Le dernier prêtre catholique vient de quitter l’Afghanistan

A LA UNE

Le père Giovanni Scalese, ainsi que cinq religieuses et 14 enfants handicapés ont été évacués au matin du 30 août de Kaboul après une longue attente.

Le religieux italien, un barnabite, avait jusqu’alors refusé d’être évacué sans les religieuses, ces dernières refusant de partir sans les enfants dont elles s’occupaient. Depuis quelques jours, le prêtre âgé de 66 ans, les soeurs et les enfants étaient regroupés à l’ambassade d’Italie à Kaboul.

Jusqu’alors l’arrivée des talibans, il y avait moins de 200 catholiques en Afghanistan, la plupart liés à la présence italienne, l’ambassade italienne abritant d’ailleurs la seule église du pays. Ces catholiques étaient, dans leur écrasante majorité, des expatriés. D’après les spécialistes, il n’existe pas un seul catholique afghan en Afghanistan, l’apostat étant puni des pires tourments par la sharia.

Entre le VIè et le IXè siècle, il y a pourtant eu des communautés nestoriennes, mais celles-ci ont été longuement éradiquées avec l’arrivée de l’islam.

Le Vatican n’entretient pas de relations diplomatiques avec les Talibans comme il n’en n’entretenait pas avec les autorités précédentes au regard du faible nombre de catholiques dans le pays.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes s’effondre de nouveau face à Oyonnax

5 journées de Pro D2, 5 défaites, et une dernière place qui commence à faire un peu peur, pour...

Saint-Nazaire. Il menace de couper la tête d’une enseignante

Peur sur l'école maternelle Gambetta, à Nantes. Lundi, un parent d'élève a littéralement pété les plombs, menaçant une enseignante...

Articles liés