Immobilier en Bretagne. Découvrez les prix par secteur !

A LA UNE

Les récents chiffres de l’immobilier révèlent un profond désir d’investir dans la pierre. Les Français craquent avant tout pour des biens qui leur permettent de se loger, de se ressourcer, d’espérer une rentabilité… Avec 1,13 million de transactions observées sur 12 mois à fin mai 2021, ce record de ventes confirme la très bonne santé d’un secteur qui se trouve aujourd’hui victime de son succès.

Les perles rares se trouvent actuellement bien cachées dans nos villes et nos campagnes. D’ailleurs, les ventes de logements anciens ont enregistré une hausse de 4 % à fin mars 2021 sur 12 mois (source : Les Échos du 02/07/21). Des chiffres tout autant flatteurs du côté des prix, où les indicateurs des avant-contrats en province annoncent une hausse annuelle des maisons de + 6,3 % à fin mai 2021 (source : Conjoncture des Notaires de France).

Reste à savoir le prix qu’il faut y consacrer pour concrétiser un beau projet. Découvrez-les chiffres en Bretagne administrative, département par département.

Chiffres clés dans l’Ille-et-Vilaine (35) :

Prix moyen de la maison de ville + évolution n-1 : 

VILLE DE RENNES
Tous secteurs : 430 000 € (+11,7 %)
Thabor – St-Hélier : 621 500 € (-4,4 %)
Maurepas – Patton : 401 700 € (+16,4 %)
Beaulieu – Baud : 531 100 € (+14,2 %)

F.Ferrer-Vern-Poterie : 400 000 € (+12,7 %)

Sud Gare : 485 300 € (+15,5 %)

Cleunay Arsenal : 457 600 € (=)

ILLE-ET-VILAINE

1ERe couronne rennaise : 361 400 € (+12,9 %)
2ème couronne rennaise : 243 100 € (+8%)
Secteur littoral : 292 500 € (+8,3 %)
Bassin Bain-de-Bret. : 143 800 € (+17,5 %)

Bassin Combourg : 171 400 € (+10,2 %)
Bassin de Redon : 121 700 € (15,9%)
Bassin de Vitré : 160 000 € (+3,2 %)

Prix moyen de la maison en campagne + évolution n-1 :

Dinard : 376 000 € (+19,4 %)
Saint-Malo : 350 000 € (+10,7 %)
St-Coulomb : 340 000 € (+9,7 %)
Minihic/Rance : 305 000 € (=)
Melesse : 294 300 € (+14,5 %)

Top 5 des villes de Bretagne où les prix sont les plus élevés + évolution n-1 :

Arradon (56) : 510 000 € (+12,4 %)
La Trinité (56) : 495 000 € (=)
La Baule (44) : 480 000 € (+8,6 %)
Cesson-S. (35) : 455 000 € (=)
St-Grégoire (35) : 450 000 € (+7,5 %)

Prix moyen de l’appartement au m2 à Rennes + évolution n-1 :

Tous secteurs : 3 290 € (+11,9 %)
Centre : 4 080 € (+14,4 %)
Thabor – St Hélier : 4 000 € (+15,9 %)

Prix moyen du terrain + évolution n-1 :

Département : 50 000 € (+0,4 %)
1ERe couronne rennaise : 87 200 € (=)
2ème couronne rennaise : 59 500 € (+2,6 %)

Chiffres clés dans les Côtes-d’Armor (22) :

Prix moyen de la maison de ville à Saint-Brieuc :
Quartier Ouest : 140 500 €
Quartier Centre : 175 700 €
Quartier Nord : 150 000 €
Quartier Sud : 135 100 €

Prix moyen de la maison en campagne :

Côte de Granit Rose : 205 000 €
Côte d’Émeraude : 249 500 €
Bassin de Dinan : 186 000 €

Top 5 des villes de Bretagne où les prix sont les plus élevés + évolution n-1 :

Arradon (56) : 510 000 € (+12,4 %)
La Trinité (56) : 495 000 € (=)
La Baule (44) : 480 000 € (+8,6 %)
Cesson-S. (35) : 455 000 € (=)
St-Grégoire (35) : 450 000 € (+7,5 %)

Prix moyen de l’appartement au m2 à Saint-Brieuc :

Quartier Ouest : 960 €
Quartier Centre : 1 340 €
Quartier Nord : 850 €
Quartier Sud : 1 170 €

Prix moyen du terrain :

Côtes-d’Armor : 39 000 €

Chiffres clés dans le Finistère (29) :

Prix moyen de la maison de ville + évolution n-1 :

BREST
Tous secteurs : 182 000 € (+8,3 %)
Cavale Blanche Saint-Pierre : 181 600 € (+3,8 %)
Kerbonne-Le Landais : 170 000 € (+3,8 %)
Keredern-Bergot : 160 000 € (+11,1 %)

St Marc-Guelmeur – Stangalac’H : 242 000 € (+16,9 %)

QUIMPER

Tous secteurs : 180 000 € (+13,9 %)
Ergue Armel Bourg : 156 500 € (+6,5%)
Hôpital : 177 500 € (+12,3 %)
Kerfeunteun : 200 500 € (+16,5 %)

Périphérie Nord-Ouest : 196 200 € (+6 %)

Prix moyen de la maison en campagne + évolution n-1 :

Département : 160 000 € (+6,7 %)
Carantec : 287 000 € (=)
Bénodet : 282 000 € (+4,4 %)
Fouesnant : 280 000 € (+14,3 %)

Top 5 des villes de Bretagne où les prix sont les plus élevés + évolution n-1 :

Arradon (56) : 510 000 € (+12,4 %)
La Trinité (56) : 495 000 € (=)
La Baule (44) : 480 000 € (+8,6 %)
Cesson-S. (35) : 455 000 € (=)
St-Grégoire (35) : 450 000 € (+7,5 %)

Prix moyen de l’appartement au m2 à Brest + évolution n-1 :

Tous secteurs : 1 560 € (+16,9 %)
Centre ancien rive g. : 1 720 € (+16,7 %)
Centre ancien rive d. : 1 620 € (=)

Centre reconstruit : 2 120 € (+18,6 %)

St Marc-Guelmeur : 1 640 € (+11,8 %)

Prix moyen du terrain + évolution n-1 :

Département : 45 600 € (+2,8 %)
Crozon : 80 000 € (=)
Concarneau : 77 000 € (=)

Chiffres clés dans le Morbihan (56) :

Prix moyen de la maison de ville + évolution n-1 : 

LORIENT
Tous secteurs : 215 000 € (+13,2 %)
Kerentrech Keryado : 185 500 € (+7,5 %)
Kervenanec Le Ter : 185 500 € (+4,7 %)
Merville Nouvelle Ville : 288 500 € (+17,8 %)

VANNES

Tous secteurs : 385 000 € (+16,7 %)
Centre-ville : 590 000 € (=)
Golfe : 442 900 € (+17 %)
Ouest : 405 500 € (+17,9 %)

Prix moyen de la maison en campagne + évolution n-1 :

Département : 200 000 € (+11,1 %)
Arradon : 510 000 € (+12,4 %)
Sarzeau : 310 500 € (+14,9 %)
Guidel : 290 000 € (+18,9 %)
Saint-Avé : 268 100 € (+2,3 %)

Top 5 des villes de Bretagne où les prix sont les plus élevés + évolution n-1 :

Arradon (56) : 510 000 € (+12,4 %)
La Trinité (56) : 495 000 € (=)
La Baule (44) : 480 000 € (+8,6 %)
Cesson-S. (35) : 455 000 € (=)
St-Grégoire (35) : 450 000 € (+7,5 %)

Prix moyen de l’appartement au m2 à Lorient + évolution n-1 :

Tous secteurs : 1 850 € (+15,4 %)
Centre-ville : 1 940 € (+17,1 %)
Merville : 1 930 € (+11,2 %)

Prix moyen du terrain + évolution n-1 :

Département 56 000 € (+1,8 %)
Sarzeau (56) 120 000 € (=)
Muzillac (56) 78 000 € (=)

Source des chiffres : Immonot

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Prix du porc : comment faire face aux fluctuations ?

Prix du porc : comment faire face aux fluctuations ? https://www.youtube.com/watch?v=OMniLvHfazA Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Italie. Selon l’Institut national italien de la santé, la plupart des décès recensés en 2020 n’ont pas été causés par le Covid-19

Selon le rapport de juillet 2021 de l'Istituto Superiore di Sanità (Institut national italien de la santé, équivalent de...

Articles liés