Grâce à l’Université de Caen et à son application Roma in tabula, découvrez la Rome Antique depuis chez vous

L’université de Caen Normandie lance l’application expérimentale Roma in tabula V2 qui permet de visiter virtuellement dix monuments de la Rome antique reconstitués numériquement par le CIREVE (Centre Interdisciplinaire de Réalité Virtuelle de l’université)

L’application Roma in tabula met la réalité virtuelle et la réalité augmentée au service du passé et de sa mémoire. Elle a été développée par le CIREVE dans le cadre du projet « Plan de Rome ». L’application fonctionne sur les périphériques Androïd, il n’existe pas encore de version pour les périphériques Apple (iOS). Elle peut être téléchargée à partir du QRCode ci-contre ou à partir de ce lien Roma in tabula sur Windows. Un livret et une vidéo sont disponibles pour bien comprendre le fonctionnement de l’application.

L’entrée dans chaque édifice se fait en réalité virtuelle. La navigation interactive, totalement libre, se fait soit à l’aide du clavier et de la souris ou d’une manette de jeu

Rome : 10 monuments reconstitués à découvrir

Pour l’instant l’application permet de découvrir sur son ordinateur ou sa tablette 10 monuments de la Rome Antique :

Curie julienne : siège social du Sénat de la Rome antique et son lieu de réunion principal

Temple de Castor et Pollux : Surtout connu sous le nom de Castor, le temple a été édifié à la gloire des dieux Castor et Pollux, les fils jumeaux de Zeus et de Léda mais il était aussi utilisé comme un centre d’affaires.

Basilique de Constantin : sa construction a débuté sous le règne de l’empereur Maxence et a été achevée par Constantin. Elle abritait les activités judiciaires de Rome à l’époque tardive. Elle représente la véritable apogée de l’architecture romaine.

Basilique Emilienne : Construite en 179 avant J.-C. et restaurée par la suite, c’est la seule basilique républicaine dont il subsiste des vestiges substantiels. Comme toutes les basiliques antiques, elle n’avait pas de fonctions religieuses, mais des fonctions judiciaires, politiques et économiques.

Basilique Julienne : Située sur l’emplacement de l’ancienne Basilica Sempronia, la Basilica lulia fut bâtie par César qui lui donna le nom de sa famille en 54 avant J.-C. C’était aussi un centre de réunions et d’affaires. Elle fut détruite par un incendie en 14 avant J.-C et reconstruite par Auguste.

Forum de la Paix : Il a été construit par Vespasien, après son triomphe sur la Judée en 71 après J.-C et inauguré en l’an 75 pour célébrer aussi la paix qui a suivi la fin des guerres civiles. Il fut appelé Temple puis Forum de la Paix en raison du sanctuaire consacré à la Paix par l’empereur.

Mausolée d’Auguste : Il abrite les dépouilles de la première dynastie des empereurs de Rome : les Julio-Claudiens. L’urne funéraire d’Auguste était située au centre de l’édifice et celles de ses successeurs dans une galerie périphérique.

Mausolée d’Hadrien : L’Empereur Hadrien a érigé un sépulcre monumental pour lui et ses successeurs. Il est appelé aujourd’hui château Saint-Ange.

Forum de Nerva : Le Forum de Nerva fut entrepris par Domitien afin d’occuper l’espace laissé vacant entre les précédents Forums (Forum de César, le Forum d’Auguste et le Temple de la Paix), c’est pour cela qu’on le nomme aussi Forum Transitorium. Cette place ne reçut pas le nom de son fondateur, Domitien, dont la mémoire avait été condamnée par le Sénat (damnatio memoriae), mais celui de Nerva qui se chargea d’achever sa construction et de l’inaugurer en 97 après J.-C.

Colisée :  Le Colisée est un immense amphithéâtre ovoïde situé dans le centre de la ville de Rome, entre l’Esquilin et le Cælius, le plus grand jamais construit dans l’Empire romain. On y donnait des spectacles (combats de gladiateurs, chasses de fauves, spectacles de variété) de l’aube au coucher du soleil durant plusieurs jours suivant l’évènement.

Le plan de Rome

Le Plan de Rome est une grande maquette en plâtre de près de 70 m² qui représente la Rome antique au temps de l’empereur Constantin (IVe s. après J.-C.). Classé à l’Inventaire des monuments historiques, il est l’œuvre de l’architecte normand Paul Bigot (1870-1942), Grand Prix de Rome en 1900 et Professeur à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. Légué à l’université de Caen et exposé aujourd’hui au cœur de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines, ce plan-relief est à l’origine d’un projet pluridisciplinaire de maquette virtuelle 3D reconstituée en images de synthèse qui permet aujourd’hui de mettre en place l’application Roma in tabula. L’objectif est de réaliser une maquette virtuelle interactive de Rome à la fin de la période impériale, documentée scientifiquement, et de l’utiliser pour faire progresser la connaissance dans le domaine de la topographie et de l’urbanisme de la Rome antique, sous les deux aspects de la recherche et de l’enseignement, en associant production et diffusion de la connaissance.

Illustrations  : Pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !