Le département du Finistère prend 11 millions d’euros par an aux contribuables pour aider 800 Migrants, mineurs comme majeurs

Un scandale de plus, cette fois ci à mettre au crédit de la droite Les Républicains et de Maël de Calan, président du conseil départemental. Ce dernier a concédé lors de la dernière séance de ce conseil que le Finistère prenait 11 millions d’euros, pour l’année 2022, aux contribuables, afin de s’occuper de 800 migrants (300 mineurs et 500 majeurs). Une somme jugée trop maigre par des associations de défense des migrants, qui n’ont aucune légitimité populaire mais qui sont considérées comme des interlocuteurs suffisamment crédibles pour que leurs revendications trouvent un écho dans l’enceinte du Conseil départemental.

11 millions d’euros par an, cela fait 13 750 euros par individu. Et cela alors même, ce que concède Maël de Calan, que concernant les 500 majeurs (qui techniquement pourraient tout simplement être expulsés dans leurs pays d’origine, à moindre frais par la République française) ne relèvent aucune d’« une obligation » pour le Conseil Départemental qui n’a normalement la charge que des mineurs placés sous sa protection. Du côté des mineurs autochtones, ils sont de plus en plus nombreux à faire les frais de ces redistributions budgétaires au profit des migrants.

Dans l’enceinte du conseil départemental, Maël de Calan bombe le torse, en indiquant, alors qu’il est sommé de s’expliquer sur l’affreux traitement que subiraient les migrants (encore une fois payés par le contribuable sans qu’on lui demande son avis), que la droite ferait encore mieux que la gauche en matière d’accueil des migrants. En matière de soumission idéologique, on va loin dans les tours. Dans la foulée, les élus de gauche du conseil départemental – visiblement américanisés – réclament le vote d’un voeu sur l’IVG (l’avortement étant comme tout un chacun sait, menacé en France…) mais aussi sur l’éducation à la sexualité (traduction : la rééducation mentale et la propagande dans les collèges alors que par ailleurs le niveau des collégiens est effroyable en Français comme en Mathématiques, mais qu’importe pour ces élus, du moment que l’Education nationale forme un bataillon sans cervelle d’écoliers inclusifs).

Pour rappel, le département du Finistère possède 63 collèges publics. 25 224 collégiens sont scolarisés dans le secteur public de l’enseignement général sur un total de 43 575 collégiens. Avec 11 millions d’euros pris dans les poches du contribuable, cela pourrait être une allocation de 250 euros par collégien allouée aux familles, en plus des aides existantes, pour permettre d’équiper leurs enfants en matériel scolaire, pour permettre d’aller à la Cantine sans se serrer la ceinture, pour permettre d’acquérir des vêtements pour l’année scolaire.

Mais au sein du Conseil départemental, l’ambiance est manifestement plus aux « autres avant les nôtres », y compris sous une majorité prétendument « de droite ». Il est vrai que cette ambiance doit beaucoup à quelques associations ultra minoritaires de type « Cent pour un toit » qui bénéficient d’une large couverture médiatique (des dizaines d’articles complaisants dans Le Télégramme et Ouest France ces dernières années) inversement proportionnelle à la réalité numérique des bénévoles qui animent l’association.

Bretagne, terre d’écueil ?

YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

17 réponses

  1. Les gauchos-islamos, qui nous gouvernent ,donnent les sous des contribuables français aux terroristes  »étrangers », qui nous envahissent, au lieu de les donner aux  »Français » nécessiteux! Ainsi, dans ma ville, une association qui s’occupait des personnes  »françaises » âgées (L’OPAG=Office des Personnes Agées) a été supprimée…l’argent, que le département et la ville donnaient à cette association, a été donné aux associations immigrationnistes! Dans ma ville, je rencontre davantage  »d’étrangers », ne parlant pas  »le français », que de  »Français » quand je me promène dans les rues de ma ville!

    1. OPAG=Office des Personnes Agées du Gard…c’étaient des bénévoles qui donnaient des cours d’informatique ou de langue etc.. Les ordinateurs étaient donnés par ces bénévoles qui les avaient récupérés et réparés…c’était trop beau pour que cela dure…Le département du Gard et la mairie devaient payer la location du local et le salaire de 2 jeunes filles, qui assuraient le secrétariat et la permanence du local! Je vois beaucoup  »d’étrangers » se promener dans les rues de ma ville car les Français sont au boulot…ils doivent rapporter des sous que  »l’on » donne ensuite aux étrangers!…

  2. Soit 13750 €/an, l’équivalent d’une toute petite retraite pour plus de 40 ans de cotisations.

  3. Continuez les bons Bretons à voter et soutenir des élus qui pillent les caisses !! vous êtes si fier de la Bretagne ! bientôt le Finistère sera rebaptisé « l’eldorado migratoire Magrébins  » car aujourd’hui ce sont bien les Bretons délaissés qui sont des immigrés chez eux !!! MAIS SCHUTTTT

  4. Les bretons trahis par la gauche et la supposée droite continuent en votant à perpétuer le phénomène , ils devraient consulter .

