La République en Marche a totalisé 55 % des interviews radio en mars-avril

A LA UNE

Acrimed vient de publier sur son site un décompte des invitations politiques récentes sur les matinales des principales radios françaises (lien vers l’étude). Selon ce collectif de critique des médias ancré très à gauche, 101 personnalités politiques ont été interviewées en mars et avril 2020 par France Inter, RTL, RMC, France Info et Europe 1 :

  • 58 appartenaient officiellement à la majorité présidentielle, dont 55 au parti présidentiel LREM et 3 à ses satellites (Modem ou UDI).
  • 24 appartenait à la droite, un score qui triple les résultats de François-Xavier Bellamy aux Européennes de 2019 (8 %). Cette générosité des directions d’antenne en faveur de la mouvance LR est plutôt inattendue. Mais faut-il attribuer réellement tous ces 24 invités à une droite d’opposition pure et dure ? Parmi eux, relève Acrimed, plusieurs sont en marche vers Macron depuis 2017 et ont déchiré leur carte Les Républicains…
  • Avec 5 invitations sur 101, le Rassemblement national arrive en troisième position dans l’hospitalité médiatique. Acrimed, scandalisé, en conclut que le « parti d’extrême droite » est très bien traité par les radios. Une formulation plus objective dirait au contraire que le parti patriote est réduit à la portion congrue par le système médiatique : c’est un pourcentage d’invitation 4 à 5 fois plus faible que son score électoral (23 % aux dernières Européennes) et on ne parle pas de la qualité de l’accueil, pas toujours affectueux !
  • 3 % des invités sont de La France insoumise (contre 6 % des votes) et 2 % du parti socialiste (contre 6 % également). Ces partis de gauche payent peut-être une opposition plus charpentée que celle de LR, et donc plus dangereuse pour l’État LREM. Leur présence sert au moins à donner une image de pluralisme.
  • 1 seul invité sur 101 était écologiste (13 fois moins que leur score aux Européennes !). Une sous-invitation qui interroge, alors que les idées d’EELV marquaient des points médiatiques avant de percer aux municipales. Mais justement : Yannick Jadot chasse sur les mêmes terres sociologiques que Macron et pourrait lui causer au premier tour de 2022 quelques problèmes. Comme en Biélorussie, les médias de masse sont d’abord là pour fabriquer les élections…

A.T.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le Département d’Ille-et-Vilaine prend 150 000 € aux contribuables pour financer SOS Méditerranée qui aide les immigrés clandestins

Après déjà une subvention de 50 000 € l’an dernier, le département d’Ille-et-Vilaine vient de décider de verser à nouveau...

Grand Remplacement et crime contre les Européens. Le Parlement Européen veut favoriser l’immigration économique légale

Qui stoppera les fous furieux qui, malgré les tensions monstres dans l'Union Européenne actuellement, oeuvrent à faire venir toujours...

Articles liés