« Orgie » de Carhaix. Christian Troadec dans la tourmente ?

troadec

Une affaire devenue politique qui mélange puritanisme, folie sanitaire, calomnies, comportements douteux, et qui explose aujourd’hui à la face de Christian Troadec.

Le prétexte ? Un repas organisé à Carhaix, le 10 décembre dernier, en présence de Christian Troadec et de ses adjoints. Repas annulé au départ, puis maintenu en plus petit comité. Un repas qui aurait tourné « à l’orgie » selon une balance sans doute ravie de faire le buzz dans Le Télégramme en évoquant une soirée copieusement arrosée, sans « geste barrière », ce qui, jusqu’à maintenant, n’est toutefois pas un crime…y compris si on est élu. Si polémique il doit y avoir dans cette affaire, c’est surtout de savoir qui a financé cette soirée, si c’est le contribuable qui a payé pour une orgie entre élus municipaux, ou si ils ont pris leur cuite avec leurs propres deniers…

Christian Troadec cumulant, outre ses fonctions de maire de Carhaix, de président de l’agglomération, un poste de Conseiller régional, et même de vice-président du conseil régional de Bretagne, le voici donc dans la tourmente.

À la Région, la droite, le centre, le RN, LREM appellent à des sanctions. « Nous la Bretagne » a publié un communiqué dans lequel ils pointent « un sérieux problème éthique et moral ». « Ce type de comportements est en contradiction totale avec ce que peuvent attendre les citoyens d’élus de la République, notamment en termes d’exemplarité, et tout particulièrement en cette période de crise sanitaire. Utiliser l’argent public pour payer les soirées trop arrosées de certains élus est intolérable ».

Gilles Pennelle a également taclé Christian Troadec et réclamé sa démission de son poste de Vice-président :

« Initialement prévue pour le personnel municipal, cette soirée a été annulée en raison de la crise sanitaire. Elle a finalement eu lieu pour une vingtaine de proches de Christian Troadec et s’est transformée, selon plusieurs témoins et élus municipaux, en véritable « orgie » jusqu’à 6h30 du matin : Alcool illimité, « faits inadmissibles et innommables », « comportements indignes » selon un adjoint au Maire. Une employée municipale a même été blessée. Cette intolérable nuit de débauche a été financée avec l’argent des contribuables. On apprend de plus que ces soirées très alcoolisées accompagnées d’agissements inqualifiables se répètent depuis des années à l’issue des conseils municipaux de la commune de Carhaix.

De tels comportements venant d’élus sont particulièrement indignes et ternissent l’image de la Bretagne comme de sa représentation démocratique, le Conseil régional de Bretagne.

Ces faits mettant en cause directement Christian Troadec sont maintenant étalés sur la place publique. Christian Troadec ne peut plus rester Vice-président du Conseil régional. Au nom des élus RN, comme je l’ai exprimé le 31 décembre dernier, je vous demande de démettre Christian Troadec de ses fonctions de Vice-président de la Région Bretagne »

Loig Chesnais Girard n’a pas encore réagi, mais cela ne devrait plus tarder…A Carhaix et dans le Centre Bretagne, l’histoire fait grand bruit. L’occasion pour les élus de Carhaix de se mettre au Dry January ?

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

8 réponses

  1. Puritanisme ? Le fait que Troadec et un de ses conseillers aient été pris la main dans le sac en train de faire des cochonneries avec une employée communale, à la vue de tous, n’est que grotesque et répugnant.

    Ce qui est abominable et scandaleux, c’est qu’il organise ses orgies et ait ce comportement de gros porc sur le dos des contribuables et dans des lieux gérés par la mairie, et donc publics, depuis longtemps. La vérité éclate enfin !

  2. Pourquoi Troadec porte plainte pour diffamation contre LR et RN et non contre le conseiller municipal municipal Thomas ?

    Parce qu’il sait que ce dernier a la posibilité de fournir les preuves que cette soirée a bel et bien dégénéré en orgie alcoolique, sexuelle, bagarre, avec défécation sur le sol. Que ce n’est pas de la diffamation.

    Même Erwan Chartier Le Floc’h, vendu à Troadec, parle de deux hommes ayant eu des comportements « inadaptés » (quel doux euphémisme !) envers l’employée municipale, ayant nécessité l’intervention d’un élu (en fait, il s’en est pris à la femme qui a été blessé), dans son article dans Le Poher.

  3. Breizh info est agaçant à ne pas se saisir du scandale en parlant de « puritanisme », de « balance ». À parler du fait qu’ils n’ont pas eu de geste-barrière, alors que votre marotte antivax est bien secondaire ici. Tout le monde s’en fout. Le sujet est tout autre.

    Vous roulez pour Troadec ou quoi ? Lui qui s’allie à l’extrême-gauche (Gaël Roblin et compagnie), qui est passé du PB à l’UDB puis au PS et se fout de la geule de tous depuis des années.

    Les faits cités par d’autres commentaires sont très vrais. À Carhaix, c’est un secret de Polichinelle.

    Vous avez l’occasion de faire du scoop et vous préférez parler de « kiffance » et des « noms les plus nègres ». Misère.

    Troadec est foutu de chez foutu. Vous avez peur de quoi ?

    1. Nous ne participons pas des lynchages en meute, tout simplement. Et nous n’avons aucune « marotte antivax »

  4. Pfff, ça fait deux et quelques qu’elle manipule pour se rapprocher de Troadec, parcequ’il a du pognon et du pouvoir. Pour moi, il est victime de manipulation.

  5. Bonjour,
    Quand les photos de la soirée – qui circulent en ce moment sous le manteau en Centre-Bretagne – tomberont dans les mains de la presse, celle-ci comprendra que l’orgie ne se limitait pas à l’excès d’alcool : sans doute à cause de la chaleur extrême des mois d’hiver, plusieurs convives avaient choisi d’ôter leur vêtements.
    La femme de ménage, s’il n’y avait pas autant de pression, pourrait aussi raconter publiquement ce qu’elle a dû nettoyer…
    Avec l’alcool, on a souvent des indigestions et quand on a pas le temps d’atteindre les toilettes, ça finit par terre.
    Et quand on a pas le temps d’arriver aux WC (ou que l’on est trop saoul pour ça), petits et gros besoins finissent au même endroit : par terre.
    Sans oublier un petit de peu de violence, l’alcool aidant : certains ont voulu jouer à Monica Lewinsky avec la « seconde » de M. le maire mais celui-ci, mécontent, ne s’en est pas pris à ces messieurs…c’est la demoiselle qui a fini par terre…et blessée…et pour qui « on » a demandé la mutation.
    Aussi, quelques jours après la soirée, Mme le maire (la « première » de M. le maire donc) est arrivée à la rédaction du journal local (Le Poher Hebdo), où elle travaille de temps en temps, avec une paire de lunette de soleil cachant un joli coquard à l’œil…
    Tombée de l’escalier…puis non : agressée dans la rue alors qu’elle était avec monsieur (ben oui, pour pouvoir justifier les quelques griffures au visage de monsieur).
    Ou alors, peut-être a-t-elle demandé des explications à monsieur au sujet de sa « seconde » et qu’il n’a pas apprécié…

    Journalistes…creuser !

  6. Donc, en plus des trucs glauques et de l’argent public utilisé perso, il y a donc des histoire de VIOLENCE SUR FEMMES. Et il a du faire pression pour qu’elles ne portent pas plainte pour coups et blessures. c’est révoltant. vivement que ces photos sortent de l’ombre

    Et les médias qui minimisent en parlant d’ « orgie d’alcool » pour faire passer ça pour un dérapage sympathique. vraiment révoltant

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !