La première Française équipée d’un bras bionique témoigne

Priscille Déborah est devenue la première Française à bénéficier d’un bras bionique. Elle a été amputée de ses deux jambes et de son bras droit après une tentative de suicide. Désormais équipée de sa nouvelle prothèse qu’elle commande par la pensée, elle a repris son activité d’artiste peintre. Dans son livre « Une vie à inventer », elle raconte l’histoire de sa reconstruction.

En 2006, après deux ans de profonde dépression, Priscille Deborah se jette sous le métro. Elle a 31 ans, elle est mariée, elle a une fille. Elle survit au prix de ses deux jambes et de son bras droit. Contre toute attente, au lieu de l’anéantir, ce « big-bang » va la métamorphoser. Son handicap, étrangement, la révèle à elle-même et lui permet de trouver enfin sa place dans la vie.

Dans Une vie à inventer, Priscille Deborah retrace le chemin parcouru depuis sa tentative de suicide. Son expérience et ses réflexions s’adressent à tous ceux qui ont connu une « perte » qu’ils pensaient irréparable. Car, grâce à cette terrible épreuve, Priscille Deborah a décidé de réaliser ses rêves : elle est devenue peintre, et sa peinture est reconnue, elle découvre la natation, et pratique plusieurs autres sports de façon quasiment autonome, comme la plongée, le ski et l’équitation. Par ailleurs, elle a refait sa vie et elle forme avec son nouveau mari, la fille qu’ils ont eue ensemble et sa fille aînée, une famille unie.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !