Gaspard Fontaine face à Emmanuel Macron : le tribunal relaxe le décrocheur

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Gaspard Fontaine, le jeune militant qui avait décroché le portrait d’Emmanuel Macron en mairie d’Amiens, a été relaxé par le tribunal correctionnel d’Amiens au nom de la liberté d’expression. Le Parquet fait appel.

C’est la cinquième relaxe sur le fond pour des Décrocheurs qui dénoncent l’inaction climatique et sociale. Alors que la loi Climat et Résilience est très loin des enjeux, l’alarme du mouvement climat résonne avec d’autant plus de légitimité. Action non-violente COP21 appelle à se mobiliser massivement dans les marches du 9 mai pour sanctionner l’inaction du gouvernement.

Ce délibéré affirme donc une forme de légitimité de la mobilisation citoyenne pour le climat. Le tribunal correctionnel d’Amiens estime que « l’incrimination de vol serait disproportionnée par rapport au droit à la liberté d’expression ». En conséquence, il relaxe Gaspard Fontaine, militant de 19 ans qui était poursuivi pour vol en réunion et refus de prélèvement ADN.

Le 23 mars dernier, le Parquet avait requis une amende de 500 euros avec sursis pour le décrochage du portrait présidentiel de la mairie d’Amiens. L’état de nécessité et la liberté d’expression avait été plaidée par Me Muriel Ruef, l’avocate de Gaspard. Les trois témoins, l’océanographe Juliette Mignot, le directeur général de Greenpeace France Jean-François Julliard et le député du Nord Ugo Bernalicis avaient insisté sur la gravité de l’urgence climatique, l’insuffisance de l’action des pouvoirs publics et l’utilité de ces actions non-violentes pour bousculer les consciences.

Il s’agit de la cinquième relaxe sur le fond pour des décrocheurs et décrocheuses de portrait présidentiel, après celles de Lyon, Auch, Valence et Strasbourg.

« Cette relaxe est une victoire, affirme Gaspard Fontaine. La justice reconnaît officiellement que notre combat est légitime et doit être mené. Mais le combat continue puisque le Parquet s’acharne contre nous, contre l’évidence de l’urgence climatique. Pendant ce temps, l’insuffisance des mesures du gouvernement a et aura des conséquences dramatiques. » 

Ce futur procès en appel porte à 44 le nombre total de procès pour décrochage de portrait, concernant en tout 83 personnes. Les prochains procès auront lieu à Coutances le 18 mai et à la Cour d’appel de Colmar le 9 juin. Le premier procès en cassation est également attendu avant l’été.

Crédit photo : Edouard (DR)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Les Parisiens face à l’insécurité : micro-trottoir

Prévention ou répression ? Voilà la question que l'Institut pour la Justice a posé aux habitants des 18 et...

Vaccins : bientôt la levée des brevets ?

Au sommaire de cette dernière édition de la semaine : la levée des brevets protégeant les vaccins anti-Covid. Le président...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Météo. Un début d’été tempéré mais trop sec en Bretagne ?

Un début d'été tempéré et sec, voilà à quoi pourrait ressembler le temps en Bretagne au cours des trois prochains mois. Les dernières prévisions...

Déconfinement et vaccins : le ticket perdant de la macronie ?

Au programme ce soir, le point sur le Covid-19. Entre le numéro d’autosatisfaction d’Olivier Véran et les laboratoires pharmaceutiques en quête de nouveaux marchés...

Tyrannie sanitaire et déconfinement partiel. Le résumé des déclarations d’Emmanuel Macron

Dans un entretien accordé à la presse régionale, Emmanuel Macron a dévoilé en détail les quatre étapes de la levée des restrictions mises en...

Pass sanitaire : « Un danger réel de rupture de l’égalité entre les citoyens »

L’éditorialiste Alexis Poulin commente le plan de déconfinement en quatre étapes dévoilé par Emmanuel Macron à la presse quotidienne régionale le 29 avril. Si...