Tyrannie sanitaire. Nous sommes des millions prêts à tout pour protéger nos enfants et leur offrir un avenir [L’Agora]

A LA UNE

Un festival d’annonces de plus signées Messieurs Véran, Blanquer, Salomon. Troisième dose « booster », enfants qui ne peuvent plus revenir à l’école si pas testés en cas de cas covid-19 dans l’école (relégalisation de l’école à la maison donc ?), fin du pass sanitaire pour ceux qui ne feraient pas les rappels, masque de nouveau obligatoire partout…. la folie furieuse continue.

La terreur politique et médiatique appliquée à la lettre par la population

Depuis deux ans, ces sinistres individus distillent, chaque semaine, de nouvelles mesures faussement sanitaires et réellement totalement folles, mesures qu’ils font imposer ensuite à la population par l’Assemblée nationale.

Puis qu’ils font appliquer par des Préfets et des fonctionnaires d’État bourrés de zèle, trouillards, réfractaires à toute idée de remettre en question des mesures, y compris les plus débiles.

Puis ils comptent ensuite sur la campagne de terreur médiatique, et sur leurs chargés de communication (les journalistes de presse mainstream qui défendent à l’unisson les mesures gouvernementales depuis deux ans, oubliant totalement qu’ils sont journalistes, payés en partie avec nos impôts pour diffuser la vérité officielle et quasi religieuse) qui, toute la journée, n’ont de cesse de matraquer des chiffres, de jouer avec les peurs des gens dont la plus importante, celle de mourir.

Ils comptent enfin sur une partie significative de la population, lobotomisée et terrorisée, pour jouer le rôle de supplétifs, un peu comme sous l’Union soviétique, les commissaires politiques bénéficiaient de l’aide d’une partie de la population toujours prête à dénoncer son voisin ou à être « plus royaliste que le roi ».

Cette population dont font partie ceux qui mettent un masque dans une rue, seuls qu’ils sont, parce qu’un petit Préfet de la République a décidé de rétablir le port du masque. Ceux qui iront se faire injecter 15 ou 40 doses de vaccin, tous les 5 mois maintenant (et pourquoi pas toutes les semaines ?) parce qu’on leur a parler « conseil scientifique », et que « Le ministre de la santé a dit que ».

Cette population dont font partie ces hordes de retraités, eux qui ont joui sans entrave durant toute une vie dans une société de plein emploi, de sécurité, de réel vivre ensemble, et qui aujourd’hui, se précipitent à l’entrée du supermarché dans les machines à désinfecter les caddies, persuadés qu’ils gagneront par ce geste quelques années supplémentaires d’une petite vie minable et égoïste. Je passe sur les regards noirs adressés à ceux qu’ils estiment être des assassins potentiels et qui circulent sans masque dans la rue, ou sans badigeonner 15 fois par jour ses mains de gel hydroalcoolique à l’entrée de n’importe quelle boutique.

Une partie de la population française est devenue une armée de zombies. Y compris au sein de la jeunesse, qui ne se vaccine pas pour ne pas contaminer, mais pour pouvoir voyager, aller au restaurant, se donner l’impression illusoire de mener une vie normale sous perfusion (ou plutôt sous injection), entre deux séries dévorées sur Netflix et un repas livré par un chauffeur sous-payé venu d’un autre continent.

Une armée de zombies qui est persuadée d’avoir raison. De protéger son prochain. Qui a l’impression, un peu comme les partisans de l’immigration massive, d’avoir « le monopole du cœur », d’être les chevaliers d’une juste cause. On leur a parlé de guerre contre le virus, de front, de première ligne, alors forcément, à coups de matraques, ils finissent par y croire et par jouer pleinement leur rôle.

Ces mêmes zombies qui se rêvent en résistants, dans un passé pas si lointain, alors qu’ils prouvent au quotidien que leur schéma mental est celui de la soumission permanente au plus fort, au plus méchant, au plus tyran.

