2nd tour des régionales : analyse comparative du vote EELV / RN à Rennes

A LA UNE

Euphorie chez les Verts/UDB depuis dimanche soir : la liste Desmarres-Poirrier est en tête à Rennes, augurant ainsi des lendemains qui chantent pour les prochaines élections municipales. Si le score d’Europe Ecologie Les Verts allié à l’UDB et quelques groupuscules gauchistes est effectivement impressionnant (36,48%) l’analyse bureau de vote par bureau de vote modère les vieilles lunes immigrationnistes de ces « écolos ».

Avant toute chose, il serait hâtif de tirer la moindre conclusion définitive au regard du taux d’abstention record de ces élections régionales. Les différences de vote suivant les bureaux peuvent cependant donner une indication.

Dans les bureaux de vote du centre-ville, la domination de la liste Bretagne d’Avenir est appréciable: 33,45% au bureau de vote Echange (autour de la rue de Dinan, le Canal Saint-Martin, …) où les bourgeois-bohème en trottinette sont concurrencés par la bourgeoisie traditionnelle dont la représentante naturelle, c’est à dire la liste Le Callennec de Droite, atteint les 25,5%. Le RN étant, quant à lui, totalement absent de certains bureaux de vote ! Même chose au bureau Liberté (Champ de Mars, Emile Zola, TNB, …) où EELV atteint 33,04% avec une rude concurrence pour la deuxième place entre la liste Chesnais-Girard et la liste Le Callennec. Là encore, aucun vote RN dans les bureaux 413 et 414.

Pour trouver le plus gros score pour les écolos, il faut aller en périphérie, notamment autour du Stade Rennais : au groupe scolaire Moulin du Comte, route de Lorient les Verts atteignent 44,42%. La population y était anciennement populaire mais la construction d’une série de logements notamment autour du square René Coty a amené un changement de population. Les rues adjacentes composées de petites maisons individuelles abritent également une population plus sensible aux thèses écolos-urbaines. Le RN fait en tout et pour tout sur l’ensemble des bureaux 24 voix.

Mais c’est en ZUP sud que les choses se gâtent pour les Verts. Au bureau 342 du Gymnase du Portugal, c’est à dire en pleine ZUP, les écolos ne font plus que 59 voix (28,1%) talonné par le RN qui atteint les 19,52% avec 41 voix. Au groupe scolaire Eugène Guillevic au pied des tours, les écarts sont également beaucoup plus resserrés : au bureau 332 par exemple, la liste socialiste est en tête avec 41,16% suivie par les Verts avec 36,82% puis le RN avec 11,19%. L’abstention étant tellement importante dans ces bureaux (75%) qu’il est difficile de tirer des conclusions précises, mais il n’y a vraiment que dans l’hyper-hyper centre (bureau de vote hôtel de ville) que le RN obtient des scores aussi importants : 19,64% avec… 11 voix ! À quatre voix de Bretagne d’Avenir qui obtient, par conséquent, 26,79% (il n’y a que 85 inscrits dans ce bureau qui a étrangement massivement voté : 71,76%).

A Bréquigny, ce « paradis multiculturel », où les votants étaient appelés à ce prononcer au groupe scolaire des Clôteaux, le RN est à 14%, à 30 voix des Verts qui atteignent la deuxième place (derrière la liste LCG) avec 26%. Dans tous les bureaux de vote, le RN est présent, contrairement au centre-ville.

Le quartier autour du parc de Beauregard, lui aussi en pleine restructuration style « immeubles végétalisés » a également massivement voté Verts, notamment au bureau 633 du groupe scolaire Sonia Delaunay où les écolos vélos atteignent les 42,06%. Question : il y a-t-il un seul quartier à forte population immigrée dans ces dédales d’immeubles neufs avec maisons carrées sur le toit ? Non bien sûr. Mais attendons quelques années…

Ce rapide tour d’horizon montre la réalité de la « percée écologiste » à Rennes. Un gros vote de centre-ville ou de quartiers style « nouveaux immeubles à trois étages » et une moindre performance dans les enclaves à forte populations immigrées où le vote RN progresse fortement.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Lorient. Un migrant tunisien s’échappe alors qu’il devait être expulsé…il ne sera pas expulsé !

Une nouvelle histoire qui témoigne de la capitulation de la République française sur la question de l'immigration - et...

Présidentielle 2022. Emmanuel Macron donné en tête devant Marine Le Pen et Valérie Pécresse

Dans un peu moins de 3 mois, si le gouvernement actuel ne fausse pas les règles du jeu, la...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés