Agnès Spiquel. Les Petits Poèmes en prose

Dans le cadre du cycle de conférences consacré à Charles Baudelaire, Agnès Spiquel revient sur la difficile genèse de ce recueil que Baudelaire n’acheva pas et comment il approfondit les intuitions des Fleurs du Mal, avec « plus de liberté et de raillerie », selon le poète lui-même – en particulier cette « double postulation » qui est au centre de sa perception du monde et de la vie.

Après avoir enseigné au lycée (Créteil) puis à l’université (Amiens et Valenciennes), Agnès Spiquel mène une retraite active, essentiellement consacrée à l’œuvre d’Albert Camus. Mais, avant cela, ses recherches avaient porté pendant de longues années sur Victor Hugo et sur le romantisme.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !