Saint-Nazaire : trois agressions d’agents de l’office HLM en dix jours

Les agressions continuent à se multiplier contre les agents de l’office HLM de Saint-Nazaire (Silène), par ailleurs confronté à une très forte demande, de loin supérieure aux logements qui peuvent être offerts ou mis sur le marché, avec 5000 personnes en attente d’être logées. 

Le 2 juin dernier, près de la gare, une agente de Silène a été poursuivie dans les étages par un exhibitionniste. Elle a réussi à se réfugier derrière une porte vitrée, mais l’homme s’est masturbé devant elle avant de prendre la fuite. L’employée a déposé plainte et s’est mise en arrêt de travail. 

Le 25 mai dernier, un agent de proximité de Silène – chargé de l’entretien et des relations avec les locataires, a été violemment agressé par un homme qui lui avait déjà intimé l’ordre, le 20 mai, de ne plus remettre les pieds dans son immeuble. L’agent s’est fait bastonner, et a eu trois fractures à la mâchoire. Un prestataire de services qui a tenté de secourir la victime s’est lui aussi fait violemment agresser par l’auteur, en fuite. 

Le 21 mai, une agente d’accueil à l’espace immobilier, rue du Général de Gaulle, s’est faite agresser verbalement par un demandeur de logement ulcéré, qui a ensuite tenté de l’étrangler. A partir du 28 mai cet espace est fermé, le temps de travaux pour améliorer sa sécurité, et l’accueil du public reporté au siège 17 rue Pierre Mendès, où le personnel est plus nombreux. 

Pour cet été, des fermetures dans les cinq points d’accueil sont prévues pour que les agents soient toujours au moins deux, tandis que le président de la Silène, Xavier Perrin, a décidé de mettre en place des procédures de résiliation de bail et « d’exclusions, au moins temporaires » contre les auteurs ou demandeurs auteurs de violences et de comportements agressifs. 

Celui qui est aussi adjoint à l’Education et aux finances explique à l’Echo de la Presqu’île que « cette sortie de confinement est marquée par une forte tension. Nous le ressentons sur tous nos aaccueils et en mairie ». L’an dernier, la Silène a déposé 800 plaintes, du tag à l’agression d’agent – un total qui ne permet pas de connaître le nombre et l’évolution des agressions d’agents, même si ces derniers conviennent qu’elles gagnent en nombre et en gravité. 

Louis Moulin

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !