Leucodystrophie. La dictée d’ELA 2020, lundi 12 octobre dans 2 000 établissements scolaires français

A LA UNE

Nantes. Le MIN, un marché magnifique, mais couteux et plein de malfaçons ?

Nouveau ventre de Nantes achevé dans la précipitation avant les municipales pour accueillir ses 100 entreprises et 800 salariés,...

Michel Maffesoli : « Le transhumanisme est l’aboutissement de la paranoïa moderne » [Interview]

Au dernier colloque de l’Institut Iliade, en date du 19 septembre 2020, dont le thème était « La nature comme...

Enquête : ces Tchétchènes déjà arrêtés pour terrorisme

Après la décapitation du professeur d’histoire de Conflans, Samuel Paty, par un jeune Tchétchène radicalisé d’Evreux, Abdullakh Anzorov, le...

État d’urgence sanitaire. Que dit le projet de loi présenté en conseil des ministres ce matin ?

Après avoir laissé planer un couvre-feu à 19h dans les grandes villes, ou généralisé à tout le territoire, dans...

Document : le texte de la décision qui a accordé le droit d’asile à la famille du terroriste islamiste

D’abord déboutée de l’asile à cause d’un « récit stéréotypé » par l’Office français pour la protection des réfugiés...

La Dictée d’ELA, intitulée cette année « Le pouvoir des mots », a pour but de sensibiliser les élèves à une cause solidaire : la lutte contre les leucodystrophies (des maladies génétiques gravissimes qui touchent 3 à 6 enfants par semaine en France).

La 17ème édition de la dictée d’ELA sera lue dans plus de 2 000 établissements par des personnalités artistiques, politiques, culturelles, sportives, journalistiques…

La dictée est le premier temps de l’opération « Mets tes baskets et bats la maladie » à l’école. Cette campagne permet chaque année d’organiser dans les établissements scolaires, des actions le plus souvent sportives et culturelles et de collecter des fonds pour financer la recherche médicale ainsi que l’accompagnement des familles concernées par cette terrible maladie.

Qu’est-ce que la leucodystrophie ?

Le terme leucodystrophie désigne un ensemble de maladies génétiques affectant le système nerveux central, plus particulièrement une substance appelée « myéline ». Les leucodystrophies sont rares (moins de 200 enfants par an sont touchés) et caractérisées par la destruction progressive de cette substance.

Leucodystrophie vient du grec : « leukos » (blanc), « dys » (trouble) et « trophê » (nourriture). Ce terme se réfère à un groupe de maladie d’origine génétique qui affecte la myéline au niveau du système nerveux central.

La myéline est une substance blanche présente dans le cerveau et la moelle épinière. Elle enveloppe les fibres nerveuses, de la même façon qu’un isolant sur un câble électrique, et assure ainsi la bonne conduction des messages nerveux.

Toutes les leucodystrophies sont caractérisées par une altération de la myéline. On parle de démyélinisation. La conséquence de cette atteinte est une mauvaise conduction de l’influx nerveux entraînant des difficultés motrices (tremblements ou raideurs par exemple), sensorielles et une atteinte de certaines fonctions vitales comme la respiration ou la déglutition.

Les leucodystrophies sont des maladies dégénératives. Autrement dit, la gaine formée par la myéline autour des nerfs ne fait que se détériorer au fur et à mesure que la maladie progresse jusqu’au décès du patient. Le rythme de détérioration dépend de la forme de la maladie.

Actuellement, on distingue environ 30 formes de leucodystrophies dont les mécanismes sont plus ou moins connus :

  • les leucodystrophies dites peroxysomales qui impliquent un mauvais fonctionnement des enzymes (molécules indispensables à la réalisation de réactions chimiques) du peroxysome (élément de la cellule chargé de la production ou dégradation de composés). On trouve dans ce groupe : l’adrénoleucodystrophie, l’adrénomyéloneuropathie, le syndrome de Zellweger, l’adrénoleucodystrophie néonatale et la maladie de Refsum infantile ;
  • les leucodystrophies dites lysosomales qui impliquent un mauvais fonctionnement des enzymes du lysosome (élément de la cellule chargé de digérer les déchets). On trouve dans ce groupe : la leucodystrophie métachromatique et la maladie de Krabbe ;
  • les leucodystrophies dites cavitaires qui sont caractérisées par une atteinte diffuse de la substance blanche du cerveau visible à l’IRM. On trouve dans ce groupe : la maladie d’Alexander, la maladie de Canavan, le syndrome CACH, la leucodystrophie mégalencéphalique avec kystes ;
  • les leucodystrophies dites hypomyélinisantes qui sont caractérisées par un déficit permanent de myéline dans le cerveau. On trouve dans ce groupe : la maladie de Pelizaeus-Merzbacher, la paraplégie spastique 2 et les leucodystrophies de la polymérase III ;
  • les leucodystrophies atypiques, c’est-à-dire toutes celles qui n’ont pas pu être classées comme le syndrome Aicardi-Goutières et le syndrome de Ravine ;
  • les leucodystrophies indéterminées, autrement dit toutes celles dont on n’a pas encore identifié le gène responsable. On trouve dans ce groupe : la leucodystrophie pigmentée orthochromatique et la leucodystrophie avec ataxie progressive, surdité et cardiomyopathie.

Près de 30 % des leucodystrophies sont diagnostiquées de forme indéterminée (c’est-à-dire pour lesquelles on n’a pas identifié le gène responsable).

Suite des informations sur cette maladie ici.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les derniers articles

Le vent tourne en Amérique latine : Les élections boliviennes et le plébiscite chilien

Deux événements, l’un en cours, les élections en Bolivie, l’autre imminent, le plébiscite chilien, nous permettent de penser que...

États-Unis. Les Blancs minoritaires en 2026 : défaite assurée pour les républicains à moyen terme ?

L'avenir politique des États-Unis est étroitement liée à la question démographique. Certaines prévisions indiquent que les Blancs seront minoritaires...

Rennes. Trois clandestins en instance d’expulsion dégradent, incendient et outragent au CRA

Trois clandestins en instance d’expulsion, âgés de 18 à 29 ans et détenus actuellement au centre de rétention administrative (CRA) de Rennes – Saint-Jacques...

Les bras d’Odin, Mon poing sur les i « être de droite et le revendiquer » : à la découverte de Philippe Olagnier

Philippe Olagnier est déjà l'auteur de plusieurs livres à la thématique différente, sur le marketing : Brèves de managements, sur la politique : Lettres à Marianne, ainsi qu'un roman : Quand tous...

Armes à feu. Peut-on se cacher derrière une voiture dans une fusillade ?

Dans les films américains – et français – les voitures sont souvent présentées comme des abris fiables, en cas de fusillade. La firme russe...

Interdiction à venir de l’école à la maison. Elle écrit à Emmanuel Macron

L'interdiction annoncée de l'école à la maison par Emmanuel Macron sous le faux prétexte de lutter contre le séparatisme islamiste (alors qu'aucun des terroristes...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -