Saint-Brieuc. Une avocate expulsée du tribunal…pour non port du masque

Nos confrères du Trégor relatent une affaire symbole des errements de la période de tyrannie sanitaire dans laquelle nous avons vécu et, manifestement, vivons encore. Jeudi 17 mars 2022, au tribunal correctionnel à Saint-Brieuc, une avocate s’est vue refuser le droit d’exercer sa profession et de défendre son client parce qu’elle refusait de porter un masque lors d’une audience.

« Le juge a suspendu les débats pour vérifier le texte sur lequel s’appuyait l’avocate, qui souhaitait faire valoir son bon droit. S’ensuivra l’interdiction de laisser plaider quiconque sans masque, le juge demandera l’intervention du bâtonnier pour nommer dans l’urgence un autre avocat commis d’office » indique Le Trégor.

Le président du tribunal judiciaire estime que le Gouvernement laisse la possibilité à l’employeur de maintenir l’obligation du port du masque dans l’entreprise. L’avocate sanctionnée considère qu’il n’existe aucun lien de subordination entre un tribunal judiciaire et les justiciables, avocats ou toutes personnes extérieures à l’enceinte judiciaire.

La question n’est donc pas tranchée.

Rappelons que le décret 2022-352 du 12 mars 2022 modifiant le décret 2021-699 du 1er juin 2021 instaure la suppression du port du masque en intérieur dans toutes les structures accueillant du public, à l’exception des transports en commun et des établissements de santé.

Néanmoins depuis cette « libération », on s’aperçoit que de nombreux employeurs font du zèle et maintiennent l’obligation auprès de leurs salariés…parfois contre menaces.

Comme quoi, cela devrait amener à réfléchir ceux qui estiment que tout ce qui relève du droit du travail ou des avancées sociales devrait se discuter simplement à l’intérieur de l’entreprise sans aucun contrôle….

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. cette justice de gauchos ! qui persiste et signe leur indifférence à la promulgation de retirer les masques, devraient être transférés dans les archives et ne plus prononcer de sentences, P…N de justice ….

  2. obéir les yeux fermés comme sur la photo de la statue de la justice, aujourd’hui une burqa est indispensable

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !