Une jeune fille violée et tuée par un récidiviste à Nantes : la faute au laxisme judiciaire ?

A LA UNE

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Le 20 août dernier, les pompiers qui éteignaient un feu dans les combles d’une maison inoccupée au 3 rue Adolphe Moitié, dans le quartier Saint-Stanislas à Nantes, ont fait une macabre découverte : le corps d’une jeune fille agée de 15 ans ; vers 16 h elle était sortie de chez elle, à moins de 200 mètres, pour aller chercher un colis. Le suspect, dont l’ADN a été retrouvé sur les lieux, a été déjà condamné pour viols, et aurait du être en prison si seulement sa peine avait été purgée jusqu’au bout.

Un homme a en effet été arrêté le 27 août dernier et placé en garde à vue. Chef d’équipe dans une briquetterie à la Boissière du Doré, il habitait à Mésanger, avec sa compagne – elle aussi arrêtée – où ils étaient propriétaires d’un logement. Il a reconnu les faits – le viol et l’incendie volontaire – et a été déféré devant le tribunal de Nantes.

Selon la justice, il respectait son suivi socio-judiciaire – qui devait durer jusqu’en 2025, car il avait un travail, voyait un psychothérapeute tous les deux mois, indemnisait ses victimes, justifiait ses déménagements… à se demander si ce « suivi » plutôt rassurant sur le papier était suffisant pour empêcher toute récidive, visiblement, non.

Il était originaire de la commune de Verrières, en Vienne. Et en décembre 2005 il a été condamné à 18 ans de réclusion criminelle, aux Assises de la Vienne, pour neuf viols et quatre tentatives commis à Saintes, Poitiers, la Couronne ou encore Saint-Jean d’Angély – entre Vienne, Charente et Charente-Maritime, entre 2001 et 2003. Cependant, il est sorti en 2015… « François Vergniaudemployé dans une société agroalimentaire, célibataire vivant chez ses parents » avait reconnu plusieurs des viols dont il était soupçonné dès sa garde à vue.

A l’époque, il approchait ses victimes dans la rue en leur demandant de l’aider à porter un colis ou un meuble, les emmenait dans un logement vide ou qu’il avait forcé au préalable, les ligotait et les violait ; il laissait un couteau près d’elles pour qu’elles puissent se libérer de leurs liens.  Le suspect avait alors 29 ans, lors de son interpellation le 22 août 2003, et avait été interpellé par un gardien de la paix qui était surpris par son comportement suspect rue Le Cesve où deux femmes avaient déjà été agressées par le passé.

Louis Moulin

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Face aux rodéos urbains, la mairie socialiste de Vaulx-en-Velin propose… une activité motocross aux « jeunes » [Vidéo]

La municipalité socialiste de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon, a décidé de proposer une activité « motocross »,...

« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

Ils s'appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement...

Articles liés

Suède. Une analyse de l’explosion des viols commis par les immigrés

Elle s'appelle Ayaan Hirsi Ali. Elle est chroniqueuse de UnHerd magazine numérique d'idées, de culture et d'opinions. Elle est également chargée de recherche à...

Nantes. La Nuit bretonne revient le 24 juillet avec Talec-Noguet Quartet et Denez Prigent.

La Nuit bretonne revient en 2021 à Nantes. Elle se déroulera le 24 juillet et l'ouverture de la billetterie a lieu aujourd'hui, mardi 15...

Nantes : 26ème fusillade de l’année, une balle perdue dans une cuisine

Après un peu plus de trois semaines de pause, c'est reparti – la 26e fusillade de l'année, pour des motifs assez nébuleux, a eu...

Nantes. 1400 € en liquide et un gilet pare-balles trouvés chez le dealer de la Bottière

Ce mercredi 9 juin, la BAC lors d’une opération anti-drogue constate du mouvement dans une cage d’escalier de la rue Alfred Nobel à la...