Eric Zemmour. Et si c’était lui ? [L’Agora]

A LA UNE

La France vit une guerre molle mais impitoyable. Si elle n’y prend garde, elle en mourra. D’ailleurs, elle est pratiquement entrée en agonie.

Peuple de France, tes ancêtres ont souffert et ont souvent sacrifié leur vie pour te léguer un trésor : le génie français, son histoire millénaire, son art de vivre, ses poètes, ses rois et empereurs, ses héros romantiques, ses scientifiques, ses artistes, son universalisme humaniste.

La France a été le phare du monde civilisé ; notre langue fut longtemps, partout, celle de l’intelligence et de la diplomatie. A quelques batailles près, le monde entier de nos jours rêverait en Français. Il s’en est fallu de peu, mais cela ne nous exonère pas du devoir des descendants. Nous n’avons pas le droit de l’engloutir dans la médiocrité ambiante, ni de l’abandonner à ceux qui détestent la France ou souhaiteraient la dépecer et se repaître de ses restes.

Très souvent dans notre histoire, de la guerre de Cent Ans à la débâcle de 1940, le pays fut au bord de la disparition ; plus souvent encore, ses divisions internes l’ont emporté sur l’idée d’un destin collectif. L’unité a pris du temps. Elle a été réalisée par l’Etat central et l’Eglise catholique. La France est une nation qui a été fabriquée par l’Etat, parfois avec violence, souvent en obligeant certaines populations à adopter une langue, des mœurs, une religion qu’elles ne souhaitaient pas nécessairement. Mais, à la fin, la Nation Française est née et c’est peut-être en raison de cette douloureuse gestation qu’elle a su, davantage que beaucoup d’autres, affirmer son universelle humanité.

Aujourd’hui, plus que jamais, tout cela pourrait disparaître, en raison de la lâcheté et de la trahison de ceux qui, depuis des décennies, monopolisent le pouvoir politique, médiatique, judiciaire. Ceux qui organisent la propagande permanente en faveur de la société multiculturelle – diversitaire, dirait Mathieu Bock-Côté – et la tyrannie des minorités. Ceux qui, patiemment, ont détruit jusqu’aux racines de notre identité, sali notre histoire, humilié notre Peuple. Ceux qui se sont gavés de prébendes républicaines et de capitalisme libéral mondialisé pour faire moderne, ceux qui se sont aplatis devant la sous-culture de l’ogre américain. Ceux qui ont été élus pour trahir, de Giscard à Macron sans interruption. Ceux qui se repaissent d’avance du cadavre de la France qu’ils auront laissée mourir avec un mélange de cynisme et de masochisme, pour qu’émerge la belle start-up nation, la nation arc-en-ciel libérée de son héritage, libérée du mâle blanc occidental qui a inventé la démocratie, la science, le cinéma, la peinture de Raphaël et la musique de Mozart, la médecine, la voiture et le frigidaire, toutes preuves d’un abominable patriarcat.

 Marre des indigénistes, anti-racistes, féministes radicales et lesbiennes hystériques, LGBTQ militants et genristes délirants, militants écolo-gauchistes psychiatriques, magistrats rouges, barbus ignorants et fatmas burquées ?

Marre de la guerre d’Algérie qui n’en finit plus et des soi-disant descendants de colonisés qui saturent et polluent l’espace de leur haine recuite ? Marre des Rokaya Diallo et des Danièle Obono qui crachent sur le pays qui a sorti leurs ancêtres du sous-développement ? Marre des créolisés du cerveau, les Plenel, les Mélenchon, les Schiappa ? Marre des médias qui vomissent 24 heures sur 24 la propagande du pouvoir ? Marre du politiquement correct ? Marre des migrants illégaux qui ponctionnent nos ressources et violent nos femmes ? Marre de l’immigration arabo-africaine qui n’est en rien une richesse pour la France, mais un déferlement d’analphabètes dont même le Maghreb ne veut pas, et de ventres à fabriquer des Mohamed à Jihad ? Marre de toute cette médiocrité qui nous traverse, sous l’œil goguenard des Frères Musulmans ? Marre des guignols qui gouvernent avec des effets de manche, les Dupont-Moretti, les Darmanin ? Marre des communicants cocaïnés qui murmurent à l’oreille des présidents ? Marre d’Emmanuel qui ne sait ni ce qu’il veut ni ce qu’il dit, éternel affidé des « élites » mondialisées, fossoyeur de ce qui reste de notre fierté collective ?

Marre de l’arrogance sans fin des Amerlocks et même, plus globalement, des Anglo-Saxons, qui n’ont jamais été nos alliés et qui ne cessent de travailler à détruire ce qui reste de notre civilisation, après l’avoir combattue pendant des siècles ? Marre de ceux qui leur lèchent les bottes ? Marre de l’Europe des technocrates et des buveurs de bière ?

Le temps est venu d’en finir avec les chèvres de la macronie. La France a besoin de respirer, sur les décombres de sa splendeur. Elle a besoin de se retrouver pour exorciser collectivement les abominations du temps présent et retrouver tout simplement la vie.

