Irlande du Nord. Des milliers de manifestants à Shankill contre le Protocole – L’UE met de l’huile sur le feu

A LA UNE

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Des milliers de personnes se sont rassemblées jeudi soir sur la Shankill Road, bastion loyaliste dans l’ouest de Belfast, dans le cadre d’une manifestation contre le protocole d’Irlande du Nord. Tandis que dans le même temps, bureaucrates et élus de l’Union Européenne semblent n’avoir que faire d’un potentiel retour à la guerre civile dans l’île, en exigeant que le Protocole soit appliqué à la lettre par les Britanniques, ce qui n’est pas tenable à l’heure actuelle sans provoquer de graves troubles communautaires.

Le défilé, non déclaré sur le site Internet de la commission des défilés, a vu des groupes défiler le long de la route tandis que les manifestants brandissaient des banderoles exprimant leur opposition à la frontière de la mer d’Irlande. La foule s’est rassemblée dans le quartier de Woodvale Park au début du défilé, certains tenant des drapeaux de l’Union tandis que d’autres marchaient avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Stop the Protocol » et « No Irish Sea border ». L’une des bannières brandies indiquait : « Protégez le processus de paix en Irlande du Nord. Déclenchez l’article 16 ».

Le protocole sur l’Irlande du Nord, qui fait partie de l’accord commercial post-Brexit entre le Royaume-Uni et l’UE, a été la source d’importantes tensions unionistes au cours des derniers mois. Organisés par le groupe « Greater Shankill Coalition », les organisateurs ont affirmé que le protocole « représente la plus grande menace pour la souveraineté et le statut de l’Irlande du Nord au sein du Royaume-Uni ».

Un discours prononcé par le groupe lors de la manifestation ajoutait : « Le statut de l’Irlande du Nord n’est plus ce qu’il était avant l’imposition du protocole. Nous ne pouvons plus rester les bras croisés et accepter cet assaut politique contre notre démocratie. Nous résisterons avec la plus grande fermeté à toute tentative de modifier le statut de l’Irlande du Nord. Notre peuple est ici pour rester. Ils sont prêts à affronter des temps difficiles et à tenir tête à ceux qui sont au pouvoir, quel que soit leur camp.»

Les organisateurs ont ajouté que les loyalistes devaient « se tenir prêts » et « être prêts à prendre les mesures nécessaires » pour résister au protocole. Les politiciens unionistes ont fait valoir que le protocole sépare l’Irlande du Nord du reste du Royaume-Uni en imposant des contrôles supplémentaires sur les marchandises en provenance de Grande-Bretagne.

Plusieurs manifestations loyalistes de grande ampleur ont eu lieu en Irlande du Nord ces derniers mois, notamment à Coleraine et Portadown au cours des dernières semaines.

Le président américain Joe Biden a précédemment suggéré que la dispute entre l’UE et le Royaume-Uni concernant le protocole pourrait « mettre en péril la paix » et s’inquiète des évènements. L’Union Européenne elle, menace clairement le Royaume-Uni : Si le Royaume-Uni ne respecte pas son engagement d’introduire des contrôles sur les marchandises arrivant de Grande-Bretagne, négociés dans le cadre du Brexit, en Irlande du Nord, l’Union européenne a averti qu’elle n’hésiterait pas à réagir « rapidement » et « fermement » ! C’est ce qui s’appelle jeter de l’huile sur le feu.

Crédit photo : Unionist Voice
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Réglements de comptes à Nantes : un mineur enlevé à la Chapelle sur Erdre

Le 18 juin dernier, un mineur âgé de 17 ans a été enlevé vers 19 heures par quatre jeunes...

Florian Philippot revient sur le Covid, les régionales, le RN

L'ex numéro 2 du FN et président des Patriotes est revenu sur les élections régionales au micro de Boulevard...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Réglements de comptes à Nantes : un mineur enlevé à la Chapelle sur Erdre

Le 18 juin dernier, un mineur âgé de 17 ans a été enlevé vers 19 heures par quatre jeunes hommes, à la Chapelle sur...

Florian Philippot revient sur le Covid, les régionales, le RN

L'ex numéro 2 du FN et président des Patriotes est revenu sur les élections régionales au micro de Boulevard Voltaire. https://www.youtube.com/watch?v=DUNCHZF1lX8 Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021,...

Jean-Yves Le Gallou sur le RN : « La pasteurisation du discours mène à l’abstention ! »

Dans une série de tweets, Jean-Yves Le Gallou est revenu sur les scores décevants du Rassemblement national lors des élections régionales. Voici une compilation...

Cruella, Minari, Gagarine, Tokyo Shaking, Un espion ordinaire, Shorta, Caminho longe : la sélection cinéma de la semaine

Cruella, Minari, Gagarine, Tokyo Shaking, Un espion ordinaire, Shorta, Caminho longe : voici la sélection cinéma de la semaine Cruella Londres, années 70, en plein mouvement punk...