Qu’ils doivent se réjouir finalement, les tyrans qui nous gouvernent, et qui voient comment, en deux ans, ils ont réussi à faire céder, à dresser la majorité d’un peuple — qui s’apprête si l’on en croit des sondages d’ailleurs à faire réélire un président de la République dont la mandature n’est qu’un tas de violences, de désordres, de colères sociales, identitaires…

Nous ne voulons pas de votre monde

Mais qu’ils ne se trompent pas.

Il y a encore des millions de gens dans ce pays qui ne comptent pas se rendre, quoi qu’il leur en coûte.

Il est question désormais d’injecter des vaccins, possiblement à partir de 2022, à nos gamins de 5-11 ans. Mais ne croient-ils pas, ces messieurs Véran, Blanquer, Macron… qu’il n’y a pas encore des gens dans ce pays, qui sont prêts à tout, y compris à mourir pour protéger leurs enfants ?

Persuadés qu’ils sont que l’État et la République doivent tout contrôler et avoir réponse à tout, ils en oublient que nous sommes encore des millions d’hommes et de femmes libres dans ce pays, à vouloir vivre comme bon nous l’entendons, et sans plier une seule seconde à la tyrannie.

Comptent-ils ouvrir de nouvelles prisons pour tous ceux qui auront fait barrage aux forces de l’ordre et aux médecins venant tester ou injecter leurs enfants ? Eux qui n’ont déjà plus d’argent pour assurer un minimum de dignité dans leurs cellules aux détenus actuels….

Comptent-ils demain tenter de nous retirer la garde de nos enfants pour « non-obéissance à la tyrannie sanitaire » en pensant que nous allons l’accepter sans réagir ? N’ont-ils pas déjà beaucoup à faire en matière d’aide à l’enfance, mais aussi et surtout d’instruction d’une jeunesse dont le niveau intellectuel régresse en permanence ?

Ce n’est pas parce qu’une majorité de zombies décide de suivre, tels des Lemmings se précipitant dans le vide, les décisions d’autorités qui n’ont par ailleurs plus la moindre légitimité électorale, le taux d’abstention faisant foi, que tout le monde sautera dans le vide.

Il y en a, encore une fois des millions, qui feront demi-tour. Pour changer de cap.

Pour permettre à nos gamins, demain, de vivre dans un monde sans masque, sans injection forcée. En sécurité, entre personnes qui se ressemblent civilisationnellement et qui veulent vivre ensemble.

Ils sont en train de créer un monde violent, dépressif, suicidaire. Un monde dans lequel émergent chaque jour de nouvelles pathologies. Un monde instable économiquement, socialement, identitairement. Un monde où finalement n’auraient le « droit au bonheur » (et bientôt le droit de vivre ?) que ceux qui acceptent la soumission, l’humiliation, le dressage permanent.

Un monde dans lequel on donne l’impression que le salopard, l’homme à abattre, c’est celui qui pourrait potentiellement contaminer l’octogénaire… dans un pays où l’espérance de vie est à 79 ans pour les hommes, 85 pour les femmes. Cet octogénaire, que des familles triplement vaccinées pour certaines, ont abandonné depuis des années dans un EHPAD « parce que sinon on a plus de vie », ces mêmes familles qui vous traitent d’assassin aujourd’hui alors que vous, vous vous occupez de vos anciens, réellement, pas au travers d’une bulle.

Il y a sérieusement des personnes qui, aujourd’hui, trouvent dramatique que leur arrière-grand-mère meure du Covid à 90 ans dans un EHPAD, elle qui ne peut quasiment plus se déplacer, à qui l’on change les couches plusieurs fois par jour depuis des années, que l’on gave de médicaments divers pour maintenir en vie, entre deux animations « musette » organisées le dimanche après-midi par les salariés de la maison de retraite qui font illusion…

Vous pourrez protéger tant que vous voulez un obèse du Covid-19, vous ne l’empêcherez pas de faire du diabète, et un arrêt cardiaque le moment venu. Comme vous n’empêcherez pas non plus un fumeur de mourir d’un cancer du poumon à la place du Covid-19.

Ce que font les tyrans actuellement, c’est empêcher tout le monde de vivre, tout en dressant la population les uns contre les autres. Chacun devenant potentiellement le bouc émissaire de l’autre dans une société qui par ailleurs, n’a jamais été aussi fragmentée et divisée. Une société en état de mort avancée. Chaque actualité sordide quasi quotidienne en témoigne par ailleurs.

Hé bien sachez, tyrans, que ce monde-là, nous n’en voulons pas. Et nous ferons tout notre possible pour le changer.

Nous, c’est-à-dire des millions d’individus formant une minorité déterminée face à une majorité aveuglée et soumise, ne nous rendrons pas. Jamais.

Parce que le combat pour l’avenir d’une civilisation a un prix. Que nous sommes prêts à payer très cher s’il le faut.  À bon entendeur.

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

9 Commentaires

  1. personnellement, je suis prêt à prendre le maquis pour défendre nos enfants contre cette tyrannie qui n’a pas que le nom ! sauf une volonté de soumettre le monde à des destructeurs sataniques et violeurs d’Ames

  2. En plein dans le mille Bravo Julien ! Et bravo pour ton courage . Les sans dent, rien, mort de rire, bouffe-m…e, les religcons et gentil-con/  »goy », gueux…, devraient en prendre exemple. Car ce sont eux qui nous amènent à l’abattoir, accompagnés de leur enfants. Alors qu’il suffirait que ces milliers de devenus brainwashed se réveillent, se libèrent de cette léthargie sioniste et recousent, tous ensemble, leur couille, pour que l’on envoie, -avant qu’ils ne réussissent à NOUS exterminer-, cette poignée de satanistes, cette manne de crochus, membres du swamp, en prison à vie, pour multiples crimes contre le peuple Français Gaulois Blancs Autochtones, contre la France entière contre l’humanité Quand vont-ils se réveiller, ces ptns de zombis fiers d’être con !! Ptn…, la honte. Alors que la France fut, un temps jadis, le joyau du savoir, la lumière de l’humanité…,

  3. Excellent article. La résistance à la tyrannie est un devoir. S’ils veulent nous vacciner de force, ils devront envoyer les gendarmes à nos domiciles pour nous traîner dans la salle d’injection avec les menottes et les dents.

    • Ils ne nous emmèneront pas !
      Il faut s’organiser, créer un réseau d’alerte dans son quartier ou sa commune qui viendra aussitôt et fera barrage aux brigades sanitaires si jamais elles voient le jour.
      Comme dans les quartiers, quand une brigade s’approche tout le monde s’y oppose.

      Il faudra faire de même si une telle loi paraît. Construire un réseau, placer des guetteurs qui alertent aussitôt le réseau en cas d’approche d’une brigade sanitaire. Et tous ceux dispo se précipitent et font barrage !

  4. ils n’arrêtent pas de mentir, si les gens s’en rendent compte ils les traitent de complotistes !
    dormez tranquilles ils s’occupent de vous ! obéissez !

  5. Et au delà de ça, ils sont en train de nous pondre un nouveau variant  » l’omicron » encore plus contagieux et mortel que le delta qui lui, l’est plus du Covid19. Ils ne nous lâcheront plus pour nous soumettre le dos courbé, masqué jusqu’au sourcil, en marchant dans les clous et nous dicter notre façon de vivre. Les nouveaux variants vont fleurir en fonction de la température sur le plan social, pour remettre une couche de panique à tous ceux qui avaient la prétention de se rebeller contre cette dictature sanitaire ( pour ne pas dire plus ); et rejoigne le troupeau;

    Ouvrez ce lien, c’est gratiné. https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-le-nouveau-variant-b-1-1-529-classe-preoccupant-par-l-oms-et-baptise-omicron-63437f4a-4ee4-11ec-a154-8043ea2ede2d?fbclid=IwAR3tkdB6Dq9gKHLsvaPR7pBVclCGPfNu-UvI81k7mWO7B2Nq79aL1Plvtes

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés