Manifestation de policiers à Rennes : « Le cri de révolte d’une profession à bout » pour Gilles Pennelle (RN)

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, demande un rapport et des sanctions disciplinaires contre les policiers venus manifester devant le domicile de la maire de Rennes, dans la soirée de ce jeudi 17 décembre.

https://www.youtube.com/watch?v=uauqDwJ9-KU

Le « crime » de ces policiers ? Avoir fait sonner leurs sirènes quelques minutes et perturbé le sommeil de Nathalie Appéré. Les fonctionnaires de police étaient venus réclamer une amélioration de leurs conditions de travail.

Nathalie Appéré a réagi dans une lettre diffusée sur Twitter ce vendredi matin, dans laquelle elle estime qu’il s’agit de « méthodes d’intimidation, qui ne sont pas admissibles ».

L’élue invite les policiers à s’adresser à leur « employeur », « le ministre de l’Intérieur », concernant les « revendications visant à améliorer les conditions de travail, obtenir des augmentations de salaire ou des avantages sociaux »

Après cette action, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, « a demandé un rapport au directeur général de la police nationale (DGPN) et que des sanctions soient prises » à l’encontre de ces policiers.

Du côté du syndicat Alliance, voici la réaction de son porte-parole local :

Des policiers soutenus par Gilles Pennelle et le Rassemblement national, comme indiqué dans un communiqué adressé à la presse :

Depuis ce matin, élus macronistes, socialistes, insoumis, écologistes et même le Ministre de l’Intérieur,Gérald Darmanin, lynchent les policiers rennais. Leur crime ? Avoir manifesté leur désespoir dans un action choc sous les fenêtres de la Préfecture et de la Maire de Rennes.

Plutôt que de dénoncer la méthode, ces élus feraient mieux de s’interroger sur les causes du mal-être policier. Derrière l’uniforme, il y a des hommes. Des hommes qui sont à bout.

 Ils sont à à bout car leurs conditions de travail se dégradent considérablement. 

Ils sont à bout car ils ne sont pas soutenus par leur haute hiérarchie. Ils sont à bout car ils doivent faire face à une délinquance de plus en plus violente dans les quartiers. Ils sont à bout car ils doivent affronter chaque week-end les exactions des casseurs d’extrême-gauche.

Ils sont à bout car ils sont insultés par les has-been du show-biz et les footballeurs surpayés. Ils sont à bout car ils doivent subir des discours honteux de la classe politique. Ils sont à bout car leur Ministre de l’Intérieur les a abandonnés. Ils sont à bout car le Président de la République les a trahis en les accusant de racisme et de violence. 

Oui, cette nuit, je suis effectivement allé rejoindre ces policiers rennais devant la Préfecture. Qu’ils soient rassurés, le Rassemblement National et l’immense majorité des Français les soutiennent ! 

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !