Économie. Livrets réglementés : le niveau d’épargne des Français atteint des records

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

Les Français ont massivement épargné au mois de mai 2021. À tel point que les livrets réglementés, avec une nouvelle fois une collecte positive, enregistrent un niveau d’encours jamais atteint.

Livrets réglementés : 469 milliards d’euros épargnés depuis le début de l’année

Le Covid-19 a donné a-t-il donné le goût de l’épargne aux Français ? C’est ce que semblent indiquer les derniers chiffres publiés par la Caisse des Dépôts le 22 juin dernier concernant le Livret A, qui a enregistré une nouvelle collecte record au mois de mai dernier avec un montant de 1,81 milliard d’euros.

Ainsi, ce mois de mai 2021 a été le plus collecteur après celui de l’année dernière. En 2020, les Français avaient accumulé 4 milliards d’euros sur leur Livret A tandis que le confinement débuté à la mi-mars avait été levé le 11 mai dans l’Hexagone.

Par ailleurs, ces nouveaux chiffres indiquent que l’encours de ces placements réglementés a progressé de 2,32 milliards d’euros au cours du mois de mai dernier en comptant les dépôts placés sur le Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Quant au cumul sur les cinq premiers mois de cette année 2021, il a atteint les 20,73 milliards d’euros.

À titre de comparaison, si cette somme est inférieure d’environ 2 milliards à celle de 2020 pour la même période, elle est en revanche supérieure de 6 milliards par rapport à celle de 2019. La Caisse des Dépôts relève également que l’encours total sur les deux produits (Livret A et LDDS) a atteint 469 milliards d’euros à fin mai 2021.

Les Français épargnent face aux incertitudes

Aussi, le Livret A a attiré les épargnants français depuis le début des périodes de confinement et a fait figure de valeur refuge malgré une rentabilité très faible. Pire, avec une inflation supérieure au taux d’intérêt du Livret A, fixé à 0,5 % l’année dernière, on observe que ce Livret A coûte même de l’argent aux ménages depuis plus de trois ans.

Selon la Banque de France, le « surplus d’épargne » des Français depuis le premier confinement est évalué entre 140 et 150 milliards d’euros. À ce rythme, ce surplus pourrait frôler les 200 milliards d’euros d’ici à la fin de l’année. À noter que, de janvier 2020 à mai 2021, seul le mois d’octobre 2020 a vu l’encours faiblement diminuer avec une collecte globale négative.

Malgré la levée progressive des restrictions sanitaires au mois de mai dernier, les commerces dits non-essentiels ainsi que les bars et restaurants en terrasse n’ont pu rouvrir qu’à partir du 19 mai. De quoi favoriser la tendance à l’épargne des ménages, moins incités à consommer qu’en temps normal au retour du printemps lors d’un mois rythmé par les ponts.

Mais la crainte d’un avenir incertain en raison des conséquences économiques de la crise du Covid-19 est aussi une des raisons majeures de cette tendance à l’épargne sur des supports sécurisés et liquides de la part des ménages français.

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/Tumisu) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

Articles liés

L’État, ennemi numéro 1 de l’épargnant. Comment livrer bataille intelligemment ?

Avec un surcroît d’épargne de près de 200 milliards d’euros des ménages français, l’État, non sans raison, cherche à faire recalculer ces sommes colossales...

Épargne. En 2020, des Français frileux pour un Livret A heureux [Vidéo]

Dans une conjoncture socio-économique largement troublée par la crise sanitaire, les Français, s'étant montrés économes en 2020, se sont largement tournés vers le Livret...

Le secret des banques pour piocher dans votre épargne

Les taux profondément négatifs sont devenus une nécessité impérieuse, inscrite dans le système. Demain, ce sont -4 à -6 % de votre épargne qui seront...

Économie. Comment faire bon usage de l’argent épargné durant le confinement ?

Si le confinement a vu l'épargne des Français augmenter fortement, comment faire bon usage de ses économies lorsque l'on décide de les faire fructifier...