A Rennes, toujours pas d’arme pour la Police municipale mais une « concertation citoyenne »

A LA UNE

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

A Rennes, toujours pas d’arme pour la Police municipale malgré les risques pris mais une (ne riez pas) « concertation citoyenne » à venir au sujet de l’insécurité croissante.

Lors d’un conseil municipal qui s’est tenu le 29 mars, la maire Nathalie Appéré a confirmé qu’il n y aurait aucun changement dans la politique menée par la municipalité concernant la sécurité et sa police municipale. Une maire totalement aveuglée idéologiquement, férue de « médiateurs sociaux » équivalent des « grandes frères » témoins pourtant de l’échec des politiques de la ville depuis des décennies. Arrosage de subventions aux associations, travailleurs sociaux, mais surtout pas d’armes pour les policiers municipaux qui en réclament pourtant, leur grève récente s’étant soldée par une fin de non recevoir de la part de la municipalité.

Seuls décisions prises, le recrutement de quarante policiers municipaux supplémentaires. Vingt cette année, vingt en 2022. Les premiers d’entre-eux seront présents sur le terrain, dès le 1er avril, mais désarmés, on ne voit pas bien à quoi ils vont servir face à des gangs qui se structurent.

La maire et Sébastien Sémeril, le chef de file du groupe socialiste, ont également précisé que la « concertation citoyenne » portant sur le « livre blanc de la Ville en matière de lutte contre la délinquance » se tiendrait, via des ateliers, du 17 au 22 avril.

Alors même que jamais Rennes n’avait connu autant de violences et de trafics, liés aussi à l’installation progressive de nouvelles populations dans la capitale bretonne, le PS sort une « concertation citoyenne ». Les dealers doivent en rigoler. Jusqu’à quand cela va durer ? Difficile de le dire, tant l’opposition municipale dirigée par M. Compagnon ne semble pas bien virulente (et ne nomme surtout pas l’ennemi, et le noeud du problème). En attendant, commerçants et habitants des quartiers populaires vivent, eux, bien souvent, un cauchemar quotidien dans une métropole où finalement, seule une partie de la population, insouciante et/ou pas confrontée aux problèmes qui rongent la cité, applaudit à la politique municipale menée par le PS depuis plusieurs décennies.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Langues régionales. Une plainte déposée à l’ONU contre les discriminations de l’État français

L'ONU peut-elle sauver les langues régionales de France ? Le Réseau européen pour l’égalité linguistique compte en tous cas...

Chute de la natalité : vers une nouvelle crise économique ?

Cette semaine dans C’est Cash, Estelle Farge et Olivier Delamarche s’interrogent sur la chute de natalité que subit l’Europe...

Articles liés

Tyrannie sanitaire et refus de vaccination. L’épouse d’un pompier d’Ille-et-Vilaine annonce le licenciement probable de son mari

Le journal Média Presse Info a reçu le message d’une épouse dont le mari, pompier professionnel à Rennes, refuse de céder à la dictature...

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...

Rennes : Un quartier pour islamistes radicalisées ouvert à la prison des femmes

La célèbre prison des femmes inaugurera prochainement un nouvel outil pénitentiaire : un quartier de prise en charge des femmes radicalisées (=islamistes). Le chantier débuté depuis...

Livre blanc de la sécurité : quand la Gauche rennaise veut plus de policiers !

C'était un engagement de la municipalité écolo-socialiste de Rennes : Les ateliers organisés au mois d'avril, qui ont réuni 130 habitants, et les résultats de l'enquête...