page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nantes. Vols et violences : le feuilleton du jour…

Un homme issu de la communauté des gens du voyage, habitant la Chapelle sur Erdre dans un camp, âgé de 26 ans, a été jugé le 18 novembre dernier pour avoir tenté, accompagné d’un cousin, d’extorquer deux cannettes de RedBull à un épicier rue de Strasbourg, dans la nuit du 16 au 17 novembre, puis avoir étendu d’un coup de poing un client qui s’était mêlé de la discussion agitée.

L’épicier, qui a refusé qu’ils partent avec la marchandise sans payer, a fait fuir les indélicats avec sa bombe lacrymogène, avant d’appeler la police. Celle-ci a interpellé le mis en cause avec deux grammes dans le sang ; il était déjà connu pour violences en 2014 et 2016. Cependant il réussit à apitoyer la cour et repart libre, avec quatre mois de sursis probatoire – et un an et demi d’interdiction de paraître rue de Strasbourg, tout de même. Les demandes de l’épicier, persuadé que le mis en cause a brandi une arme de poing dans sa direction, ont été  rejetées faute de preuve.

Le Soudanais n’en peut plus de la France, il veut partir : six mois ferme (et il reste)

La justice, c’est comme l’armée – les électriciens font les bûcherons, les artificiers repeignent les murs de la caserne. Un Soudanais âgé de 30 ans, clandestin, a été jugé ce 16 novembre pour une effraction le 10 novembre dernier dans une maison de Rezé – il se blesse à la main et la propriétaire le fait fuir, puis une tentative de vol dans une maison voisine où on retrouve son sang et deux vols roulotte dans la même rue. La veille, il était en garde à vue… pour vol. Et était déjà en sursis… pour vol.

Devant le tribunal, le prévenu pleure sa demande d’asile non obtenue, et affirme « j’ai beaucoup souffert en France, je n’en peux plus, je veux partir ». Pour le charter gratuit, c’est raté. Ce sera un aller simple gratuit… pour la maison d’arrêt, avec quatre mois ferme et deux mois de sursis révoqué. Pour vols.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Nantes. Vols et violences : le feuilleton du jour…”

  1. patphil dit :

    j’adore ces pauvres migrants que des juges condamnent à rester en france pour subir des violences policières et du racisme des commerçants etc.
    quel drole de pays !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Société

Vols avec violence. La France et la Belgique en tête du classement de l’Union Européenne

Découvrir l'article

Ensauvagement, NANTES

Nuit des longs couteaux à Nantes : des immigrés clandestins sèment la pagaille

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky