Ferenc Almássy (Visegrad Post) : « Viktor Orbán est en recherche active de partenaires et d’alliés » [Interview]

A LA UNE

Manifestation du 11 novembre en Pologne (et désinformation de l’AFP, l’Agence France Presse, à ce sujet), tensions à la frontière polonaise avec la Biélorussie sur fond de crise migratoire, Covidisme en Hongrie, échanges politiques avec la France, nous avons fait le point sur de nombreux sujets d’actualité concernant l’Europe centrale avec Ferenc Almássy , rédacteur en chef du Visegrad Post, journal francophone, anglophone, germanophone incontournable pour comprendre l’Europe centrale.

Voir ci-dessous le bel exemple de désinformation de l’AFP  sur la Pologne :

Photo d’illustration : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Skol-veur Stellenbosch (Afrika-ar-Su) : ar xhosa lakaet da drede yezh ofisiel

Amzer a oa bet ma oa skol-veur Stellenbosch kreizig-kreiz ar bed afrikaaner ha ma veze roet kentelioù a live...

Les Tuche 4, Au coeur du bois, West Side Story, Les Amants sacrifiés, Un endroit comme un autre, La Beauté du monde : au...

Les Tuche 4, Au coeur du bois, West Side Story, Les Amants sacrifiés, Un endroit comme un autre, La...

2 Commentaires

  1. On aimerait bien croire M. Almassy, qui soit-dit en passant est aussi de nationalité française (je n’aime pas la façon dont il donne accroire qu’il est Hongrois, rien qu’Hongrois) et on sait très bien que « Visegrad Post » est aux pays du groupe d’Etats au même nom ce que RT est à Poutine en Russie : un peu d’information et beaucoup de propagande gouvernementale, sans doute certes avec d’autres moyens que la presse « conformiste » qui sévit dans notre pays.
    Mais il aura du mal à nous convaincre parce que :
    – dans les colonnes électroniques de « Breizh Info », un jeune doctorant qui doit soutenir sa thèse sur la Hongrie d’aujourd’hui nous a expliqué il y a quelques mois – de façon convaincante, là, oui – qu’au fond M. Orban a eu un parcours politique assez opportuniste : n’a-t-il pas lancé sa carrière (et obtenu de l’argent pour cela) et terminé ses études grâce à Georges Soros ?
    – n’a-t-il pas longtemps trouvé convenable de rattacher son parti à celui du parti populaire européen, un peu à la manière de M. de Villiers avec l’UDF, et puis de faire le fanfaron en clamant urbi et orbi qu’il est souverainiste alors que le PPE, lui ne l’est pas, position qu’il connaissait dès l’adhésion de son parti à cette nébuleuse européenne ?
    – ne cherche-t-il pas avant tout à contrer la surenchère d’un autre parti, qui lui n’a pas attendu 1989 pour être souverainiste, mais 1956 pour le devenir avec le prix du sang et des larmes (que l’on se rappelle qui est le fondateur du parti « Jobbik ») ?

    On est en droit d’être réservé à l’égard de M. Orban qui a cependant le mérite de s’opposer ouvertement à certaines initiatives sociétales que tant de personnalités politiques, se disant « de droite » « catho », ne sont même plus capables de combattre (voyez M. Fillon, hélas pour lui en ce moment, mais il n’est pas le seul), et d’avoir mené une politique économique et sociale qui n’est pas aussi désastreuse qu’ailleurs en Europe (sauf la gestion de la crise de la COVID : là, il ressemble à tous nos hiérarques qui nous gouvernent et cela, c’est grave).

  2.  » la marche annuelle qui célèbre le jour de l’Indépendance de la Pologne, organisée à l’appel de l’extrême droite et avec le soutien du gouvernement nationaliste  »
    tout est dit ! d’odieux fachistes réactionnaires,

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés