Rennes. Cinq personnes interpellées en lien avec le trafic de drogue

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Le journal Ouest France révèle que tôt ce 24 mars, cinq personnes ont été arrêtées par le Raid, dans le quartier de Villejean.

« Ces interpellations sont liées à une enquête sur un vaste trafic de drogue. Elles sont aussi la suite de la découverte fortuite, fin octobre, d’armes de guerre, de munitions et de plusieurs kilos de cannabis dans un appartement « nourrice » dans le quartier » explique le quotidien.

Ces interpellations sont le fruit d’une longue enquête menée par la PJ de Rennes dans la guerre contre le trafic de drogues dans la capitale bretonne. Une opération liée à la découverte, en octobre dernier, de deux fusils d’assaut, une kalachnikov, des munitions, 60 kg de cannabis, trois kilos de cocaïne et 100 000,00 € en cash, dans un appartement suite à un incendie, appartement qui servait manifestement d’entrepôt pour les trafiquants.

Par ailleurs, Ouest France évoque parmi les personnes interpellées des connaissances de l’individu écroué la semaine passé suite à la fusillade à Cleunay, qui avait coûté la vie à un Tchétchène qui selon les dires du voisinage, avait clairement signifié aux dealers qu’ils n’étaient pas les bienvenues dans ce quartier.

Crédit photo : wikipedia (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Gérald Darmanin est un client de Valérie Hervo

Si vous voulez rencontrer Gérald Darmanin, il est plus simple d’aller chez Valérie Hervo que de solliciter un rendez-vous...

Nantes. Tabassé en avril, il se venge sur… une jeune femme

Nous écrivions dernièrement qu’un jeune homme âgé de 18 ans avait été tabassé à coups de sabre, batte et...

Articles liés

Deal de drogue à Nantes : la nourrice était payée 30 euros par jour

L'arrestation le 7 mai d'un dealer interpellé à la Bottière rue Paul Sabatier chez la nourrice - la personne chez qui la drogue était...

PME de la drogue : un business juteux

La lutte contre le trafic de drogue tient une place majeure dans l'engrenage qui a mené à la mort du policier Eric Masson à...

Tyrannie sanitaire. Le centre de shopping Alma à Rennes, précurseur du monde d’après ?

« J'suis cocu mais, content » chantait Serge Lama dans Les Petites femmes de Pigalle. Un précepte qui pourrait s'appliquer aux consommateurs qui, pas...

470 grammes de ketamine saisis à Nantes

Dans la nuit du 5 au 6 mai lors d'un contrôle routier à Nantes, les policiers ont arraisonné une voiture conduite par un couple...