Chiens de race préférés des Français. Le berger australien, le golden retriever et le berger belge sur le podium

2021 confirme l’intérêt grandissant des Français pour les chiens de race, avec une année record ! Pour la première fois depuis la création du LOF en 1885 (Livre des Origines Français, tenu par la Centrale Canine), le palier des 250 000 inscriptions de chiots de race a été franchi – et de loin – avec 276 506 enregistrements au LOF de 298 races différentes, soit une hausse de +13% vs 2020 (245 553 inscriptions en 2020) ! Des chiffres qui reflètent la vitalité et la diversité de l’élevage canin français, mais aussi sa fiabilité, élément indispensable à l’acquisition d’un animal de compagnie de nos jours.

La France est le 3e pays au monde qui compte le plus de chiens de race sur son territoire (derrière la Russie n°1 et le Japon n°2) avec un cheptel estimé à environ 2,5 millions d’individus !

Véritable locomotive du LOF, le berger australien, chouchou des Français depuis 2018, conserve sa place de n°1 au classement 2021 des chiens de race préférés des Français et atteint des sommets ! Avec 20 449 inscriptions, soit une hausse +22% par rapport à 2020 (16 782 inscriptions), il devient la première race en France à dépasser les 20 000 inscriptions en une année ! La seule autre race ayant atteint une telle popularité est le berger allemand, qui avait enregistré 16 514 inscriptions… en 1980 !

Absent du podium depuis 2016, le golden retriever fait son grand retour en se plaçant directement sur la 2e marche avec 14 444 inscriptions au LOF, soit une hausse de +20% vs 2020 (12 060 inscriptions). Le Staffordshire bull terrier, plus communément appelé « staffie », qui occupait cette 2e place du classement l’année dernière quitte donc pour la première fois depuis 2018 le trio de tête, en arrivant à la 4e place avec 13 324 inscriptions (+ 9% vs 2020)

Le berger belge conserve quant à lui sa 3e position avec 13 542 inscriptions au LOF en 2021, en hausse de +12% (12 144 inscriptions en 2020).

LES FRANÇAIS CONFIRMENT LEUR INTÉRÊT POUR LES CHIENS DE RACE

Aujourd’hui, dans l’Hexagone, près d’1 chien sur 3 est inscrit au LOF. En effet, d’après les calculs de la Centrale Canine, la population de chiens de race en France dépasse les 2,5 millions d’individus, sur les plus de 7 millions de chiens que compte le territoire (source STATISTA).

En 2021, le chien de race connaît une année historique avec un record de 276 506 inscriptions au LOF, soit +13% vs 2020 (245 553 inscriptions).

Les éleveurs sont également toujours plus nombreux à se tourner vers le LOF. En 2021 ce sont ainsi plus de 2 000 nouveaux affixes qui ont été attribués, contre 1 500 en 2020 !

Des hausses qui sont à l’image de la bonne santé de l’élevage canin français, l’un des plus dynamiques au monde ! Ces chiffres confirment également l’intérêt grandissant des Français pour les chiens de race, mais aussi la confiance qu’ils portent à l’élevage canin français.

En effet, l’inscription d’un chien au LOF et son pedigree apportent un véritable gage de qualité, portant à la fois sur la morphologie, le comportement ainsi que de la santé du chiena. Le pedigree, qui est un document officiel, extrait du Livre des Origines Français (LOF) détaille en effet la généalogie d’un chien de race, certifiant l’exactitude de ses origines et sa conformité aux standards de la race. Il assure ainsi une parfaite traçabilité des chiens et permet aux futurs adoptants de connaître les origines d’un chien, de retrouver ses ascendants ou ses descendants.

Le Livre des Origines Français (LOF), qui est tenu par la Centrale Canine, répertorie la totalité des 352 races canines sélectionnées et reconnues par la FCI (Fédération Cynologique Internationale). Sur les 99 pays membres de la Fédération Cynologique Internationale, la France conserve sa 3e position derrière la Russie (1er) et le Japon (2e) en termes d’inscriptions de chiens de race.

BON À SAVOIR : L’AFFIXE C’EST QUOI ?

L’affixe est un nom déposé et unique, qui est en quelques sorte la raison sociale de l’élevage. Accolé au nom du chien pour son inscription au LOF, un peu comme un nom de famille, il permet d’assurer sa « traçabilité ». L’affixe implique que l’éleveur s’engage à n’élever que des chiens inscrits au Livre des Origines (LOF pour les français), dans le respect de l’éthique et des règles professionnelles. L’éleveur suit de ce fait les directives des associations spécialisées de races pour la ou les races qu’il a en charge.

LES RACES BERGÈRES, FAVORITES DES FRANÇAIS

En plus d’occuper la première marche du podium depuis 1946 (berger allemand de 1946 à 2015, berger belge en 2016 et 2017 et berger australien depuis 2018), le groupe des chiens de berger est également le plus populaires auprès des Français. Avec 68 273 inscriptions au LOF en 2021 (+17% vs 2020), le groupe des chiens de berger représente désormais plus d’un quart des naissances de chiens de race en France.

LE TOP 20 DES RACES PRÉFÉRÉES DES FRANÇAIS EN 2021 : BOULEVERSEMENTS ET NOUVEL ENTRANT

Des changements marquants dans le top 5 et une entrée fracassante du berger américain miniature dans le classement sont à souligner dans l’évolution du Top 20 des chiens préférés des Français, dévoilé chaque année par la Centrale Canine qui tient à jour le Livre des Origines Français (LOF).

En effet, si le berger australien conserve, et de loin, sa première place, des bouleversements sont à noter dans le top 5 : le golden retriever prend la 2e place du classement devant le chien de berger belge. Le Staffordshire bull terrier passe donc de la 2e à la 4e place et le berger allemand complète le top 5. Le retriever du Labrador prend quant à lui la 6e place devant les Staffordshire terrier américain.

Les races du top 20 sont identiques à celles de 2020, avec une exception remarquable : le berger américain miniature qui fait son entrée directement en 18e place ! Cousin du berger australien, le berger américain miniature connait en effet une ascension exceptionnelle ! Race confidentielle il y a encore quelques années en France (seulement 210 inscriptions au LOF en 2015), 4 115 inscriptions ont été enregistrées en 2021, soit une hausse de 42% vs 2020 ! Il passe ainsi de la 25e à la 18e place du classement ! Le spitz allemand quitte donc le Top 20.

LE BOULEDOGUE FRANÇAIS : N°1 EN FRANCE ET À L’ÉTRANGER 

Pour les races d’origine française, 2021 est également une bonne année, avec une hausse de 12% des inscriptions au LOF : 34 463 naissances ont été enregistrées en 2021 vs 30 778 en 2020. Soit un chiot LOF sur 8 !

60 races françaises sont aujourd’hui reconnues par la Centrale Canine, dont 54 sont reconnues par la Fédération Cynologique Internationale !

Bouledogue français, épagneul breton, berger de Beauce, caniche, dogue de Bordeaux, griffon à poil dur korthals, basset fauve de Bretagne, chien de montagne des Pyrénées, le berger de Brie ou encore petit bleu de Gascogne et Ariégeois : la France dispose en effet d’une incroyable richesse patrimoniale pour laquelle la Centrale Canine est mobilisée au quotidien pour leur sauvegarde. La France est même le 2e pays au monde en termes de races « autochtones », juste après le Royaume-Uni, qui en compte plus d’une soixantaine.

Côté classement, le bouledogue français reste la race d’origine française n°1 en France, avec 5 5911 inscriptions au LOF en 2021 (+6% vs 2020). Née en France dans les années 1890, cette race est reconnue par la Centrale Canine depuis 1898 ! La popularité de ce petit molosse d’excellente compagnie dépasse largement nos frontières, puisqu’il est également la race française la plus présente à l’étranger, notamment aux États-Unis, Royaume-Uni, Brésil, etc.

L’épagneul breton conserve sa 2e place avec 5 837 inscriptions au LOF en 2021 (soit +12% vs 2020), suivi à nouveau du berger de Beauce en 3e position, qui enregistre 3269 inscriptions (+4% vs 2020).

STELLA ET SIMBA : NOMS LES PLUS DONNÉS EN 2021

Pour être inscrits au LOF, les chiots doivent avoir un nom qui commence par la lettre de l’année et ne doivent pas excéder 28 caractères. 2021 étant l’année du S, Stella (3 636), Sally (3 229) et Shelby (2 090) sont les noms qui ont été les plus donnés aux femelles.

Du côté des mâles, ce sont Simba (4 253), Saiko (2 973) et Sam (2 670) qui ont eu le plus de succès !

Certains maîtres ont opté pour des noms plus originaux, 2021 ayant accueilli quelques Sourire-à-la-vie, Sabrer-le-champagne, Sacapus-dit-toutou, Smoothie, Sécurité rapprochée… D’autres se sont également laissés inspirés par des personnages de leurs séries ou sagas préférées en nommant par exemple leur compagnon Salazar Serpentard ou encore Sansa Stark respectivement en référence à Harry Potter et Games of Thrones.

QU’EST-CE QUE LE LOF ET LE PEDIGREE ?

La Centrale Canine est le seul organisme en France qui répertorie dans le Livre des Origines Français la totalité des races canines sélectionnées et reconnues par la FCI (Fédération Cynologique Internationale).

Le LOF, ou Livre des Origines Français, est le registre créé en 1885 où sont répertoriées les origines des chiens français de race. Il s’agit du seul registre généalogique canin officiel agréé par le ministère de l’Agriculture. Seuls les chiens inscrits au LOF ont droit à l’appellation « chien de race ». Un chien LOF possède un certificat de naissance attestant de son inscription au LOF par son éleveur, ou un pedigree lorsqu’il a été confirmé.

Le pedigree est un véritable arbre généalogique canin ! Il s’agit d’un document officiel, extrait du Livre des Origines Français, comportant la généalogie du chien et qui certifie l’exactitude de ses origines. Il atteste qu’un chien est conforme aux caractéristiques énoncées dans le standard de sa race, qui est une description des qualités requises pour tendre vers le modèle idéal de la race.

L’INSCRIPTION AU LOF : GAGE DE QUALITÉ ET DE TRAÇABILITÉ

L’inscription au LOF est nécessaire pour qu’un chien puisse légalement être reconnu « de race ». S’il n’est pas inscrit au LOF ou à un livre étranger, un chien sera, par exemple « d’apparence » berger allemand, mais ne pourra pas être qualifié de « chien de race ».

Le LOF permet de découvrir les origines d’un chien, de retrouver ses ascendants ou ses descendants. Cette inscription est un gage de qualité, tant du point de vue morphologique que comportemental. Il permet une « traçabilité » des origines des chiens de race, traçabilité encore améliorée par l’identification et la recherche de filiation réalisées grâce à l’ADN, méthode de plus en plus utilisée par les éleveurs pour valoriser les origines de leur cheptel.

La santé est en effet au cœur de la sélection canine avec une diversité de tests adaptés à chaque race, afin que les éleveurs utilisent des sujets conformes aux préconisations des associations de race.

D’ailleurs, pour aider les éleveurs dans leur sélection et favoriser l’enrichissement des pedigrees, la Centrale Canine a développé « lof select » un outil numérique d’aide à l’élevage sur lequel plus 5 millions de chiens sont présentés !

EN SAVOIR PLUS SUR LE BERGER AUSTRALIEN, LE CHOUCHOU DES FRANÇAIS

berger_australien

Alors qu’il existe de nombreuses théories sur l’origine du chien de berger australien, la race, telle que nous la connaissons aujourd’hui, s’est développée exclusivement aux États-Unis. Ce nom de berger australien lui a été donné par association avec les bergers d’origine basque en provenance d’Australie, arrivés aux États-Unis au XIXe siècle. Le berger australien est une race jeune, reconnue par la Fédération Cynologique Internationale seulement en 1996, bien que son élevage en France ait commencé depuis les années 1980. La côte de cette race auprès des Français n’a cessé de croître depuis son arrivée sur le territoire : en 1997, la France recensait moins de 130 individus inscrits au LOF, pour atteindre plus de 130 000 individus inscrits aujourd’hui !

Le berger australien est un chien de taille moyenne à la robe attrayante, il n’en existe d’ailleurs pas deux identiques, avec des yeux pouvant être vairons (yeux de couleurs différentes) ou particolores (plusieurs couleurs dans le même œil) et au caractère enjoué. Intelligent, c’est un compagnon affectueux et robuste. Totalement dévoué à son maître et formidable partenaire de jeu, il s’intègre parfaitement à la vie de famille. Il apprend rapidement et est très facile à éduquer, mais son éducation devra être précoce. Très actif, c’est un chien qui a besoin de beaucoup d’exercice et qui n’apprécie pas la solitude.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !