Golfe du Morbihan : l’OFB suit les oiseaux d’eau migrateurs

A LA UNE

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

La saison hivernale est terminée, entraînant avec elle le départ des oiseaux d’eau migrateurs. C’est le cas notamment des Canards siffleurs et des Sarcelles d’hiver. Toutes deux présentes dans le golfe du Morbihan en période d’hivernage, ces deux espèces ont entamé leur retour sur leurs zones de production.

Pour suivre ce départ, les équipes de l’Office français de la biodiversité et de la Réserve Naturelle des Marais de Séné ont capturé 13 individus durant l’hiver 2020-2021 afin de les équiper d’un système de suivi GPS. Ce dispositif permet d’acquérir de nombreuses connaissances sur leur comportement migratoire.

Les oiseaux ont été capturés sur la réserve de Séné, des marais privés, ainsi que sur le marais du Duer, propriété du Département du Morbihan, et géré par la ville de Sarzeau. Plusieurs individus équipés de GPS ont ainsi débuté la migration de retour vers les zones de reproduction : Europe de l’Est, Russie, Scandinavie.

Certains ont déjà parcouru des distances assez importantes en seulement quelques heures, et avec des vitesses moyennes de vol de près de 100km/h. Un canard siffleur a ainsi effectué un vol quasi-direct golfe du Morbihan – Pays-Bas, en une nuit seulement. Des individus ont également été localisés à l’est de la Pologne et de l’Allemagne, et au sud-ouest de l’Angleterre.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tyrannie sanitaire. Le couvre feu sera levé dimanche 20 juin, le masque plus obligatoire en extérieur

Le Premier ministre Jean Castex a décidé de donner quelques bonbons à la population oppressée depuis plus d'un an...

Projet éolien et pollution en baie de Saint-Brieuc : la colère

La nappe d'huile rejetée accidentellement lundi sur le chantier du parc éolien et qui s'étendait sur plusieurs kilomètres au...

Articles liés