Ensauvagement. Après une attaque à l’acide à Paris : l’ambassade du Japon met en garde ses ressortissants

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

C’est une publicité bien peu glorieuse pour la France et plus particulièrement pour Paris. Après une attaque à l’acide commise dans la capitale, l’ambassade du Japon a décidé de mettre en garde ses ressortissants.

Des Japonais agressés à l’acide à Paris

Décidément, plus qu’une formule, la « tiers-mondisation » de la France se vérifie de nouveau dans les faits. Après une attaque à l’acide menée contre une personne de nationalité japonaise le 10 février dernier dans le 17e arrondissement de Paris, le Japon a mis en garde ses ressortissants se trouvant sur le sol français.

Ainsi, un e-mail émanant des services consulaires japonais circulerait depuis le 12 février et aurait été relayé par plusieurs internautes. Ce message, comme le précise le 16 février Le Figaro qui a pu le consulter, indique donc qu’une attaque « à l’aide de liquides fortement acides » a eu lieu à Paris. Cette attaque, qui pourrait presque passer pour banale dans une France dont l’ensauvagement voit la multiplication des faits divers violents au quotidien, a largement retenu l’attention des autorités japonaises, au point qu’une note faisant état de cette agression a été rédigée par le ministère des Affaires étrangères japonais sur son site. Il faut dire que le Japon ne fait pas preuve du même laxisme que la France envers l’insécurité.

Quant aux informations circulant sur cette attaque, les services consulaires japonais rapportent dans leur e-mail que trois personnes auraient agressé un groupe de Japonais dans un espace public du 17e arrondissement parisien.

Fort heureusement, l’individu principalement visé par les agresseurs, ayant « senti le danger », aurait eu le temps de placer ses mains devant son visage afin de se protéger tandis que « l’un des individus a sorti une bouteille contenant du liquide ». Grâce à ce réflexe, « le visage n’a pas été exposé au liquide, mais la paume a été brûlée », décrit le message électronique.

L’information a également été évoquée dès le 12 février par des internautes sur Twitter :

Les recommandations de l’ambassade dans une France Orange mécanique

Concernant le contenu de la bouteille sortie par l’un des agresseurs, il s’agirait d’acide chlorhydrique, comme l’aurait constaté un médecin auprès de la victime peu après l’attaque. Jusqu’à présent, ces attaques à l’acide étaient surtout une spécialité londonienne… Mais Paris ne comptait visiblement pas laisser le monopole de ce type de violences à la capitale britannique.
Toujours dans le même mail, l’ambassade japonaise professe aussi quelques recommandations à ses ressortissants présents actuellement sur le sol français. Le message précise que « des crimes violents se produisent constamment, donc lorsque vous utilisez les transports en commun ou que vous voyagez à l’extérieur, faites toujours attention aux conditions environnantes ».
Contactés par Le Figaro le 15 février, les représentants du Japon à Paris ont confié avoir fait suivre le mail en question à la communauté japonaise en France afin de « les inciter à la vigilance ».
Quant à l’enquête policière, les services japonais précisent que « la famille de la victime s’est rendue au poste de police pour porter plainte, mais cette dernière n’a pu être déposée en l’absence de l’intéressée ». Par ailleurs, « la victime et sa famille ne souhaitant pas que cette affaire soit exposée plus en détail, nous respecterons leur décision en ne faisant aucun commentaire supplémentaire » a indiqué l’ambassade du Japon.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Crêperie Le Vieux Quimper, une valeur sûre du Bouffay

« Quand je vois ce que je livre, je sais que c'est bon ». C'est aiguillé par un livreur de légumes...

Muntr Wilhem Houssin : an deorienn hag ar realder

Wilhem Houssin a zo bet peurlazhet disadorn dremenet. Bazailhet eo bet e kreiz kêr e Sant-Jakez al Lannoù, da...

Articles liés

Tyrannie sanitaire. 150 000 à 200 000 personnes dans les rues de France

150 000 à 200 000 personnes ont défilé dans les rues de France ce samedi, contre la tyrannie sanitaire instaurée par Emmanuel Macron et...

Après le livre, le film Onoda, 10 000 nuits dans la jungle sortira au mois de juillet

Le film Onoda, 10 000 nuits dans la jungle sortira au mois de juillet, le 21 pour être précis. L'occasion de découvrir l'adaptation au...

Bobards Lives Matter, Golden Bobards et Bobid-19. Votez pour les Bobards d’or 2021 !

La XIIe cérémonie des Bobards d’Or aura lieu lundi 14 juin à 19 heures au théâtre du Gymnase, 38, boulevard de Bonne-Nouvelle, 75010 Paris....

Violence des Antifas contre des Catholiques. Emmanuelle Ménard interpelle Gérard Darmanin

Alors que se tient en appel à Paris le procès d'Esteban Morillo et de Samuel Dufour, accusés du meurtre du militant antifasciste Clément Méric...