Climat, réchauffement. Le rapport du GIEC qui annonce l’Apocalypse ?

A LA UNE

Nous vous proposons ci-dessous de découvrir un entretien donné par Valérie Masson-Delmotte et Pierre Larrouturou pour le média Thinker view, au sujet notamment du rapport alarmant du GIEC 2021. L’occasion d’écouter deux spécialistes évoquer le changement climatique, ses conséquences potentielles.

Et, pour les « sceptiques » éventuels, de confronter avec leurs arguments, pour le débat. On regrettera juste que la question démographique mondiale, fondamentale en écologie, ne soit quasiment pas abordée, ce qui témoigne tout de même d’un biais idéologique des intervenants.

Photo d’illustration : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Economie. Une société à la chinoise après l’effondrement ?

Notre économie est en phase terminale... et le gouvernement s'apprête à débrancher le patient ! Affirmant que le pass-sanitaire...

Pass-sanitaire : Macron souffle le chaud et le froid

Au programme ce soir, les médias et le gouvernement marchent main dans la main pour enterrer l’opposition au pass-sanitaire. Pour...

5 Commentaires

  1. Qui peut encore accorder le moindre crédit à ce que dit le GIEC quand on se souvient des trucages éhontés des données qu’ils font pour faire coller leurs conclusions avec une réalité phantasmée dans leurs cerveaux politiques! Lire par exemple le plus récent ouvrage de Christian Gérondeau paru sur ce sujet: « La religion écologiste » éditions L’Artilleur.

  2. Entièrement d’accord avec jean Meriel. Le GIEC est un organisme politico-administratif de l’ONU, complètement gangrené par les ONG écologistes et declinistes, qui n’a rien de scientifique. Le rapport en question a fait l’objet de tractations à huis clos entre nations avant de pouvoir être signé. L’objet des négociations est le degré d’affolement et de peur à faire passer dans la population mondiale afin de lui faire gober les milliers de milliards de dépenses transférés un peu vers le tiers monde et beaucoup dans les poches de tous ceux qui profitent de ces projets parfaitement inutiles, sinon dangereux, pour la planète (GreenPeace est par exemple le premier fournisseur d’éoliennes en Allemagne. Il n’y a absolument rien de scientifique dans ces magouilles. La science ne progresse pas à coups de votes et de consensus, mais par le doute et le débat. Où sont-ils ?

  3. Ces gens sont des menteurs, il suffit de bien les écouter : Larrouturou nous dit en agitant un papier que le nombre d’événements Climatiques extrêmes a été multiplié par 2,5 , chiffre gobé sans discussion par le journaliste (peu curieux et peu critique)et aussi par Masson Delmotte, qui elle devrait savoir (je suis Centralien comme elle et j’ai ces chiffres) alors que la réalité est qu’ils baissent légèrement ! Larouturrou montre alors sa courbe par inadvertance, et que lit-on comme titre du graphique: Évolution du COÛT des événements climatiques extrêmes pour les assurances !! Ce Monsieur nous donne des leçons en confondant le nombre, qui baisse (donc il n’y a aucun souci climatique!), et le coût, qui augmente, ce qui se comprend très bien car plus il y a de monde impacté, plus les dégâts sont importants et chers.
    Tout ceci est d’ailleurs très bien expliqué dans le livre de Gérondeau cité plus haut par Meriel.
    Arrêtons d’écouter, de croire et de suivre ces menteurs, qui tordent la réalité pour satisfaire leurs buts politiques.

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés