Attaque islamiste dans le secteur de Notre-Dame à Nice, trois morts et des blessés signalés. Le meurtrier serait un migrant tunisien

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

MAj : L’auteur de l’attaque de la basilique Notre-Dame de l’Assomption à Nice ce jeudi 29 octobre, qui a coûté la vie à trois personnes dont une femme égorgée, est un Tunisien âgé de 21 ans, né en 1999.

Brahim A. venait d’arriver en France de manière clandestine. Il a été repêché par un bateau de secours italien le 20 septembre dernier et a débarqué le 9 octobre à Bari ou Lampedusa – des éléments en cours de vérification, après avoir été placé en quarantaine en raison du Covid. Il faisait l’objet d’un arrêté d’expulsion en Italie, mais n’était pas repéré en France où il n’avait déposé aucune demande d’asile.

MAJ  : l’auteur présumé de l’attaque islamiste serait un migrant tunisien arrivé de fraiche date.

MAJ : Deux femmes font partie des victimes. L’une a été décapitée dans l’église (une femme de 70 ans), l’autre de 30 ans, égorgée, est décédée après s’être réfugiée dans un bar. La troisième victime, 45 ans, serait le sacristain de la basilique, tué à l’intérieur de l’édifice.

Le parquet national antiterroriste s’est saisi des faits et une enquête pour «assassinat en relation avec une entreprise terroriste» a été ouverte.

MAJ : A Bandol (83), localité bercée par le vent marin entre deux mondes – à l’est le port militaire de Toulon à un quart d’heure, à l’ouest la métropole cosmopolite de Marseille à une demi heure – les habitants sont consternés mais pas surpris.

« Le gouvernement ferait mieux de s’occuper des islamistes que du covid, et l’actualité vient encore de le rappeler avec violence », tranche un commerçant dont c’est aujourd’hui le dernier jour d’ouverture,  avant un mois au moins. « Il faut s’armer, ça va finir en guerre », répond un de ses clients.

« Moi je ne regarde plus l’actualité, c’est toujours des mauvaises nouvelles et ça ne change rien à ma vie », botte en touche une commerçante. Et si c’était à Bandol ? Coup d’oeil vers l’église, cachée derrière des arbres un peu plus haut. « Si c’est la guerre on sera prêt », répond-elle du même ton.

Plus bas sur le marché, devant les bateaux, « quelle horreur ! On va encore apprendre qu’il s’agit d’un médecin syrien ou d’un ingénieur syrien ». Une autre cliente s’interroge « mais pourquoi on accueille tous ces gens sans vérifier leur passé ? ».

A Nice le bilan de l’attentat est passé à 3 morts dont le gardien de la basilique. Le caractère terroriste et islamique de l’attentat ne fait guère de doutes – selon plusieurs témoins l’auteur, qui avait masqué son visage, « ne cessait de crier Allah Akbar ».

Louis Moulin

Une opération de police a été annoncée à la suite d’une attaque au couteau survenue ce matin dans le centre de Nice, dans le secteur de Notre-Dame. La population est appelée à éviter la zone. Un mort et des blessés ont été signalés, relate BFM TV en citant une source policière. Selon nos informations, un homme aurait été égorgé, un autre décapité.


Une opération de police a été annoncée à la suite d’une attaque au couteau survenue ce matin dans le centre de Nice, dans le secteur de Notre-Dame. La population est appelée à éviter la zone.

Un mort et des blessés ont été signalés, relate BFM TV en citant une source policière.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...