  5. Je suis dégoutté. Nous payons pour accueillir la misère du monde alors que la population subit une perte colossale de pouvoir d’achat. Il faut en finir avec cette complicité permanente des élus qui ont peur de contredire la pensée dominante dictée par la gauche de Mélenchon et les Khmers Verts. Peuple breton réveille toi il est encore temps!.

  6. Mael de Calan n’a jamais été un homme de droite. Il était considéré comme la tendance de gauche du clan Juppé ! Son seul ouvrage est un pamphlet contre le Front National. Son passage chez McKinsey se comprend d’autant mieux que cette boîte de conseil a fait des dépenses sociales l’un des principaux fromages aux Etats-Unis (un filon génial : comme ça ne donne jamais de résultats, il faut encore plus de prestations de conseil). Maintenant, la vraie question est : comment les Républicains du Finistère ont-ils pu mettre un tel personnage à leur tête ?

  7. Et là, il n’y a jamais de manque d’argent, jamais de pénurie.
    Les pénuries, c’est que pour les citoyens du pays.

  8. Mon rêve, c’était d’habiter à Paris….
    Il n’y a que les supers riches ou les étrangers africains qui peu y habiter

  9. Mon rêve, c’était d’habiter à Paris….
    Il n’y a que les supers riches ou les étrangers africains qui peuvent y habiter

  10. « 11 millions d’euros par an, cela fait 13 750 euros par individu » ? 13 750 euros pour des clandestins ? C’est grosso modo le revenu fiscal annuel de nombre de Bretons et Bretonnes ayant travaillé toute leur vie. Et, pour certains depuis l’âge de 14 ans. C’est là, une gifle magistrale pour les autochtones. Certains s’étonneront que leur République soit aussi généreuse avec l’étranger. Mais elle l’a toujours été depuis son origine. Il suffit que n’importe quel quidam échappé de sa terre natale, entre sur notre sol légalement ou non, pour qu’il soit choyé, dorloté et considéré avec la plus haute estime. Ah oui, vraiment, c’était bien la peine de nous envoyer jadis au combat pour ne pas devenir Anglais ou Allemand ! On n’a pas vraiment gagner au change !

  11. Oui, je comprends l immense ras-le-bol de ces personnes encore en capacite de penser .Moi, petit suisse juste de retour d Asie , apres plus de 50 ans a travers le monde , c est la 1ere fois ou j ai decide que je ne pouvais plus supporter ce que je constate dans mon pays .Un veritable fleau , invasion musulmane partout ! C est toute cette Europe completemnt naive qui court au suicide total . J ai 68 ans et je me prepare a quitter ce radeau de la Meduse europeen pour l Asie, la ou je vois le sourire encore present .Car meme si je sais me tenir , je pourrais ceder a de mauvaises tentations.

  12. Les LR et Maël de Calan, ne font rien d’autre que de montrer la solidarité nationale envers des migrants une fois qu’on les a laissé entrer chez nous !
    Mais les principaux et uniques responsables sont Macron et Gérard Collomb, avec la loi asile et immigration de Gérard Collomb qui élargit le regroupement familial pour les mineurs isolés ayant été acceptés au titre du droit d’asile. Dans son article 3, le texte prévoit que les mineurs réfugiés, qui jusqu’ici pouvaient faire venir leurs parents, pourront désormais aussi faire venir leurs frères et sœurs, afin que «la réunification familiale ne se fasse pas au détriment de l’unité familiale». Ben voyons ! Aux frais des contribuables évidemment ! Le problème est que le droit d’asile, est dévoyé en pleine connaissance de cause de Macron et autres responsables de l’ex REM et de la justice ! Sans que ça les émeuve ! Et donc, sans une réaction qui ne pourra qu’être violente des citoyens, la situation va continuer de dégénérer, notamment au plan sécuritaire et valeurs républicaines bafouées…Si j’avais 30 ans de moins, je foutrai le camp de France, seul pays au monde où une telle chienlit perdure et prolifère avec la bénédiction de Macron, fossoyeur, de ce qui reste de l’Etat régalien et de l’identité française…

  13. Les finisteriens se font niquer de 11Millions d´euros pur financer les migrants mineurs . OK Dommage pour eux mais lors des derniéres élections ils ont votés majoritairement pour les partis qui soutiennent cette immigration. Alors qu´ils ne viennent pas se plaindre. Et qu´ils assument la violence qui va avec.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !