Quand la ville de Rennes et Rennes métropole soutiennent un camp de vacances « non-mixte » pour adolescentes

Que ces choses sont subtilement dites !

Durant les vacances de février un camp de vacances sera organisé au Jardin Moderne à Rennes. Problème : Ce « Girls Rock Camp » ne sera pas mixte car il est nécessaire d’avoir des endroits où « les filles dépassent les stéréotypes, apprennent à avoir confiance en elles, goûtent à la joie du collectif et de la création dans un environnement non-sexiste, découvrent qu’elles n’ont pas besoin d’être parfaites pour être capables de faire.
Autour d’elles, un groupe d’intervenantes, musiciennes, techniciennes, animatrices culturelles qui collaborent pour leur transmettre, les motiver et devenir des modèles inspirants. »

Point de jeunes garçons autour de ces riot giiiiirls en devenir donc mais pas plus d’intervenants masculins pour les encadrer visiblement. Masculinité toxique oblige ?

Ce stage en « non-mixité choisie » n’est pas le premier dans le département puisque un Music Girls Camp inspiré des « Rock’n’Roll Camp for Girls » américains avait été organisé cet été à Saint-Erblon au sud de Rennes avec le soutien du département. Ce stage avait permis d’accueillir 4 jeunes filles volontaires de 15 à 18 ans prises en charge par l’aide sociale à l’enfance au sein de différents CDAS du pays de Rennes et de la mission mineurs non accompagnés.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !