Nantes. Deux nouvelles fusillades : la guerre des gangs continue de plus belle

A LA UNE

Cela faisait longtemps – depuis le 29 septembre très exactement, lorsque trois Tchétchènes ont été blessés par balle au Breil-Malville, dont un grièvement. Les balles ont à nouveau sifflé ces 15 et 16 octobre, pour les 48ème et 49ème fusillades de l’année.

Ce 15 octobre vers 22h40, deux personnes dans une voiture crient en direction d’une femme à sa fenêtre, au premier étage du numéro 1, rue du Tillay. Ils tirent ensuite à deux reprises, une balle traverse le volet et se fiche dans l’appartement.

Le quartier, situé à l’ouest des Dervallières – quartier dit « sensible » à Nantes, connaît des problèmes croissants de drogue et de rodéos. Au 5, un autre impact de balle rappelle une fusillade survenue courant août dernier. En 2017 des tireurs s’étaient acharnés au 9 mm sur une maison le 12 septembre, mais c’était alors une erreur de leur part – désormais, le trafic de drogue semble toucher aussi le Tillay, jusque là plutôt tranquille.

A l’autre bout de Saint-Herblain, vers 2 heures du matin, des personnes cagoulées et armées se présentent au 2ème étage d’une tour isolée, 89 boulevard Marcel Paul. Ils frappent à la porte, puis tirent une rafale sur la porte d’entrée – une dizaine d’impacts ont été relevés, et plusieurs balles ont traversé la porte, voire les murs.

L’appartement est actuellement occupé par une mère et ses enfants. « Il y a déjà eu des fusillades de ce genre à Nantes », relève un policier, « c’est souvent lié à un locataire précédent de l’appartement qui se révélait parfois – curieux hasard – bien connu de nos services. Mais c’est déjà arrivé que ces tireurs se plantent et tirent sur la mauvaise porte, voire se plantent carrément d’immeuble. On dirait que la drogue fait mauvais ménage avec l’intelligence ».

Pendant qu’Emmanuel Macron joue au foot et que Johanna Rolland dirige la campagne d’Anne Hidalgo avec le succès que l’on sait, à Nantes, à n’importe quel moment, des tireurs peuvent venir transformer votre porte en passoire, et s’évanouir dans la nature ensuite, cagoulés, armés et drogués. Car tel est leur bon plaisir…

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

L’influence de la démographie sur le développement des épidémies et pandémies et vice-versa

Ci-dessous un exposé de Denis Garnier, président de l'association Démographie Responsable, au sujet de l'influence de la démographie sur...

Joel Keys, un jeune loyaliste qui veut débattre d’une « Irlande nouvelle »

Ci-dessous la traduction d'un article du Guardian au sujet du jeune militant loyaliste Joel Keys, pour qui l'unionisme gagnerait...

Articles liés