Histoire de l’Irlande, Wanted Lucky Luke, Requiem pour l’Education nationale, Leur progrès et le nôtre, Massacre à la Troménie : la sélection littéraire hebdo

A LA UNE

Histoire de l’Irlande, Wanted Lucky Luke, Requiem pour l’Education nationale, Leur progrès et le nôtre, Massacre à la Troménie : voici la sélection littéraire hebdo.

Histoire de l’Irlande (1912 à nos jours)

Le lundi de Pâques 1916, une troupe d’insurgés part à l’assaut de la Grande Poste de Dublin et proclame l’Irlande indépendante. Les Britanniques mobilisent 6 000 soldats. À la fin de la semaine, l’insurrection a fait plus de 500 morts et 2 500 blessés.

Du projet de Home Rule de 1912, promettant aux Irlandais une autonomie au sein du Royaume-Uni, aux négociations sur le Brexit, de sa genèse révolutionnaire jusqu’à la crise sanitaire, Alexandra Maclennan raconte la destinée singulière de la République d’Irlande. Elle revient sur la formation de son paysage politique, les origines et l’apaisement du conflit nord-irlandais, les scandales institutionnels qui ont ébranlé l’autorité de l’État et de l’Église, les mécanismes d’une prospérité aussi impressionnante que l’austérité qui s’en est suivie, pour conclure sur les toutes récentes révolutions sociétales.

Que reste-t-il de cette singularité irlandaise qui vaut au pays l’affection du monde entier ?

Ancienne élève de l’ENS Cachan, Alexandra Maclennan-Slaby est maître de conférences en études anglophones à l’université de Caen Normandie et spécialiste de la civilisation irlandaise.

Wanted Lucky Luke

Alors qu’il vient d’être attaqué par un chasseur de prime, Lucky Luke découvre qu’il est recherché pour meurtre et sa tête mise à prix ! Pas le temps de digérer la nouvelle qu’il se retrouve à secourir un convoi de bétail en bien mauvaise posture, mené par trois soeurs aussi belles qu’intrigantes. Gentleman comme toujours, Lucky Luke se propose de les escorter jusqu’à destination. Mais dans ce contexte tendu d’hypothétique massacre par les indiens, de pillage du troupeau et de traque de la plus célèbre gâchette de l’Ouest par un mystérieux ennemi, le plus grand danger ne viendrait-il pas de ces belles jeunes femmes a priori sans défense ?

Cinq ans après L’Homme qui tua Lucky Luke, Matthieu Bonhomme renoue avec le cow-boy le plus célèbre de la bande dessinée franco-belge, toujours au scénario et au dessin. Il propose une autre histoire du cowboy créé par Morris et sublimé ensuite par le scénariste René Goscinny. Et si les dessins surprendront forcément les fans du Poor lonesome Cowboy, on peut dire que la transformation est largement réussie.

Requiem pour l’Education nationale

L’institution Éducation nationale se lézarde chaque jour un peu plus : la belle et grande idée républicaine – même instruction, donc mêmes chances dans la vie – est devenue une utopie. Après quarante-trois ans de bons et loyaux services, Patrice Romain lance un cri d’alarme.

En s’appuyant sur des anecdotes vécues, il dénonce un laxisme scandaleux et révèle des pratiques peu avouables : les lâches décisions des hauts fonctionnaires adeptes du  » pas de vague « , les directives pernicieuses des  » démago-pédagogistes  » qui, sous couvert de bienveillance, sacrifient les élèves motivés, la gestion humaine catastrophique, les consignes hors-sol, le coût exorbitant de la  » paix sociale « , la mascarade des évaluations, les statistiques truquées, les petits arrangements entre amis, etc.
Il démonte et démontre : le système éducatif français actuel est le terreau d’une révolte inéluctable…

Instituteur, directeur d’école puis principal de collège, Patrice Romain a pris sa retraite fin 2020, désabusé par la gouvernance de  » son  » école publique. Il est l’auteur d’une dizaine de livres sur l’Éducation nationale, dont le best-seller Mots d’excuse.

Leur progrès et le nôtre

Il y a ceux qui se prosternent devant le moindre gadget, qui l’élèvent au rang de  » Progrès  » à majuscule. Et d’autres qui cherchent de nouveaux chemins pour un progrès humain.

Il y a ceux qui rêvent d’un  » vaste réseau numérique neural « , de  » digitalisation  » et de  » capteurs  » partout. Et d’autres qui redoutent ce futur à la Matrix.

Il y a ceux qui ne laissent pas le choix :  » il faut accélérer « ,  » aller de l’avant « ,  » il y a une course, et la France risque de prendre du retard « . Et d’autres qui, avant de s’élancer, s’interrogent sur le sens de cette course : où va-t-on ? où veut-on aller ?

Il y a ceux qui célèbrent le Prométhée tout-puissant, porteur du feu et de la technique, même lorsqu’il mène à la catastrophe. Et ceux qui reprennent son flambeau, mais autrement : Prométhée a surtout eu pitié des hommes, il a pris le parti des faibles, lanceur d’alerte contre le Jupiter de l’Olympe ou de l’Élysée.

Il y a leur progrès, et le nôtre.

François Ruffin, 45 ans, journaliste et député de La France Insoumise, s’est souvent fait remarquer pour ses prises de positions tranchées mais aussi son art de l’argumentation. Il est l’auteur de nombreux livres dont, récemment, Il est où, le bonheur et Leur folie, nos vies, tous deux aux éditions des Liens qui libèrent.

Massacre à la Troménie

En vacances chez sa tante à Douarnenez, le célèbre commissaire Gerbert se passionne presque malgré lui pour une sordide histoire de cadavres dépecés comme des cochons et déposés à intervalles réguliers le long du parcours de la procession de la grande Troménie à Locronan.

Les enquêteurs locaux se révélant totalement impuissants à arrêter le massacre, il va alors mener sa propre enquête et faire appel à son équipe, dans l’illégalité la plus totale, pour essayer de résoudre une énigme qui semble trouver son origine dans un dialogue entre un druide et un enfant, connu sous le titre des Vêpres des grenouilles et dont le sens reste mystérieux même pour les universitaires les plus chevronnés qui se sont penchés sur le sujet.

L’auteur

Jacques Coget — Physiologiste de formation devenu anthropologue, Jacques Coget a principalement enseigné à l’Université. Il a par ailleurs été producteur à France Culture de 1990 à 2005 (avec entre autres bon nombre d’émissions consacrées à la Bretagne, aux musiques traditionnelles et au patrimoine oral) et a réalisé plusieurs feuilletons pour l’ensemble des locales de Radio France, fabriqués notamment à partir d’enquêtes effectuées sur les aires bretonne, vendéenne et poitevine (chroniques
sonores de Bretagne, de la mer, de l’enfance, des saisons, etc.), dans le cadre de l’Atelier de création radiophonique du Grand Ouest. Il est également l’auteur de plusieurs publications consacrées à l’anthropologie du sonore et a dirigé la trilogie L’homme, l’animal / le végétal / le minéral et la musique dans la collection Modal.

A commander chez la Coop Breizh 

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

La Cathédrale Saint Basile, icône de la Russie

La cathédrale Saint-Basile a déjà plus de 450 ans et est toujours d’une éblouissante beauté. Elle est le premier...

Tyrannie sanitaire en Loire-Atlantique : malgré le Pass sanitaire, le port du masque à nouveau obligatoire dans les bars et restaurants de 68 communes

Puisqu'on vous dit que le Pass sanitaire est avant tout un outil de contrôle des populations et qu'il ne...

Articles liés