Ensauvagement. Après une attaque à l’acide à Paris : l’ambassade du Japon met en garde ses ressortissants

C’est une publicité bien peu glorieuse pour la France et plus particulièrement pour Paris. Après une attaque à l’acide commise dans la capitale, l’ambassade du Japon a décidé de mettre en garde ses ressortissants.

Des Japonais agressés à l’acide à Paris

Décidément, plus qu’une formule, la « tiers-mondisation » de la France se vérifie de nouveau dans les faits. Après une attaque à l’acide menée contre une personne de nationalité japonaise le 10 février dernier dans le 17e arrondissement de Paris, le Japon a mis en garde ses ressortissants se trouvant sur le sol français.

Ainsi, un e-mail émanant des services consulaires japonais circulerait depuis le 12 février et aurait été relayé par plusieurs internautes. Ce message, comme le précise le 16 février Le Figaro qui a pu le consulter, indique donc qu’une attaque « à l’aide de liquides fortement acides » a eu lieu à Paris. Cette attaque, qui pourrait presque passer pour banale dans une France dont l’ensauvagement voit la multiplication des faits divers violents au quotidien, a largement retenu l’attention des autorités japonaises, au point qu’une note faisant état de cette agression a été rédigée par le ministère des Affaires étrangères japonais sur son site. Il faut dire que le Japon ne fait pas preuve du même laxisme que la France envers l’insécurité.

Quant aux informations circulant sur cette attaque, les services consulaires japonais rapportent dans leur e-mail que trois personnes auraient agressé un groupe de Japonais dans un espace public du 17e arrondissement parisien.

Fort heureusement, l’individu principalement visé par les agresseurs, ayant « senti le danger », aurait eu le temps de placer ses mains devant son visage afin de se protéger tandis que « l’un des individus a sorti une bouteille contenant du liquide ». Grâce à ce réflexe, « le visage n’a pas été exposé au liquide, mais la paume a été brûlée », décrit le message électronique.

L’information a également été évoquée dès le 12 février par des internautes sur Twitter :

Les recommandations de l’ambassade dans une France Orange mécanique

Concernant le contenu de la bouteille sortie par l’un des agresseurs, il s’agirait d’acide chlorhydrique, comme l’aurait constaté un médecin auprès de la victime peu après l’attaque. Jusqu’à présent, ces attaques à l’acide étaient surtout une spécialité londonienne… Mais Paris ne comptait visiblement pas laisser le monopole de ce type de violences à la capitale britannique.
Toujours dans le même mail, l’ambassade japonaise professe aussi quelques recommandations à ses ressortissants présents actuellement sur le sol français. Le message précise que « des crimes violents se produisent constamment, donc lorsque vous utilisez les transports en commun ou que vous voyagez à l’extérieur, faites toujours attention aux conditions environnantes ».
Contactés par Le Figaro le 15 février, les représentants du Japon à Paris ont confié avoir fait suivre le mail en question à la communauté japonaise en France afin de « les inciter à la vigilance ».
Quant à l’enquête policière, les services japonais précisent que « la famille de la victime s’est rendue au poste de police pour porter plainte, mais cette dernière n’a pu être déposée en l’absence de l’intéressée ». Par ailleurs, « la victime et sa famille ne souhaitant pas que cette affaire soit exposée plus en détail, nous respecterons leur décision en ne faisant aucun commentaire supplémentaire » a indiqué l’ambassade du Japon.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !