Jonas Fink, 40 ans de vie derrière le rideau de fer (BD)

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions britanniques Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....
Jonas Fink couvre quarante ans d’une vie derrière le rideau de fer, en Tchécoslovaquie. Ce chef d’œuvre de la bande dessinée vient de sortir en intégrale.

En octobre 1950, à Prague. La police communiste arrête à son domicile familial M. Fink, psychiatre juif, pour activités contre-révolutionnaires. Son épouse n’obtient aucune nouvelle de son mari auprès des autorités. Sans ressources, elle n’est même pas autorisée à obtenir un travail. L’accès à l’école est également refusé à son enfant, Jonas. Pour aider sa mère, celui-ci trouve un petit boulot de coursier pour une couturière, puis de commis pour le libraire Pinkel, qui traduit en secret des ouvrages interdits. Mais pour le compte de la police, Jonas est forcé de surveiller les agissements du libraire. Après le travail, il rejoint un groupe de lycéens idéalistes qui lisent en cachette des textes censurés par le pouvoir. Il y fait la rencontre de Tatjana Gostrova, fille d’un important cadre du parti, diplomate russe en poste à Prague. Lorsque ce dernier découvre que Jonas Fink est le fils d’un proscrit, il retourne avec sa fille à Moscou. Celle-ci a juste temps d’écrire à Jonas une lettre d’adieu…

Presque vingt ans plus tard, en août 1968, c’est le Printemps de Prague. Le président Novotny a démissionné. Le nouveau secrétaire du Parti, le réformateur Alexandre Dubček, réhabilite de nombreuses libertés et entame la révision des procès politiques, dont celui du père de Jonas Fink, mort pendant sa deuxième peine de dix ans. Devenue paranoïaque, la mère de Jonas a été internée dans un asile. Jonas est maintenant propriétaire de la librairie de M. Pinkel, qui a pris sa retraite. Il vit avec Fuong, une étudiante vietnamienne en médecine. Jonas apprend alors que Tatjana, son amour d’enfance, devenue journaliste d’un média officiel soviétique, revient à Prague pour couvrir une visite de Tito. Leurs retrouvailles vont être contrecarrées par l’invasion des chars du Pacte de Varsovie. En pleine nuit, devant une foule incrédule, les chars se déploient dans les rues. Le scénario de Budapest en 1956 se répète…

A travers le parcours initiatique d’un garçon qui devient un jeune homme, le dessinateur italien Vittorio Giardino dresse une captivante critique du communisme. Jeune ingénieur en électronique, il a effectué dans les années 1970 plusieurs séjours derrière le rideau de fer, lesquels ont inspiré son œuvre.

Dans la première partie, se déroulant en 1950, on découvre l’ambiance paranoïaque du totalitarisme communiste. Giardino dénonce également l’antisémitisme du pouvoir communiste de l’après-guerre. Rescapés des camps de concentration allemands, les parents de Jonas Fink sont les seuls survivants de leurs familles respectives. La prise de pouvoir par les communistes tchèques, en février 1948, altère de nouveau leur vie. Le pouvoir impose une véritable terreur d’Etat : surveillance des opposants par les agents du StB (service de renseignement tchécoslovaque), emprisonnements arbitraires… Jonas se verra refuser ses études au lycée parce que, comme le dit le directeur, « Les directives du Parti sont claires : à l’école, il n’y a pas de place pour les fils de la bourgeoisie réactionnaire ».

Dans la seconde partie, Giardano rend hommage au courage de nombreux Tchécoslovaques qui vont tenter, sans succès, de résister à l’envahisseur. Jonas est devenu libraire. Toujours surveillé par la police, il connaîtra le sentiment de liberté pendant le printemps de Prague, puis sa répression par les troupes du pacte de Varsovie franchissant la frontière dans la nuit du 20 au 21 août 1968.

Depuis ses débuts, Vittorio Giardino a conservé sa ligne claire réaliste. Dans le nouveau tome, paru en 2017, il conserve les traits de ses personnages créés en 1994, tout en les vieillissant pour montrer leur évolution entre le début des années 1950 et la fin des années 1960.  Son trait élégant, aux contours très fins, magnifie la ville de Prague.

Kristol Séhec

Jonas Fink, L’intégrale, 344 pages, 30 euros. Editions Casterman.

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Carhaix (29). Une formation longue distance au Breton, de septembre 2021 à mars 2022

Pour ceux qui sont au chômage, ou qui disposent de temps devant eux (ou qui veulent se reconvertir), c'est...

Les services secrets allemands accentuent leur pression sur les patriotes.

L’Allemagne est une République fédérale constituée de seize États. Chacun de ceux-ci dispose d’un Office de protection de la...

Articles liés

Brest. Jean-Yves Le Naour en dédicace à la librairie Dialogues pour Philippe Kieffer le 8 mai

A l'occasion de l'inauguration de l'allée Philippe Kieffer à Bohars le 8 Mai 2021 le scénariste Jean-Yves Le Naour sera en dédicace pour signer son...

« Avec les Croisés », la bande dessinée qui exalte l’esprit des croisades

Parue aux Éditions du Triomphe, une nouvelle série de bandes dessinées, recherchant l’exactitude historique, restitue l’esprit des croisades. Le premier tome commence en 326, lorsque...

Eric Zemmour : « Il y a un lien évident entre communisme et islam (…) Ce sont deux totalitarismes internationalistes »

Eric Zemmour : « Il y a un lien évident entre communisme et islam (...) Ce sont deux totalitarismes internationalistes » Face à l'info du...

Mythologie Grecque en Bande Dessinée : La rébellion des dieux contre Zeus

Mythologie Grecque en Bande Dessinée : La rébellion des dieux contre Zeus. Cela vous permettra de découvrir une excellente chaine Youtube, qui plaira à...