Amnésie : Condamné à vivre dans l’instant présent

A LA UNE

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Entre suivi thérapeutique, intimité familiale et engagement associatif, l’émouvant portrait d’un trentenaire condamné à vivre dans l’instant présent, un traumatisme cérébral l’ayant privé de sa capacité à stocker les souvenirs.

« Ce 14 février, c’est le jour où je ne suis pas mort. » En 2015, Daniel, alors âgé de 31 ans, a été victime d’un traumatisme crânio-cérébral (TCC) sévère, causé par un accident de la circulation. Deux années de rééducation lui ont permis de se remettre sur pied et de réapprivoiser le langage, mais il souffre toujours de lourdes séquelles neurologiques. La région de son cerveau responsable du transfert entre la mémoire immédiate et la mémoire à long terme ayant été endommagée, il n’est plus en mesure d’assimiler de nouvelles informations. Trajets en bus, objets indispensables à chaque sortie, instantanés de vie… : Daniel consigne tout par écrit pour pallier son amnésie, et partage ses difficultés au sein du groupe d’entraide qu’il a créé. Si l’arrivée imminente de son fils l’emplit de bonheur, elle représente aussi pour lui le plus grand des défis…

Pendant deux années, Nadine Niemann et Mechtild Lehning ont capté le quotidien sur le fil du rasoir de ce grand gaillard au doux regard, entre séances de neuropsychiatrie, travail bénévole au sein de l’association Vivre avec un TCC et bribes d’intimité familiale. Parfois rattrapé par la fatigue de devoir réapprendre sans cesse et la tristesse de ne pouvoir retenir les instants heureux, Daniel avance avec courage dans cette existence au présent perpétuel. À travers son attachant héros, ce documentaire sensible interroge ainsi la place du souvenir dans la construction de l’individu, mais aussi dans sa relation à l’amour ou à l’amitié.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Homos ou hétéros, on porte tous le même maillot ». Le nouveau clip de propagande de la Ligue de Football Professionnel

Après les clips gouvernementaux ou d'associations subventionnées contre le harcèlement de rue mettant en scène uniquement d'horribles harceleurs blancs,...

Bruno Attal : « Si mon collègue avait tué cette ordure, il serait où, là, Eric Masson ? En garde à vue, mis en...

Pour le syndicaliste policier Bruno Attal (Touche pas à mon flic) : « Si mon collègue avait tué cette...

Articles liés

Souvenirs de vacances : que peut-on ramener ? [Vidéo]

On a tous envie de rapporter un souvenir de vacances : coquillages, galets, sable… Mais c'est interdit, surtout pour les grandes quantités. Deux touristes...