Réunification de la Bretagne. Après la ville de Nantes, Rennes adopte un voeu en faveur d’un référendum

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Le conseil municipal de Rennes a adopté lundi soir un vœu proposé par les élus écologistes et de Génération.s en faveur du référendum sur la réunification de la Bretagne, quelques jours après que le même voeu ait été voté par le conseil municipal de Nantes.

Un voeu adopté sans le vote des socialistes, ni de la maire de Rennes, Nathalie Appéré qui s’est abstenue (« Je me méfie des débats identitaires » a-t-elle dit), mais avec le vote des élus de droite et de LREM.

Le voeu propose « d’engager le processus législatif qui permettra dans un premier temps de consulter par référendum les électeurs de Loire-Atlantique sur leur souhait, ou non, de rejoindre la Région Bretagne » ; et, dans un deuxième temps, si le résultat de ce référendum s’avérait favorable, de consulter les populations ou les collectivités des autres territoires concernés.

Quoi qu’il en soit, ces voeux n’ont aucune valeur juridique, et sont simplement de principe, puisqu’au final, ce n’est ni le conseil municipal de Rennes, ni celui de Nantes, qui décidera de la tenue, ou pas, d’un référendum sur la question.

Emañ kuzul-kêr Roazhon o paouez votiñ ur gouestl evit ur referendum war adunvaniñ Breizh fenoz. Goude kêr Naoned digwener dremenet, setu eil kêrbenn ar vro oc’h azgoulenn gant ar gouarnamant e vefe aozet ur referendum e Liger-Atlantel.

Pour revoir le conseil municipal de Rennes, c’est ci-dessous :

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

2 Commentaires

  1. Très bonne idée et j’espère qu’en même temps on votera pour que la capitale régionale reste Rennes et tant pis pour Nantes qui perdra son statut.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...

Rennes : Un quartier pour islamistes radicalisées ouvert à la prison des femmes

La célèbre prison des femmes inaugurera prochainement un nouvel outil pénitentiaire : un quartier de prise en charge des femmes radicalisées (=islamistes). Le chantier débuté depuis...

Livre blanc de la sécurité : quand la Gauche rennaise veut plus de policiers !

C'était un engagement de la municipalité écolo-socialiste de Rennes : Les ateliers organisés au mois d'avril, qui ont réuni 130 habitants, et les résultats de l'enquête...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...