Baromètre de la Fraternité. 71 % des Français hostiles à l’accueil de nouveaux immigrés

A LA UNE

Plus de 70 % des Français jugeraient comme non souhaitable le fait d’accueillir de nouveaux immigrés selon le dernier Baromètre de la Fraternité. Tout comme près des deux tiers feraient le lien entre immigration et risque terroriste dans le pays.

Une défiance grandissante envers l’extérieur de la part des Français

Pour sa quatrième édition, le « Baromètre de la fraternité » version 2021 vient de livrer ses résultats. Cette enquête d’opinion, commandée à l’institut de sondage Ifop par le Labo de la Fraternité, s’est déroulée du 27 au 30 avril 2021 auprès d’un échantillon de 1 553 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Le Labo de la Fraternité est un collectif inter-organisations créé en 2017 et composé de huit organisations : Coexister, Unis-Cité, Singa, Pacte Civique, Kawaa, Fabrique Spinoza, La Cloche et Fraternité Générale.

De ce baromètre 2021, il ressort principalement une défiance grandissante de la part des Français vis-à-vis des personnes extérieures au cercle proche familial, amical, ou professionnel. En guise d’introduction, les auteurs du Baromètre soulignent que « le rapport à la diversité et à l’altérité se complexifie et celui à l’étranger est de plus en plus source d’angoisse et d’inquiétude ».

Ainsi, la méfiance à l’égard des autres en dehors des cercles mentionnés a encore augmenté pour atteindre 72 % des réponses. Elle était à 65 % en avril 2020, et à 62 % en avril 2019.

Fraternité
Source : Baromètre de la Fraternité 2021

Baromètre de la Fraternité : l’acceptation de l’immigration aurait-elle atteint ses limites ?

Sur le sujet de l’immigration, les Français sondés font également preuve d’un certain scepticisme et, selon le Baromètre de la Fraternité, « les imaginaires autour de l’étranger se détériorent considérablement ». Aussi, l’immigration n’est, non seulement, pas considérée comme une opportunité, mais 71% des personnes interrogées considèrent qu’il n’est pas souhaitable d’accueillir des immigrés supplémentaires (contre 64% en 2018) et 64 % des personnes interrogées estiment que nous ne pouvons accueillir plus de migrants car ils augmentent le risque terroriste en France.

Fraternité
Source : Baromètre de la Fraternité

Des résultats qui ont incité Eric Thuillez, porte-parole du Labo de la fraternité, à déclarer au quotidien Le Parisien que « l’étude traduit un discours général assez raide vis-à-vis du phénomène migratoire, alors que c’est la première année que nous testions ce sujet »,

fraternité
Source : Baromètre de la Fraternité 2021

En parallèle, 91 % des sondés ont décrit la France comme « un pays de diversité », contre 84 % en 2016. À noter que si l’immigration est décriée, 85 % des personnes interrogées perçoivent en revanche la diversité comme « une bonne chose ». Un sentiment en progression par rapport à 2016 (76 %).

Mais, paradoxalement, 74 % des répondants affirment aussi que la diversité crée « des problèmes, des conflits » et 55 % la jugent inquiétante. À l’opposé, 68 % considèrent qu’elle représente « une force pour le pays ».

Fraternité
Source : Baromètre de la Fraternité

Plus généralement, lorsqu’on interroge les personnes sur différentes affirmations, positives ou négatives vis-à-vis de la diversité, l’adhésion aux affirmations positives stagne tandis que celle aux affirmations négatives augmente de 6 à 10 points.

Autre exemple, 54 % considèrent que la diversité nous fait perdre notre identité et nos valeurs contre 44 % en 2016. Par ailleurs, 62 % des sondés considèrent que la diversité génère des politiques favorisant les minorités au détriment de la majorité (contre 55 % en 2016).

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass-sanitaire, 3ème dose : les Français vont-ils se réveiller ?

Au programme ce soir, les dernières informations relatives au Covid-19. A la veille de l’examen de l’Assemblée nationale de...

Cyclisme. Breizh Ladies : composition de l’effectif 2022

Le Comité de Bretagne soutient le cyclisme féminin en proposant aux cyclistes bretonnes d’intégrer le collectif régional nommé Breizh...

Articles liés