheminés, achetés, utilisés et souvent jetés chaque année. Et si vous changiez votre façon de consommer ?

Voici quelques idées glanées auprès de l’ADEME Bretagne.

Réutiliser ou acheter d’occasion

Avant d’acheter de nouvelles fournitures, identifier celles qui peuvent être facilement réutilisées (ciseaux, règles, etc.). Sites d’échanges sur Internet, recycleries, ventes associatives, vide-greniers, bourses aux livres : les possibilités de trouver des objets d’occasion se multiplient et permettent de trouver facilement des livres, des fournitures, des vêtements, un bureau, un cartable, une calculatrice, etc. Opter pour la réutilisation et l’occasion, c’est éviter le gaspillage, réduire les déchets et maîtriser son budget.

Se fier aux labels et aux logos environnementaux

Des labels et logos garantissent que le produit respecte les normes écologiques et environnementales. Ils s’appliquent désormais à des produits disponibles presque partout et dans des gammes de prix identiques aux produits classiques. Les logos les plus faciles à identifier dans les magasins sont : ü l’Ecolabel Européen (papeterie et matériel informatique) ; ü l’Ecolabel Nordique (papeterie, instruments d’écriture et matériel informatique) ; ü le logo Ange Bleu (papeterie et matériel informatique) ; ü le logo Energy star (produits énergétiquement performant).

Voir ici pour les labels

Choisir des fournitures fabriquées à partir de matériaux recyclés ou naturels

La plupart des fabricants ont élargi leurs gammes de produits et proposent désormais des fournitures plus respectueuses de l’environnement et de la santé des enfants : crayons en bois naturels sans vernis ni teinture ; taille-crayons en bois ou en métal ; gommes en caoutchouc naturel non teintées ; règles en bois ou en métal, ni colorées, ni vernies…feutres à base de colorants naturels lavables ; correcteurs sans solvant, à base d’eau ou d’alcool ; surligneurs à base d’alcool, sans métaux lourds, en polypropylène plutôt qu’en PVC ; colles sans solvant toxique mais fabriqués à partir d’eau ou d’une base végétale ; ü calculatrices solaires ; ü stylos à bille en plastique recyclé ;

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Littérature pour enfants. Madame la Chouette vous propose sa sélection de Noël [Partie 1]

Madame la Chouette est de retour, pour vous proposer sa sélection de Noël afin de gâter vos enfants, petits...

Territoires perdus | Histoire du trafic de drogue Partie 3

Comment, deux siècles durant, les pouvoirs en place ont fait naître et prospérer le commerce des drogues, envers occulté...

Articles liés