« Immigration, l’heure des comptes », un ouvrage dense sur le coût de l’immigration

blanchiment

André Posokhow, l’un des contributeurs les plus précieux de Polémia, vient de faire paraître un ouvrage aussi dense que nécessaire sur une question sensible : le coût de l’immigration. C’est un sujet qu’il maîtrise parfaitement, mais le calcul global reste complexe à réaliser, tant l’omerta est la règle sur cette question. En voici un commentaire par Jean-Claude Philipot, membre du parti Reconquête. Pour commander ce livre, rendez-vous ici : https://synthese-editions.com/produit/immigration-lheure-des-comptes/.

Avec Immigration : l’heure des comptes, André Posokhow, vient d’écrire une véritable somme sur la place des immigrés dans notre pays en distinguant ceux des pays tiers, de ceux originaires de l’Europe au sens large. Celle-ci dresse un bilan, mais constitue aussi une véritable base de données tant au regard des 14 « annexes introductives » qui sont, selon une terminologie moins déroutante comme des tableaux généraux sur les immigrés dans l’économie française , que des 60 annexes de fin d’ouvrage qui détaillent les approches budgétaires, fiscales, sociales de l’immigration, mais aussi les difficultés méthodologiques rencontrées et les choix retenus dans les 11 « parties » de l’ouvrage découpées en chapitres.

Compte tenu des apports des immigrés et de leurs descendants de première génération et de leur coût, l’auteur chiffre pour 2019 à au moins 193 Md€ le déficit annuel pour l’État et les collectivités territoriales imputable aux immigrés des pays tiers et aux descendants de première génération sur un total de coût de l’ immigration européenne et de pays tiers compris dans une fourchette de 256 à 298 Md€ si on intègre l’estimation du manque à gagner par l’Etat au titre des activités de l’économie informelle (42 Md€ d’impôts sur la consommation non perçus). Notons ici par ailleurs que dans ce décompte l’auteur, par prudence au regard des données accessibles sur la nature de ces activités, n’intègre pas dans le total général l’estimation de ce qu’aurait rapporté à l’État les autres types d’imposition (121 Md€).

L’auteur souligne, d’autre part, qu’au-delà des dépenses publiques l’immigration induit également un appauvrissement des particuliers et des assurances au regard des diverses dégradations matérielles privées, un coût humain et sociétal immense. Il explique les liens entre l’organisation d’un marché parallèle au poids financier très important, supérieur à celui de la plupart des régions, qui a des liens avec l’islam et le terrorisme.

André Posokhow décrit enfin la population immigrée et de première génération sous l’angle de l’emploi en montrant les différences qui existent par rapport à la population autochtone, et démonte le leitmotiv de l’immigré nécessaire pour occuper l’emploi dont un Français « de souche » ne voudrait pas. Il chiffre, enfin, à 2,31 millions la possibilité de réduction du nombre de chômeurs en privilégiant pour l’emploi les chômeurs non immigrés et immigrés européens, et en revoyant chez eux les étrangers sans travail (gain de 73 Md€ soit 58 au titre des prestations de chômage et 15 à celui des prestations sociales).

Par Jean-Claude Philipot, commissaire colonel e.r. et élu local (source)

3 réponses

  1. Pour ce qui est des immigrés, il est incroyable de constater que nos élus, soi-disant responsables, soient incapables de parler et de dire la vérité, à savoir, les immigrés nous coûtent une fortune, sont pour la plupart – incapables de travailler, sauf pour forniquer – et tenter de se marier avec une native, afin de continuer à profiter gracieusement de nos services sociaux en ayant de nombreux enfant, plus où moins bien élevés qui seront des graines de prison, alors que dans leur pays respectifs, il y a tant à faire, à tout point de vue, seulement, il faut être courageux, et vouloir travailler et être heureux dans son propre pays, avec ses us et coutumes, ceci doit être possible, et il faut mettre en oeuvre de l’aide et surtout s’y tenir !

  2. Si un Français dit la vérité concernant l’immigration, c’est-à-dire que 80% de nos prisonniers sont musulmans, etc… »on » le traite de  »raciste » et de  »facho »! Pourtant, il est exact que les musulmans viennent se faire soigner gratuitement, en France, même le président des Algériens!… Ces Algériens qui ont chassé TOUS les non-musulmans de leur pays natal en leur disant:  »La valise ou le cercueil » et ont  »nationalisé » leurs biens! Ces Algériens qui ne donnent pas la  »nationalité algérienne » aux non-musulmans  »nés en Algérie »..et qui crient leur HAINE de la France dans leur hymne national! Qui a la HAINE des non-musulmans? On accuse les électeurs du R.N. d’avoir la HAINE des musulmans ….Pourtant ce sont les musulmans qui tuent des non-musulmans, qui égorgent des prêtres et font des attentats, chez nous?…

  3. le cout ??? ils s’en fichent, la planche à billet s’est soudain arrêtée, nos arrières petits enfants devront payer la note, aujourd’hui il suffira que mackinsey préconise de fermer des petits hopitaux, ou plus simple encore d’inventer une taxe spéciale pour que tout rentre dans l’ordre; et la majorité des votants trouve ça bien!

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS