Environnement. En Alsace, des hôtels à hirondelles mis en place contre le moustique tigre

A LA UNE

Pour endiguer la prolifération du moustique tigre, une ville alsacienne a eu l’idée insolite de mettre en place des hôtels à hirondelles, ces dernières étant friandes des insectes.

L’hirondelle au secours de l’Alsace face au moustique tigre

C’est un invité très encombrant en Alsace. Le moustique tigre, qui a pris ses quartiers dans la région depuis 2014, ne cesse d’y gagner du terrain. En effet, si sa prolifération tendait à se limiter au Nord de l’Alsace dans l’agglomération de Strasbourg et dans l’extrême Sud aux abords de la frontière suisse et notamment sur la commune de Saint-Louis, l’année 2020 a vu l’arrivée du moustique tigre dans le secteur de Mulhouse.

Jusqu’à présent, les moyens disponibles pour lutter contre ce fléau sont relativement limités, qu’il s’agisse des traitements anti-larvaires ou de la pose de pièges à moustiques adultes pour les capturer. Par ailleurs, des campagnes de sensibilisation annuelles sont menées durant la saison estivale auprès des habitants pour les inciter à ne pas laisser trainer de récipients dans leur jardin ou sur leur balcon car la femelle du moustique tigre se satisfait de très peu d’eau pour pondre jusqu’à trois cents œufs.

Mais à Saint-Louis, la municipalité a peut-être trouvé une parade intéressante face au problème. En ayant recours aux services des hirondelles puisque cet oiseau insectivore peut manger quelques 3 000 insectes par jour.

Des hôtels pour les hirondelles

Ainsi, Philippe Knibiely, l’adjoint au maire de Saint-Louis chargé de l’environnement, a fait poser des hôtels à hirondelles pour attirer et garder les volatiles sur le territoire communal. « Ils sont fabriqués par notre centre technique municipal sur la base de plans fournis par la LPO (ligue de protection des oiseaux) », précise-t-il à France 3 Grand Est.

Ces structures, que Philippe Knibiely décrit comme de « véritables hôtels quatre étoiles pour les hirondelles », peuvent abriter jusqu’à 60 nids. Aux trois hôtels déjà installés les années précédentes, viendront s’y ajouter trois nouveaux abris à la fin de ce printemps 2021.

En outre, il est également possible pour les habitants d’installer des nids à hirondelles dans leur propre jardin puisque le service environnement de Saint-Louis fournit l’aide nécessaire.

Alsace
Hôtel à hirondelles. Source : France 3 régions

Moustique tigre : quel aspect et quels risques ?

Comment reconnaître le moustique tigre ? Aedes albopictus de son nom scientifique, moins gros qu’un moustique commun, l’insecte est pourvu de rayures noires et blanches sur tout le corps mais aussi sur ses pattes.

Déjà présents sur les cinq continents, le moustique tigre peut ainsi être un vecteur de maladies tropicales. De la dengue au chikungunya en passant par le zika. À titre indicatif, ce sont 400 cas de dengue attribués au moustique tigre qui ont été dénombrées en France en 2019.

Toutefois, précision plutôt rassurante, le moustique doit avoir piqué un individu lui-même porteur de la maladie au préalable, et ce, une semaine avant d’arriver dans nos contrées hexagonales, où il serait apparu pour la première fois en 2004. Dans la majorité des cas, une piqûre de l’insecte demeurera bénigne.

Par ailleurs, ce moustique évolue principalement en milieu urbain et fréquente les lieux habités par l’homme. Ce qui complique son élimination une fois que l’insecte est implanté dans une ville ou un département. Le ministère de la Santé recommande notamment de supprimer les eaux stagnantes près de son domicile, lesquelles favorisent la reproduction du moustique.

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/Jochen_Schaft) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Multi récidivistes, deux Afghans condamnés pour avoir attaqué et poignardé un couple

Souvenez-vous, l'été dernier. C'était au mois de juillet, à Rennes. Un couple était agressé sur l'eplanade Charles-de-Gaulle. Par deux...

Charlotte D’Ornellas : « Greta sermonne tout le monde au nom de la survie de la planète. Quand Thaïs d’Escufon dit que l’immigration est...

Charlotte D’Ornellas : « Greta sermonne tout le monde au nom de la survie de la planète. Quand Thaïs...

2 Commentaires

  1. ah si les écolos savaient et se préoccupaient de la lutte biologique (hirondelles, coccinelles et autres insectes carnivores) au lieu de nous brimer et nous punir…

    • ces écolos comme vous dites ne sont que des totskistes et des socialos recyclés ne l’oubliez pas , la biologie ? rien a foutre ! on est là pour le sélections et les carrieres a suivre !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés