Un dimanche ordinaire à Nantes : trois rixes, un règlement de comptes, des coups de feu…

A LA UNE

Le soir du dimanche 25 juillet, une sorte de folie semblait s’être emparée de Nantes, entre un règlements de comptes entre bandes de quartiers sensibles dans un McDo, plusieurs rixes à l’arme blanche – bilan trois blessés au moins dont deux graves, un guet-apens à Orvault, des coups de feu à Saint-Herblain, et puis au milieu de tout ça des agressions, des vols à la tire et autres cambriolages. Chronique d’un dimanche normal, ou presque.

Vers 18 heures, une bagarre entre bandes de quartiers sensibles a éclaté au McDo de la route de Vannes ; une quinzaine de personnes arrivées dans plusieurs voitures se sont battues à coups de pied, de poing, de couteaux et même d’un marteau. Deux interpellations ont été effectuées – un jeune homme tout juste majeur à 18h25 et un second, mineur, vers 18h45 et un blessé transféré à l’hôpital.

A la même heure, les policiers sont intervenus aussi tout le long de la route de Vannes, depuis la place Bretagne où deux personnes ont été découvertes blessées au thorax et à l’abdomen dans une voiture, jusqu’à Auchan en passant par le magasin Centrakor – sur le parking il y avait un jeune homme blessé ; les secours ont été appelés et ont pris en charge la victime.

Des coups de feu ont aussi été entendus au Sillon de Bretagne, en Saint-Herblain – à ne pas confondre avec le feu d’artifice entendu dans le centre et l’est de Nantes vers 23h30.

Par ailleurs un individu qui souhaitait vendre sa Porsche Cayenne à un particulier et qui s’était rendu avec au Petit Moulin, en Orvault, était attendu par quatre jeunes gens – dont au moins deux mineurs âgés de 16 ans et un homme porteur d’une arme de poing. Il a reçu un coup de crosse. Cependant la police a débarqué tout de suite et interpellé deux mineurs.

« C’est presque un dimanche normal », relève un policier de terrain débordé. « En ce moment, on ne sait plus où donner de la tête tellement qu’il y a de vols divers, d’agressions, de cambriolages. Avec la réouverture des bars de nuit et des boîtes, le centre et le Hangar à Bananes c’est redevenu la zone, on a perdu l’habitude. Il paraît que des Nantais vont maintenant mettre le bazar sur la plage à La Baule ? Ce n’est pas gentil pour les Baulois, mais ça fait toujours ça de moins à supporter ici ».

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

2 Commentaires

  1. avec un peu de recul si on part du fait que ces racailles s ‘exterminent au quotidien on peut imaginer la région nantaise cool dans une vingtaine d’années … enfin trente vu qu’ils en arrivent par cargo entier !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés