Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

États-Unis. Le mouvement woke, un marxisme remanié ? Oui pour un professeur d’université ayant échappé à l’URSS communiste

Un professeur de sciences pharmaceutiques de l’université de Pittsburgh, arrivé aux États-Unis il y a 30 ans en tant que réfugié de l’Union soviétique communiste, tire la sonnette d’alarme sur le mouvement antiraciste en plein essor aux États-Unis, affirmant qu’il s’agit essentiellement de marxisme remanié et de socialisme.

Le professeur Michael Vanyukov, professeur de sciences pharmaceutiques, de psychiatrie et de génétique humaine à l’université de Pittsburgh, avertit que la race a essentiellement pris la place de la lutte des classes dans le récit.

“Comme les communistes soviétiques, qui utilisaient la haine et la rhétorique de classe pour contrôler les ‘masses’ et construire une société d’esclaves idéologiques, les départements de la ‘Diversité’ utilisent la race. D’une certaine manière, c’est pire, car on peut changer de classe sociale, mais la race est éternelle”, a déclaré Vanyukov à The College Fix dans un courriel.

Vanyukov a récemment pris position contre le Bureau de l’équité, de la diversité et de l’inclusion de l’Université de Pittsburgh, qui pousse à un “anti-racisme” sur le campus en s’appuyant sur les travaux d’Ibram X. Kendi.

“La rhétorique [de Kendi] n’est pas différente de ce que la propagande soviétique enseignait sur l’Occident et le capitalisme”, a écrit Vanyukov

Il a qualifié les efforts du bureau de la diversité “d’action corrective permanente […] pour favoriser des résultats sociétaux équitables et souhaitables”, plutôt que de favoriser “l’égalité des chances et la méritocratie”, il s’agit d’un “marxisme remanié et de socialisme”.

Vanyukov répondait au récent courriel du Bureau pour l’équité, la diversité et l’inclusion visant à promouvoir des sessions axées sur l’effacement culturel de l’”anti-négritude” et du “racisme systémique” et à promouvoir l’”humilité culturelle” et la “compétence culturelle”.

Le bureau de la diversité a déclaré “s’engager à favoriser une culture antiraciste à l’Université de Pittsburgh et au-delà afin de lutter contre le racisme systémique et de faire progresser l’équité raciale.” Il a également appelé au “démantèlement du racisme dans l’enseignement supérieur, et dans toutes les institutions et communautés.”

Antifascisme et endoctrinement : le modèle Evergreen décrypté [Vidéo]

Vanyukov a dénoncé ces déclarations dans sa lettre.

“L’université, institution de la science et de la raison, est censée éviter les déclarations sans fondement, même si elles prennent le dessus dans le discours public. Je n’ai cependant pas vu, et l’annonce n’en fournit aucune preuve que le racisme ou l’”anti-négritude ciblée”, soit ‘systémique’ dans ce pays ou à Pittsburgh“, écrit-il.

Vanyukov a déclaré à The College Fix dans un courriel que les universités qui poussent la théorie critique de la race partagent de nombreuses similitudes avec le marxisme de l’Union soviétique : “La principale est le manque de liberté – au point que les personnes qui lisent ma lettre la considèrent comme ‘courageuse’. Historiquement, des idées similaires ont conduit à la souffrance – en premier lieu de ceux qui étaient censés en bénéficier. Les seuls véritables bénéficiaires étaient les idéologues”, a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu’il pense que l’enseignement supérieur ne peut pas être réformé.

“Ce pays est arrivé à son heure de vérité, et la vérité est triste. Cela ne signifie pas que nous ne devons pas nous battre. Ce que cela signifie, c’est que les chances sont minces. Il faut être prêt à la défaite tout en essayant de gagner.”

Un représentant de l’Université de Pittsburgh a déclaré à The College Fix dans un courriel que l’établissement n’a pas de commentaire sur la lettre à la rédaction de Vanyukov. L’université “respecte le droit de tous les membres de la faculté de s’exprimer librement sur n’importe quel sujet”.

Vanyukov avait quitté l’Union soviétique en décembre 1990 et immigré aux États-Unis. Il a commencé à travailler à l’université de Pittsburgh l’année suivante.

D’Evergreen à Rockhaya Diallo. Face aux obsédés de la race, défendre les Blancs ! [L’Agora]

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “États-Unis. Le mouvement woke, un marxisme remanié ? Oui pour un professeur d’université ayant échappé à l’URSS communiste”

  1. Le sith rouge dit :

    Georges Marchais contre l’immigration (division du prolétariat et son abaissement social et politique))

    Le communisme est une vision idéelle d’une communauté politique parfaite, une métaphysique conceptuelle; le woke c’est la régression immédiate et simplette à la couleur et l’utilisation du trou du cul, la Nature, et la nature de ce qui sort du trou du cul: bouse végétarienne, bio, halal…

    « C’est pourquoi le salaire du travailleur anglais, dans tous les secteurs où l’Irlandais peut le concurrencer, ne fait que baisser constamment et il ne saurait en être autrement, comme le dit Carlyle […] Car si l’on considère que dans chaque grande ville, un cinquième ou un quart des ouvriers sont Irlandais ou enfants d’Irlandais élevés dans la saleté irlandaise, on ne s’étonnera pas que dans l’existence de toute la classe ouvrière, dans ses mœurs, son niveau intellectuel et moral, ses caractères généraux, se retrouve une bonne part de ce qui fait le fond de la nature de l’Irlandais, et l’on concevra que la situation révoltante des travailleurs anglais, résultat de l’industrie moderne et de ses conséquences immédiates, ait pu être encore avilie. » L’immigration irlandaise Engels

  2. PL44 dit :

    Engels n’était pas un antiraciste intransigeant. Les Bretons et les Basques, entre autres, c’était pas son truc.
    “En même temps”, Marx disait que les Irlandais (avec les Polonais et les Hongrois) étaient le seul peuple qui avait le droit d’être nationaliste.
    Pour les marxistes les plus sévèrement “orthodoxes”, le socialisme passerait par l’occidentalisation du monde entier. Ils ne doivent pas se reconnaître dans le wokisme.

  3. patphil dit :

    michael jackson avait des crèmes pour blanchir sa peau , moi je n’en dispose pas pour me basaner; comment faire ? baisser la tête, se soumettre
    j’ai entendu un syndicaliste de goche (cfdt) qui votera pour le président des riches,, avec sandrine rousseau , les “insoumis” et …..les grands patrons immigrationnistes
    quel drole de monde!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