Artisanat français : un nouveau lycée de métiers d’art hors-contrat en septembre

A LA UNE

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Les dominicaines enseignantes de Fanjeaux ouvrent dans le domaine de Couloutre, dans la Nièvre – un bastion historique de la Tradition, fondé par l’abbé Bruno Schaeffer (1948-2013), ont annoncé qu’elles ouvriraient en septembre un lycée de métiers d’art hors contrat, en septembre, sur le domaine.

Il viendra compléter l’offre éducative, composée d’une école primaire mixte et un collège de jeunes filles ; lui aussi ouvert aux jeunes filles, le lycée de métiers d’art Fra Angelico proposera des formations CAP de couture, tapisserie et tissage, broderie d’art, agencement intérieur et reliure-dorure. L’enseignement sera assuré par des religieuses qui avaient été diplômées dans ces domaines avant leur entrée dans les ordres, et par des enseignantes laïques.

Installées en France, en Allemagne et aux Etats-Unis, les dominicaines de Fanjeaux, proches de la FSSPX depuis 1975 et issues de la congrégation du Saint-Nom de Jésus à Toulouse, suivent le rite tridentin et comptent 244 sœurs (dont 28 novices) pour 2012 élèves répartis en 18 maisons. Elles ont en France 7 écoles secondaires – dont Kernabat en Bretagne – et 6 écoles primaires, dont le cours Stella Maris à Brest.

Contact et inscriptions : Cours Notre-Dame de la Sainte-Espérance, 1 le Château, 58220 Couloutre

secretariatcouloutre[@]scholae-fanjeaux.org

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Océarium du Croisic : lâcher de raies et de roussettes dans l’océan

Ce n'est pas une première mais l'Océarium du Croisic a organisé un lâcher d'une cinquantaine de jeunes poissons en...

Nantes : jusqu’à 7 degrés de différence l’été entre les quartiers

La problématique des îlots de chaleur – ces quartiers plus urbanisés et moins « verts » où la chaleur...

Articles liés