Coke en stock : un réseau d’importation et de vente en gros démantelé en Loire-Atlantique

A LA UNE

Un réseau d’importation de cocaïne en grande quantité a été démantelé ces derniers jours par les gendarmes de la section de recherche de Bourges, après la découverte le 26 février 2020 d’un colis de dix kilos de cocaïne par les douanes du Val de Marne ; ces derniers l’ont remis aux gendarmes de Bourges, le destinataire habitant la commune d’Avord. Cinq arrestations ont eu lieu le 6 avril dernier à Nantes, dont celle du chef présumé du réseau, originaire de Martinique. La marchandise était revendue en demi-gros et distribuée à Saint-Herblain, Rezé et Indre.

Photo Gendarmerie nationale Bourges

D’autres interpellations ont eu lieu dans le Cher, à Sancoins et Saint-Germain des Bois, et une en Martinique, à Saint-Joseph. Le destinataire originel des dix kilos de cocaïne, incarcéré en février 2020, est toujours en prison depuis ; mais les gendarmes se sont aperçus qu’il n’était qu’un maillon de la chaîne, et réexpédiait les colis ailleurs.

Cinq personnes, déférés devant un juge d’instruction à Châteauroux, ont été écrouées – elles étaient déjà connues de la justice pour trafic de stupéfiants – et deux autres libérées sous contrôle judiciare. Au cours des perquisitions, 23.8 kilos de résine de cannabis [158.000 € à la revente au détail], 313 grammes de cocaïne non coupée [417 grammes de produit fini après coupage, soit 25.000 € à la revente au détail], 7500 € en liquide, une sertisseuse et une centaine de boîtes de conserve pour le conditionnement de la drogue en Martinique, cinq armes d’épaule, huit armes de poing et des milliers de munitions ont été saisis.

A noter que la cocaïne est généralement coupée avec de la benzocaïne, du lévamisole, de l’acide borique ou encore de la phénacétine, avec un taux de pureté de l’ordre de 75%, selon les douanes qui ont découvert en janvier dernier 61 kilos de produit de coupe de la cocaïne près de Lille, dans un train régional.

Actif depuis trois ans au moins, le réseau, qui importait la cocaïne depuis l’Amérique du Sud via la Martinique et Bourges a fait transiter des quantités reconnues comme importantes ; des échanges de cannabis et de numéraire contre de la cocaïne ont aussi eu lieu dans le cadre du réseau. Les investigations ont été réalisées dans le cadre d’une cellule nationale d’enquête regroupant les sections de recherche de Bourges et de Fort de France, BACJ-Cocaine-18-972. Les prévenus seront tous jugés à Châteauroux.

Louis Moulin

Photo d’en tête d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. « Allahu Akbar », couteau, hache et dégradations : il écope d’une 19e condamnation

Un homme de 27 ans a écopé d'une 19e condamnation à Saint-Brieuc pour des faits de harcèlements et des...

Tennis. Rinderknech en patron, Moraing et Gabashvili en quarts !

Pour ce quatrième jour de compétition à l'Open de Tennis de Rennes, Arthur Rinderknech a fièrement défendu son titre,...

Articles liés