Candia à Campbon (44), c’est fini ! 161 ouvriers sans emploi

Une usine de plus qui ferme en Bretagne… L’usine Candia de Campbon (Pays de Coislin, entre Nantes et Saint-Nazaire) fermera définitivement ses portes en 2023, c’est du moins ce que qu’a annoncé le groupe Sodiaal, première coopérative laitière de France, lors d’un comité de groupe ce mardi 1er février.

L’usine de Campbon ne sera pas la seule sacrifiée puisque le site de Saint-Martin-Belle-Roche en Saône-et-Loire passera également par pertes et profits.

En Loire-Atlantique ce ne sont pas moins de 161 emplois qui seront ainsi sacrifiés sans compter la trentaine d’intérimaires. Une centaine d’emplois sont également concernés en Saône-et-Loire. Sodiaal prend l’engagement de proposer au moins un emploi en interne pour les salariés ou de les accompagner dans la recherche d’un emploi extérieur. Des aides à la mobilité géographique seront également proposées. Mais qui a envie de déménager de Bretagne pour suivre un emploi souvent déjà mal payé alors que la vie des ouvriers est ici, au pays ?

Ce mercredi 2 février 2022, les salariés de Campbon avaient cessé le travail. Abattus. Certains se sont regroupés à l’intérieur des locaux. La laiterie existait depuis 1930.

Sodiaal est confronté à une baisse continue de la consommation de lait à la dégradation du marché des ingrédients laitiers infantiles (en particulier les poudres de lactosérum déminéralisées) dans le monde entier – en particulier en Chine.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS