Vacances. Les Français veulent passer du temps avec leurs proches… à condition d’en avoir le budget

A LA UNE

Les Français ont indéniablement envie de passer davantage de temps avec leurs proches lors de leurs prochaines vacances. Encore faut-il en avoir le budget, principal frein au départ pour les ménages.

Pour les vacances, les Français veulent passer du temps avec leurs proches

Entre grisaille automnale, journées raccourcies par la nuit précoce, restrictions sanitaires et insécurité, c’est peut-être le moment de penser aux vacances pour se changer les idées. Et, selon une récente étude menée conjointement par YouGov et HomeExchange au cours du mois d’octobre dernier, 44 % des Français souhaitent justement accorder plus de temps à organiser leurs prochaines vacances.

Ces envies de changer d’air sont plus que jamais accompagnées d’une volonté de voyager de manière plus lente, en s’échappant du quotidien et en passant plus de temps avec sa famille et ses amis.

En février dernier, alors que la France était encore confrontée à une nouvelle vague de Covid-19, le fait de ne plus pouvoir passer du temps avec sa famille ou ses amis était la chose la plus difficile à supporter pour les Français (53 %). C’est pourquoi aujourd’hui, plus d’un Français sur deux souhaite rattraper le temps perdu et considère désormais que passer plus de moments qualitatifs avec ses proches sera la grande priorité pour les mois à venir. Ainsi, pour 48 % des répondants, cela sera la chose à laquelle ils accorderont le plus d’importance dans le cadre de leurs prochaines vacances.

Partir moins loin, mais plus près de la nature

Le contexte sanitaire n’a pas émoussé le désir d’escapades des Français, et pour 56 % d’entre eux, l’idée de s’évader et de quitter sa routine fait partie des critères les plus fondamentaux dans leurs choix de vacances.

Les voyages seront également sous le signe de la découverte : 42 % des répondants considèrent qu’apprécier de nouveaux lieux et de nouveaux paysages sera une priorité, et 26 % souhaitent se reconnecter avec la nature.

Et pourquoi toujours partir loin, alors que la France et ses pays limitrophes sont remplis d’endroits à couper le souffle ? Même si la crise sanitaire n’a pas permis de découvrir de nouvelles destinations pour 60 % des Français, ils déclarent vouloir voyager plus souvent dans l’Hexagone ou à proximité (63 % de déclarations positives).

vacances

Un besoin de combiner économies et respect de l’environnement

Autre point à relever suite à ce sondage, le « slow tourisme », dont l’idée est de « combiner respect de l’environnement, préservation des spécificités locales et plaisir de voyager », a connu un regain d’engouement en France depuis le début de la crise sanitaire.

Selon 64 % des Français, ce comportement est une tendance qui va perdurer sur le long terme (les 18-24 ans étant les plus convaincus sur ce sujet), et pour leurs prochaines vacances, 23 % souhaitent partir moins souvent mais plus longtemps, en
vivant comme un local. Ces derniers sont 25 % à déclarer vouloir privilégier des activités ayant peu d’impact environnemental pour leurs futures escapades, et 19 % comptent privilégier un mode d’hébergement responsable (hôtel alternatif, camping éco-responsable, label, échange de maisons…).

Toutefois, il y a un bémol : le budget. Celui-ci semble ainsi être un vrai frein pour s’offrir toutes les vacances désirées. En effet, si leur hébergement de vacances était gratuit, près de 8 Français sur 10 déclarent qu’ils seraient prêts à partir plus longtemps ou plus souvent.

Par ailleurs, pour près de 2/3 des Français, l’échange de maisons sera un mode de voyages qui se développera à l’avenir (les 18-24 ans étant les plus convaincus de nouveau sur la question).

En définitive, pour de plus en plus de Français, il ne s’agit plus de partir en vacances pour l’aspect socialement valorisant qui avait primé un temps ni d’enchaîner les places touristiques connues et bondées de touristes pour dire « j’y étais » mais davantage de reconnecter à l’essentiel, en profitant de sa famille dans un lieu plus intime, loin des foules et des endroits surpeuplés.

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/Kalhh) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nantes. L’évêque ferait-il de la propagande en faveur de l’invasion migratoire pour célébrer Noël ?

Alors que le Pape François ramène cinquante migrants – et une mauvaise langue – dans son avion depuis Chypre,...

Skol-veur Stellenbosch (Afrika-ar-Su) : ar xhosa lakaet da drede yezh ofisiel

Amzer a oa bet ma oa skol-veur Stellenbosch kreizig-kreiz ar bed afrikaaner ha ma veze roet kentelioù a live...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés