Covid-19. Le Dinard Film festival 2020 annulé pour cause de terreur sanitaire (12 réanimation en Bretagne…)

A LA UNE

Romain Petitjean (Institut Iliade) : « Nous formons des jeunes gens pour qu’ils deviennent des éveilleurs de peuple » [Interview]

Nous vous avons rendu compte cette semaine des travaux qui se sont déroulés lors du colloque de l'Institut Iliade,...

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (2/2)

Après une première partie, suite et fin de la recension du VIIème colloque de l'Institut Iliade ayant eu lieu...

À la vie, à l’amour. Des mamans témoignent de la vie après le décès de leurs jeunes enfants [Interview]

Ils s'appelaient Gaspard, Siméon, Auguste. Ils étaient trois jeunes enfants, pleins de vie, qui sont décédés, des suites d'une...

Paul Conge : « Les droites radicales prospèrent sur certaines faiblesses structurelles de la France contemporaine » [Interview]

Paul Conge est journaliste à Marianne, où il couvre, entre autres, les questions judiciaires. Il vient de publier Les Grand-remplacés. Enquête sur...

Gilles-William Goldnadel : « En France , la liberté d’expression est sacrée lorsque l’outrance vient de gauche et maudite si elle vient de droite...

La loi Avia sur la « haine en ligne » est de retour par la porte détournée (et fort peu démocratique)...

En raison des mesures tyranniques, sous prétexte d’une « crise sanitaire » mises en place actuellement en France, et de la vague de peur parfaitement distillée au sein de la population, l’édition 2020 du Dinard Film festival est annulée. Le festival, qui devait être présidé par Emmanuelle Béart, avait annoncé sa programmation la semaine dernière, mais sa direction vient d’annoncer, à moins de deux semaines de l’évènement, son annulation.

Voici le communiqué publié :

Il y a une semaine nous tenions la conférence de presse annonçant la programmation et les dispositions sanitaires selon lesquelles le Festival aurait lieu. Notre volonté était de soutenir la culture et l’économie locale, en jonglant avec la rigueur sanitaire qui s’impose.

C’est avec le cœur lourd qu’Arnaud Salmon, Maire de Dinard, a pris la décision d’annuler la 31è édition du Dinard Film Festival qui devait se dérouler du 30 septembre au 4 octobre 2020.

La préfecture a annoncé ce lundi 14 septembre que le département d’Ille-et-Vilaine passait en « zone rouge », soit une zone active de circulation de la Covid-19. Au vu des chiffres inquiétants, en constante augmentation, il serait irresponsable d’exposer la santé de nos administrés, notre public, invités, équipes, bénévoles, prestataires et partenaires. Près de 6000 scolaires auraient été accueillis dès lundi.

Les restrictions actuelles quant aux rassemblements, capacités et conditions d’accueil du public ne nous permettent plus de maintenir l’esprit convivial du Festival. Le risque de dégradation des conditions sanitaires et l’éventualité d’une annulation 72 heures avant auraient eu de très graves conséquences financières pour la Ville.

La programmation sélectionnée par Dominique Green, directrice artistique, était des plus qualitatives et nous promettait un festival riche en culture, découvertes et émotions. Nous souhaitons vivement la remercier.

La municipalité et l’équipe du Festival n’ont cessé de s’adapter à une situation en constante évolution, de trouver des solutions à chaque difficulté. Mais le renforcement des mesures liées au contexte sanitaire fait que nous ne pouvons malheureusement continuer.

Nous choisissions, à contrecœur, la voie de la prudence et de la sagesse.

Le Festival, nous le devons à vous, membres du jury et longs-métrages, équipes de films, acteurs, réalisateurs, producteurs et distributeurs, équipe du Dinard Film Festival, partenaires, la Ville de Dinard et ses différents services, l’équipe du Festival, les services techniques, informatique, Palais des Arts et du Festival, Police Municipale, agents détachés au festival, photographes, vidéastes, prestataires, à nos bénévoles bien sûr, mais aussi et surtout à nos fidèles festivaliers, eux qui avaient à cœur de retrouver les salles obscures et le cinéma britannique.

Pour rappel, les derniers chiffres communiqués par l’ARS, le 16 septembre faisaient état de 128 hospitalisations en cours dans toute la Bretagne, dont 12 en réanimation, un chiffre ridicule, d’autant plus lorsque l’on sait que des personnes ayant 38 de fièvre en se présentant à l’hôpital sont dirigées immédiatement en « circuit Covid » et intègrent donc ces chiffres, y compris en n’ayant juste un gros rhume ou d’autres difficultés respiratoires…

Il faut s’attendre à une vague de paranoia aiguë dans les prochaines semaines, avec l’arrivée des traditionnelles grippes et autres gastro, qui devraient entrainer des mesures sanitaires toujours plus folles…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les derniers articles

Comment on formate un peuple ? Le 67 ème numéro de Réfléchir & Agir vient de sortir

Comment on formate un peuple ? C'est la question que se pose (et à laquelle tente de répondre) la...

Pourquoi tant de haine ? #30. Hommage à Emmanuel Ratier, avec Xavier Poussard

Pourquoi tant de haine ? est une émission d’ERFM, la radio en ligne et en continu d’Égalité & Réconciliation. Pour ce...

En 2019, les Sauveteurs en Mer ont pris en charge près de 37 000 personnes

En 2019, les Sauveteurs en Mer ont pris en charge près de 37 000 personnes : 10 900 secourues, 24 800 soignées et 1...

Aire de España. Les fiancés de la mort se donnent rendez-vous à Ruffiac (56)

Il n’est pas banal de trouver au coeur de la campagne bretonne un restaurant espagnol dont un des créateurs est un ancien légionnaire des...

Sécheresse. Un été 2020 historiquement sec… pour la 3e année consécutive

L'été 2020 a été le plus sec jamais enregistré depuis 1959. Un record qui est repoussé pour la troisième année consécutive. Été le plus sec...

Covid-19. Rien d’alarmant depuis 15 jours sur la planète

L’analyse des nombres de décès déclarés par les États montre que l’épidémie n’a pas pris d’ampleur significative sur la planète  cours des quinze derniers...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -