GPA (Gestation pour autrui) et trafic humain en Ukraine. Le scandale Biotexcom

Alors que l’Ukraine est sous les bombes, une agence de GPA (Gestation pour autrui) ose profiter des circonstances pour diffuser une vidéo « publicitaire » : elle consiste à vanter son efficacité à déplacer des dizaines de nouveaux-nés et, littéralement, à les stocker dans un sous-sol.

La Manif pour tous alerte sur ce qui ressemble bel et bien à un scandale : « Cette vidéo atteste hélas de l’ampleur de ce trafic humain international. Elle témoigne de la chosification des enfants, emmenés loin de leur mère dès les instants de leur naissance pour être livrés à des inconnus.

Dans l’urgence de toucher le prix de ces enfants, ces trafiquants ne réalisent même plus la monstruosité de ce qu’il diffuse ! Sur les plateaux TVs, les commanditaires sont reçus avec empathie quand des femmes, exploitées comme mères porteuses parce que très pauvres, dont aucun ne questionne les conditions de (sur)vie, sont retenus à Kiev, sous les bombardements, pour assurer la livraison du bébé commandé et attendu. BIOTEXCOM, agence de GPA ukrainienne réalise une campagne publicitaire scandaleuse attestant de l’ampleur de ce trafic international de bébés. L’aliénation de la femme, le trafic humain de la GPA est inacceptable. La promotion de cette pratique indigne doit être empêchée et interdite. Il est temps de dire STOP. Il est temps de sauver ces femmes exploitées et d’exiger l’abolition universelle de la GPA ! »

Une pétition a été lancée sur www.ukrainiennesendanger.com

Illustrations  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

0 réponse

  1. Le véritable scandale est la marchandisation de ces petits bébés ! C’est ça qu’il faut interdire.

  2. quand les Russes disent dénazifier l’Ukraine, entre ce scandale et les forces néonazis qui sont au nombre de deux à trois milles par faction, et qui organisent et tyrannisent la vie des Ukrainiens, je me demande si …….les infos ne seraient pas du coté médiats les mêmes que pour le coronavirus !!!!

  3. mais enfin et le progrès ?
    les femmes qui peuvent financièrement n’ont elles pas raison, ?
    et en plus elles font du bien à ces pauvresses qui louent leur corps comme d’autres leurs mains

  4. l’auteur de cet article devrait sérieusement et urgemment penser à prendre des cours de grammaire française.
    quelques exemples :…de ce qu’ils diffusent et NON …. de ce qu’il diffuse (les trafiquants)
    : ….. sont retenues à Kiev et NON …sont retenus à Kiev (les mères)
    à bon entendeur

  5. Et les Lebensborn d’Himmler et de l’Allemagne nazie. Ça ne vous rappelle rien ? Ces trafics me rappellent cette période honteuse. Des personnes nées de cette idée machiavélique doivent être encore en vie. Il serait intéressant de savoir comment ils ont vécu leur identité.
    Quand arrêterons nous cette escalade contraire à l’éthique ? Bientôt, les bébés se développeront sans doute dans des machines. Les femmes finiront par ne plus pouvoir, ou ne plus vouloir porter d’enfants (trop dangereux, sans doute !). Les écologistes défendent ces évolutions de sociétés. Ou est l’écologie là dedans ?

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !