Michel Onfray : « Nous ne sommes plus en démocratie »

Chaque dimanche, #LeGrandRDV reçoit un invité politique dans le Grand Rendez-Vous, en partenariat avec Europe 1 et Les Echos.

Le 2 janvier, c’était Michel Onfray, le philosophe, qui était invité, et qui comme à l’accoutumée, n’a pas manié la langue de bois.

L’émission complète, ci-dessous :

 

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

2 réponses

  1. Pourquoi Breizh Info n’a pas parlé de l’orgie de Carhaix faite sur le dos des travailleurs, où le maire s’est retrouvé à prendre sa secrétaire de mairie P. H., dans les toilettes municipales, lorsque intervint un autre conseiller municipal (ils n’avaient pas fermé la porte, c’est ballot) qui fit un scandale et frappa cette secrétaire ?

    Un tel scandale doit être ébruité. C’est une honte absolue et ça fait des années que Troadec se gave sur le dos des administrés de Carhaix dans la complaisance totale des locaux, tout en augmentant leurs impôts.

  2. Il y a longtemps que M. Onfray ne s’était pas exprimé aussi bien, sans doute parce qu’il a terminé sa convalescence « post-COVID », mais avant tout parce qu’au cours de cette émission il est redevenu lui-même, analysant (ce que ne font même plus les journalistes, surtout ceux « de plateau »), développant son esprit critique et évitant tout propos agressif (cela, c’est ce qui le différencie par exemple de M. Zemmour, mais ce n’est qu’un exemple).
    Breizh Info a eu cette excellente idée de présenter cette rediffusion et l’on voit d’ailleurs tout de suite que celle-ci n’a pas « vieilli » comme c’est souvent le cas des rediffusions des chaînes radio-TV « de plateau ».

    Prochaines propositions à faire à Breizh Info : rediffuser un entretien avec M. Finkielkraut, un entretien avec M. Houellbecq, un entretien avec M. Bellamy, un entretien avec M. de Benoist, un entretien avec Mme Le Pourhiet (là, je suis moins sûr, mais on peu tenter, si elle accepte de « déborder » le droit constitutionnel), etc.
    Ne tardez pas : on risque d’être intoxiqué par la médiocrité des propos de nos « politiciens » des présidentielles (avec hélas, M. Zemmour qui fera partie du lot).

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !