Etat Profond, complotisme, le vrai pouvoir qui nous dirige

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

Présentation de la vidéo par Charles Sannat, du Grenier de l’éco

Voici un sujet clivant et agaçant pour certains qui ont tendance à le balayer d’un revers de mains parce que sulfureusement inconvenant lorsque l’on aspire à être « sérieux ».

Pour les autres, c’est évidemment le cœur même du sujet. Au milieu une réalité protéiforme difficile à cerner avec précision sans tomber dans les approximations néfastes pour la bonne compréhension, ou dans les outrances et les exagérations qui sont un autre volet du « piège » lorsque l’on veut aborder le sujet du « qui dirige vraiment le monde ». Disons-le, les mamamouchis élus et visibles ont un pouvoir très très relatif et mènent d’ailleurs pour l’essentiel à travers toute la planète fondamentalement des politiques très similaires.  La ligne de crête est donc très étroite et pourtant, il faut bien parler de « ça » aussi. Car, notre démocratie se meure.

Notre démocratie disparait. Miette à miette. Nous la laissons mourir.

Nos institutions sont noyautées, vidées de leurs substances. Elles sont toujours là et pourtant, elles ont été dépossédé de leurs pouvoirs au profit d’une gouvernance plus mondiale, celle de l’ONU, de l’OMS, de l’OMC, de l’Union Européenne, la Cour Européenne de Justice, de la Commission sans oublier le FMI, ou le World Economic Forum de Davos, ou encore les G20 et autres G7 ou 8, sans oublier quelques clubs plus discrets. L’enjeu? Créer un monde sans entrave pour les vrais grands et puissants de ce monde. Un monde sans entrave nécessite de refaçonner tous les contrepouvoir et cela implique aussi de refaçonner les représentations que nous avons de nous-mêmes, de ce que nous sommes. Terrible et funeste programme.

Ici, encore une fois, aucune vérité absolue, mais des pistes de réflexions pour prendre de la hauteur et anticiper ce qui pourrait arriver et en l’occurrence de ce qu’i n’arrivera probablement pas.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des...

Ecosse. Une étudiante bientôt expulsée de son université pour avoir dit que les femmes « ont un vagin et ne sont pas aussi fortes...

L'Ecosse, comme tout le Royaume-Uni, ressemble à un asile psychiatrique grandeur nature, toutefois révélateur du terrorisme intellectuel qui germe...

Articles liés

Covid : un vaccin contre l’État profond ?

Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent maitre Jean-Philippe Delsol, président de l’IREF (Institut de Recherches Economiques et Fiscales). L’Etat dans la crise sanitaire a encore...

Les méchants complotistes ont toujours raison [L’Agora]

Les méchants complotistes ont toujours raison. Cette assertion, certes provocante se vérifie pragmatiquement, et il est temps que les naïfs téléphages se réveillent : Aujourd’hui,...

Le Génie du complotisme

Le complotisme présente cinq caractéristiques majeures qui le distinguent de l’anti-complotisme et qui résument tout son génie. Ses caractéristiques sont autant d’avantages sur l’anti-complotisme...

Trump : Quand l’Etat profond s’acharne

Au sommaire de ce journal, Donald Trump face à l’acharnement de l’Etat profond. Après avoir subi la censure des réseaux sociaux, le président des Etats-Unis...