Artisanat français : un nouveau lycée de métiers d’art hors-contrat en septembre

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Les dominicaines enseignantes de Fanjeaux ouvrent dans le domaine de Couloutre, dans la Nièvre – un bastion historique de la Tradition, fondé par l’abbé Bruno Schaeffer (1948-2013), ont annoncé qu’elles ouvriraient en septembre un lycée de métiers d’art hors contrat, en septembre, sur le domaine.

Il viendra compléter l’offre éducative, composée d’une école primaire mixte et un collège de jeunes filles ; lui aussi ouvert aux jeunes filles, le lycée de métiers d’art Fra Angelico proposera des formations CAP de couture, tapisserie et tissage, broderie d’art, agencement intérieur et reliure-dorure. L’enseignement sera assuré par des religieuses qui avaient été diplômées dans ces domaines avant leur entrée dans les ordres, et par des enseignantes laïques.

Installées en France, en Allemagne et aux Etats-Unis, les dominicaines de Fanjeaux, proches de la FSSPX depuis 1975 et issues de la congrégation du Saint-Nom de Jésus à Toulouse, suivent le rite tridentin et comptent 244 sœurs (dont 28 novices) pour 2012 élèves répartis en 18 maisons. Elles ont en France 7 écoles secondaires – dont Kernabat en Bretagne – et 6 écoles primaires, dont le cours Stella Maris à Brest.

Contact et inscriptions : Cours Notre-Dame de la Sainte-Espérance, 1 le Château, 58220 Couloutre

secretariatcouloutre[@]scholae-fanjeaux.org

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas vivre sur le même sol...

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas...

Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier

Dans la nuit du 5 au 6 mai à Rennes, du côté de la Prévalaye, quatre policiers qui réalisaient...

Articles liés