Football. Que valent les effectifs des clubs bretons en terme de budget ?

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Que valent les effectifs des clubs bretons en terme de budget, pour la Ligue 1 ? Réponse dans une étude de l’Observatoire du football du CIE (Centre international d’étude du sport).

Cet Observatoire a calculé les valeurs de l’effectifs des 98 équipes faisant partie des principaux championnats européens (les 5 principaux, à savoir Italie, Allemagne, Espagne, Angleterre et France). « La valeur estimée pour les joueurs prêtés à d’autres clubs du big-5 a été attribuée au club d’appartenance, tandis que celle des footballeurs en prêt en dehors des championnats majeurs n’a pas été prise en compte. Les estimations ont été calculées sur la base de l’algorithme de l’Observatoire du football CIES » indique le site en question.

Le football dominé par les mastodontes de l’économie

Sans surprise, les gros clubs européens qui ont fait du football un véritable enjeu économique arrive en tête du classement. On retrouve ainsi Manchester City, avec une valeur d’effectif située à 1,30 milliards d’euros. Le club anglais devance deux autres des gros, Manchester United (1,16 milliards) et Chelsea (1,11 milliards).

Suivent Barcelone, Liverpool, le Real Madrid, la Juventus, l’Athletico Madrid, le Bayern Munich et Dortmund, puis l’Inter, Tottenham, Arsenal, Leipzig et enfin, le PSG, 15ème avec 603 millions d’euros de budget d’effectif estimé. Au regard des résultats de tous ces clubs ces dernières années, il y a donc confirmation que désormais, plus que le sport, c’est bien l’argent qui domine la planète football.

Les petits clubs, y compris en Angleterre (lire au passage l’interview du joueur de Brighton Percy Tau par Betway Insider dans laquelle le joueur de 26 ans se confie sur son arrivée à Brighton et sur son acclimatation à la vie en Angleterre : « Je n’ai pas beaucoup joué au football, mais je m’habitue à la vie en Angleterre et au football anglais. Les choses deviennent de plus en plus faciles au fur et à mesure » ; de nombreux joueurs transférés doivent eux aussi faire face à ce type de difficulté à leur arrivée) sont largement lésés par leur budget.

Et les clubs bretons là dedans ?

Quid des clubs bretons dans cette affaire ? Le Stade Rennais arrive en 5ème position parmi les clubs français, derrière le PSG donc, Lille, Monaco, et Lyon (323 millions d’euros). Le Stade Rennais se retrouve avec un total de 298 M€, soit 13,6 M€ par joueur. A suivre, en onzième position parmi les clubs français, on retrouve le stade Brestois, qui occupe le 11ème rang, tandis que le FC Nantes arrive 17ème (77 millions d’euros) et le FC Lorient arrive 18ème, dans un classement qui reflète, là encore, l’actuel classement de Ligue 1, de quoi réellement s’interroger sur la capacité de petits clubs avec budgets limités à espérer quoi que ce soit face aux mastodontes du football.

Pour la petite histoire, le Stade Rennais est 34ème au classement européen, tous clubs des 5 championnats confondus.

La Super ligue, une ligue hors sol ?

Finalement, le projet fou du Super Ligue, qui bat de l’aile sévèrement aussitôt son lancement annoncé, contiendrait 8 des 10 équipes en tête de ce classement des budgets d’effectifs, ce qui est le signe d’une volonté d’un football à deux vitesses, avec d’un côté les monstres économiques que sont  Real Madrid, FC Barcelone, Atlético de Madrid, Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester United, Manchester City, Tottenham, AC Milan, Inter Milan et Juventus de Turin, qui seront surement rejoints par d’autres gros après négociations, et d’un autre côté, le reste du monde professionnel, mis de côté (mais qui il faut le dire, s’est lui même pris à son propre piège depuis plusieurs décennies)

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Lettre ouverte des anciens militaires. Au 7 avril, le « quarteron » s’élève à… 25 251 signataires

C’est désormais un « quarteron » (???) de 25 251 anciens militaires (contraints, pour la quasi-totalité, d’abandonner  leurs chère...

Mouvement contre le BTS et le bac : lycées bloqués à Nantes, police attaquée à Saint-Nazaire

Depuis le début de la semaine, des syndicats lycéens d’extrême-gauche mènent une agitation aussi numériquement faible que violente. A...

Articles liés

Jeux vidéo. FIFA 18 et les clubs bretons (test)

FIFA 18 est un jeu vidéo de football développé par EA Canada et édité par EA Sports, sorti le 29 septembre 2017 sur PlayStation...