Jamais ce rêve n’a été aussi près de pouvoir se réaliser. Le délitement du pays, entre gestion pitoyable de l’épidémie Covid et ensauvagement généralisé, dans l’évidence du lien entre immigration arabo-africaine et délinquance, sans parler de la colonisation musulmane qui se déploie aujourd’hui sous nos yeux, tout cela crée une tension inédite. Littéralement, pré-révolutionnaire. Nous en sous-estimons sans doute l’importance, gavés de BFMTV que nous sommes, pendant que Macron, le monarque des bacs à sable, parle aux « djeuns » sur Youtube. En mai 2022, tout deviendra possible. Et ce sera probablement une des dernières occasions, pour le Peuple de France, de reprendre en main son destin. Car, dans une décennie sans doute, tout au plus, ce sera trop tard. La créolisation sera devenue partout la norme de la nouvelle société, loin, très loin, de ce qu’avait imaginé naguère Jacques Chaban-Delmas ! La société immonde, impersonnelle et violente de Houellebecq, celle de Soumission et de La possibilité d’une île.

Chasser Macron et ses sbires est une première étape. Et pourquoi pas dès le premier tour de la présidentielle ? Jamais un président n’a été autant haï… Ce que les gilets jaunes ont voulu accomplir par la violence, pourquoi ne pas le réussir dans les urnes ?

Mais regardons les choses en face : le remplacer par Marine Le Pen serait une tragédie. Marine n’a pas les épaules, elle n’a pas la culture historique et politique nécessaire, et, pire que tout, elle ne travaille pas, ne progresse pas, n’a aucune vision politique, aucune véritable ambition pour le pays. En plus de n’être pas crédible – la raclée infligée par Macron lors du débat de 2017 restera dans les mémoires –, elle n’est même pas très sympathique et ne sera jamais populaire. Si un concours de circonstances la portait au pouvoir, elle serait en quelques mois submergée par sa propre impuissance. On dirait même qu’elle prépare cet échec : en dehors des thèmes récurrents qui le portent (l’insécurité, l’immigration), le RN a viré Modem et même parfois PS. Son programme économique est indigent. Il a renoncé au souverainisme avant même que de devenir souverain. En un mot, Marine au pouvoir, ce serait la fin des idéaux qu’elle prétend incarner. Les nôtres. Pour longtemps.

Aux antipodes de la mollesse, de l’inculture et de l’impuissance, un acteur de la vie intellectuelle et médiatique, le plus unanimement haï par l’establishment des collabos, parce que le plus brillant, le plus complet, le plus courageux, le plus déterminé, a acquis ces derniers mois une surface inédite : Eric Zemmour porte sur CNews une voix forte, il incarne le volontarisme en face de la résignation. Le travail acharné en face du dilettantisme. Le talent politique, tout simplement. Historien dans l’âme, il peut débattre aussi de tous les aspects de la vie politique avec n’importe qui. En face de lui, les Jack Lang, Hubert Védrine, Marlène Schiappa, Bernard Henri Lévy, Jacques Attali… ont été tout simplement ridicules, dépassés, voire ringards. Il incarne à lui seul la possibilité d’une France nouvelle, enfin heureuse, enfin libérée. Mais elle ne le sait pas. Pas encore.

Il n’a pas derrière lui l’appareil d’un parti, ni le soutien des collabos journalistes mainstream. Mais la force de ses idées peut conquérir l’opinion, qui les partage très largement. A l’ère de l’hyper-communication, il suffirait de peu. D’un groupe de patriotes déterminés pour le soutenir. De nos militaires, de nos policiers, de notre Peuple du quotidien pour accomplir avec lui un grand dessein. D’une mèche qui s’allume pour que soit porté un feu nouveau dans les ténèbres, pour que l’espoir revienne, pour que le pays renaisse. Pour qu’un juif d’Afrique du Nord redonne son indépendance à la France de Clovis. Un pied-de-nez historique au destin.

 Louis-Marie Dupont

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Météo. Attention gros coup de vent en Bretagne dès mercredi

L'automne s'installe. Les Miz Du arrivent. Et au préalable, les coups de tabac sur la Bretagne aussi. Une grosse...

Langue bretonne. Le réseau Diwan mobilisé de Quimper à Nantes pour le versement du forfait scolaire

Le réseau Diwan avait appelé à la mobilisation le weekend dernier afin de garantir le versement du forfait scolaire...

5 Commentaires

  1. Il peut y avoir des surprises (avec Trump par exemple) mais les USA, l’Angleterre sont tout autant dans le viseur du mondialisme que la France. Ils ont mieux à faire que détruire ce qui reste de la France. A moins que ce soit dans leurs gènes ? Pendant la guerre de Cent Ans, c’était le français qui était imposé (là aussi) comme langue officielle en Angleterre et non l’inverse.

  2. Bon du coup s’il redonne son indépendance à la France de Clovis, la Bretagne redevient indépendante aussi, c’est ça?!

  3. Texte impeccable ; pourquoi cette diatribe contre le RN qui est le premier parti de France patriote ? Zemmour avec le RN candidats , c’est la division des voix patriotes et macron au deuxième tour assuré ; alors que le salut pour le pays est macron éjecté au premier tour .

  4. zemmour est un brillant polémiste et écrivain de talent, pas un politique
    il ne sera pas candidat, ne rêvez pas (même si c’est bon de le faire)

  5. quand je vois le nombre de zombies dans ce pays je me dis que c’est plié depuis longtemps c e pays disparaitra sans doute faute de combattants ! les frexistes font a peine 2% dans ce pays c’est hallucinant !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés