Le confessionnal, de la Mayenne à la Sarthe, en passant par Rennes et Saint-Nazaire

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Ce Lundi 15 février, à 20h40, KTO vous emmène à la découverte des confessionnaux, à la rencontre de ceux qui vont se confesser et de ceux qui se confessent, sur les chemins des pays de la Loire et de la Bretagne.

Le secret est au cœur de nombreux débats dans notre société. Il existe encore quelques zones de secret : le cabinet de psychanalyste, le secret médical… et les lieux de culte. Par mon éducation, explique la réalisatrice, je connais surtout les églises. Et le confessionnal. Mais le principe de la confession, qui est central pour les catholiques, est en pleine mutation. Depuis quelques années, de plus en plus de prêtres reçoivent les confessions en face à face. Dans un bureau. Les confessionnaux sont en voie de disparition. Alors, si les zones de secret disparaissent, où allons-nous pouvoir déposer ce qui nous hante ? Qui va encore se confesser et pourquoi ? Pour comprendre, j´ai voulu rencontrer ceux et celles qui vont au confessionnal et ceux qui les accueillent. Sans trahir leurs secrets, je souhaite recueillir leurs confidences et ausculter cet aspect de notre société et de nos vies. Voyage au cœur de la confession, quelque part entre le prieuré de la Cotellerie (Mayenne), l’abbaye de Solesmes(Sarthe) et l’église Saint-Sauveur (Rennes- Ille-et-Vilaine).

Rediffusions : mardi 16 mars à 12h20 et 23h15 jeudi 18 mars à 14h20, vendredi 19 mars à 13h et samedi 20 à 10h45.

Illustration : wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021
dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

3 Commentaires

  1. Autrefois il n’y a pas si longtemps de cela, on se confiait au Bon Dieu dans l’hombre du confessionnal sous le seul regard du Très Haut et avec le prêtre pour seul témoin discret et pratiquement invisible,
    Maintenant on se confie au prêtre avec le sentiment très confus que le Bon Dieu est peut-être là quelque part,
    Et ça change tout car on se confie au prêtre et plus directement à Dieu. Cela devient une aimable conversation
    C’est dommage que le clergé n’ai pas encore compris que ce n’est pas à lui qu’on s’adresse et qu’il n’est là que pour nous transmettre l’assurance du pardon…. Que à la limite la conversation ne le regarde pas, sauf pour concrétiser au pénitent les paroles de réconforts et d’encouragements que le Bon Dieu adresse au repentie.
    Il ne faut pas être un fin psychologue pour comprendre pourquoi les fidèles fuient le sacrement
    Maintenant les chrétiens se confient à Dieu chez eux sans ce prêtre devenu en quelques sortes indiscret.

  2. Il n’y a pas encore si longtemps on pouvait se confier au Bon Dieu dans l’hombre d’un confessionnal
    C’était un cœur à cœur avec Dieu dans l’hombre loin des distractions. Avec pour seul témoin effacé et pratiquement invisible un prêtre qui n’était là que pour transmettre l’assurance du Pardon.
    Maintenant c’est l’inverse. C’est une aimable conversation d’homme à homme, face à face avec le prêtre et quelque part le Bon Dieu plus difficile à saisir parce qu’ inévitablement distrait par l’environnement.
    Le sentiment très désagréable que le prêtre a pris la place de Dieu.
    C’est dommage que le clergé n’est pas compris que ce n’est pas lui que je viens voir.
    Quand je vais chez le toubib, c’est pas au secrétariat que je m’adresse, c’est à la Science dans l’anonymat du cabinet du médecin.
    Et plus matériellement, ces confessionnaux étaient souvent des œuvres d’art offert par les fidèles.

  3. « Maintenant les chrétiens se confient à Dieu chez eux sans ce prêtre devenu en quelques sortes indiscret. »

    Je partage ton analyse Dabbadie.
    Sans compter qu’il y a désormais des confessionnaux entièrement vitrés, ou partiellement, et pas insonorisés du tout… Je me suis parfois demandé si on vient se confesser ou se faire voir en confession, se donner bonne conscience pour mieux recommencer puisqu’après tout, rien n’a l’air bien grave.
    Et surtout, plus de pénitence ! Malheureux ! On ferait fuir les fidèles !
    Nous ne sommes plus à l’époque du curé d’Ars, mais avoir de saints pasteurs ferait le plus grand bien à l’Eglise. Au lieu de cela, il faut inventer, « manager », remplir la messe et les services et donc ne pas froisser. Je me demande parfois ce qu’il reste de Dieu dans l’Eglise.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Pâques et confinement. 3 directs exceptionnels autour de la Passion du Christ sur KTO

La chaine de télévision catholique KTO programme trois moments de prière exceptionnels, en lien avec la Passion du Christ, qui s'ajoutent aux célébrations du...

La Bretagne sera mise à l’honneur sur la chaîne KTO

En cette période estivale, la chaine catholique KTO a choisi de s'intéresser à la Bretagne, à travers deux reportages sur les grands événements religieux...